Enquête de moralité pour l’office de greffier en chef des insinuations de Claude Delahaye : Angers 1664

Non seulement greffier en chef des insinuations ecclésiastiques à Angers, mais aussi sénéchal du Lion d’Angers et beaucoup de terres tout autour du Lion.
Il est dit né au Lion d’Angers mais on se sait dans l’acte qui suit s’il y demeure aussi, car en fait j’ai déjà beaucoup de Claude Delahaye au Lion d’Angers, dont les miens, et je ne sais comment placer celui-ci, autrement qu’en pensant que c’est une charge qu’il exerce depuis Le Lion d’Angers et non d’Angers, sans doute en se rendant de temps en temps à Angers.
Mais cet acte, contrairement aux 2 précédents qui ne possèdaient pas la signature du notaire concerné, contient la signature Delahaye. Donc je vais pouvoir tenter de rapprocher cette signature, ce qui ne sera pas aisé, car tous savent signer et ils sont nombreux.
Et j’ai encore en réserve d’autres actes de Claude Delahaye même époque, donc cela continuera encore ici ces temps ci.

center>Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 1B071 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :
« Tesmoings que le procureur du roy de ce siège entend faire ouyr sur la vie moeurs religion catholique apostolique et romaine capacité et conversations de Me Claude Delahaye licencié en droits, greffier en chef des insignuations ecclésiastiques d’Anjou, pourveu de l’office de sénéchal du Lion d’Angers et des terres et seigneurie du Bois, Beauregard, Bergeau, la Grande Chesnaye du bois de Montbourcher et autres terres, y pour estre receu audit office au lieu et place de Me Jean Gauld advocat au siège. Me Claude Bruneau, Guillaume Dugué, Jean Coustard – A l’audition desquels tesmoings a esté vacqué par nous Louis Boylesve conseiller du roy nostre sire, lieutenant général en la sénéchaussée d’Anjou et siège présidial d’Angers, présent Me Fançois Renard commis de nostre greffier, comme s’ensuit : Du 9 juillet 1664 , Me Claude Bruneau advocat à ce siège, demeurant en cette ville paroisse de st Denis, âgé de 40 ans ou environ, premier tesmoing à nous produit par ledit procureur du roy, duquel serment pris et encquis dépose cognoistre ledit Delahaye pour estre natuf du bourg et paroisse du Lion d’Angers, qu’il luy a veu faire sa pratique et prendre publiquement ses licences en l’université de cette cille, qu’il est de la religion catholique apostolique et romaine, le scavoir pour l’avoir vu plusieurs fois communier, qu’il est à présent pourveu de l’office de greffier en chef des insignuations ecclésiastiques d’Anjou, lequel il exerce avecq honneur et intégrité, qu’il est de très bonne vie moeurs et conversations et à son advis capable d’exercer ledit office de sénéchal du Lion d’Angers et terres jointes et est ce qu’il a dit ; lecture à luy faite de sa déposition y a persisté. Signé Bruneau – (f°2) Me Guillaume Dugué advocat à ce siège, demeurant en cette ville paroisse de st Maurille, âgé de 33 ans ou environ, autre tesmoing à nous produit par le procureur du roy, duquel serment pris et enquis, a dit que ledit Delahaye qu’il cognoist il y a longtemps pour l’avoir connu hanté et fréquenté, est de bonne vie moeurs et conversation, de la religion catholique apostolique et romaine, luy en avoir souvent vu faire les actes, qu’il est bon praticien, l’avoir souvent vu sur le barreau et ensuite prendre ses licences en l’université de cette ville et qu’il exerce à présent l’office de greffier en cheg des insignuations ecclésiastiques d’Anjou dont a esté pourveu 3 ans sont ou environ, et est ce qu’il a dit ; lecture à luy faite de sa déposition, y a persisté. Signé Dugué – Me Jean Coustard, clerc juré au greffe civil de ce siège, demeurant en cette ville paroisse de st Michel du Tertre, âgé de 54 ans ou environ, autre tesmoing à nous produit par le procureur du roy, serment de luy pris et enquis, a dit qu’il a veu eslever et nourrir ledit Delahaye natif du Lion d’Angers avecq grand soing ensuite veu faire ses estudes et prins sa pratique en ce palais, qu’il est de la religion catholique apostolique et romaine, l’avoir souvent veu fréquenter les sacrements de confession et communion, qu’il est de bonne vye moeurs et conversation et exerce l’office de greffier en chef des insignuations ecclésiastiques d’Anjou depuis 3 ans avec intégrité et est ce qu’il dépose ; lecture à luy faite de sa déposition y a persisté. Signé Coustard, Boylesve. – Par devant nous Louis Boylesve conseiller du roy nostre sire lieutenant général en la sénéchaussée d’Anjou et siège présidial d’Angers, a comparu en sa personne Me Claude Delahaye licencié en droits, greffier en chef des insignuations ecclésiastiques d’Anjou lequel en (f°3) présence du procureur du roy nous a présenté lettres de provision de don à luy fait par Me René de Montbourcher chevalier, marquis du Bordage, baron de la Grève, seigneur chastelain de Polliguen St Dier, de la Chenace, et du Lion d’Angers, de l’esta et office de sénéchal de la chastelenye dudit Lion d’Angers et des terres et seigneuries du Bois, Beauregard, Vergeau, Chanzé, la Grande Chesnaye, du Bois de Montbourcher, et autres terres jointes, vaccant par la démission faite entre lesmains dudit seigneur marquis par Me Jean Gauld advocat à ce siège, dernier paisible possesseur dudit office, par acte passé par Martineau notaire royal en ceste ville le 8 mars dernier, lesdites lettres en date du 27 juin dernier, signées René de Montbourcher et plus bas Godier … par quoy, veu lesdites lettres de provision enqueste et audition des tesmoings ce jourd’huy par nous faites à la requeste dudit procureur sur la vie moeurs conversation religion catholique apostolique et romaine et capacité dudit Delahaye, l’avons du consentement dudit procureur du roy receu mis et installé, recepvons mettons et instollons en pleine possession et jouissance dudit office de sénéchal … »