Le droit de pêche des Pillegaut dans la rivière d’Oudon, cité en 1700 dans le décret d’adjudication des biens de la famille de la Faucille

Je descends des PILLEGAUT que j’avais autrefois longuement étudiés, et j’ai découvert en tappant le long décret d’adjudication des biens de la Faucille, que les PILLEGAUT avaient un droit de pêche dans l’Oudon, d’ailleurs strictement borné, et non pas tout au long de la rivière.

Le très long décret d’adjudication de la terrifiante saisie des biens de la famille de la Faucille, daté du 11 septembre 1700 , que j’ai entièrement retranscrit sur mon blog, liste tous les droits, dont le droit de pêche des Pillegault. Le droit de pêche, tout comme le droit de chasse, sont des droits seigneuriaux. Il semble que ce droit était lié à Beauchesne qui dépendait de Louvrinière. Le droit se transmettait comme le fief par droit d’aînesse donc on peut conclure que cette branche des Pillegault est la branche aînée :

« Et encore à la charge par ledit adjudicataire de la terre et seigneurie de l’Isle Baraton et dépendances que damoiselle Marie Pillegaut fille majeure, maistre François Pillegault aussi majeur, Antoine Jean, Mathurin et Pierre Pillegaut, mineurs émancipez d’âge procédans sous l’autorité de Pierre Lecomte sieur de la Coutansaie, lesdits Pillegaut héritiers de deffunt maistre François Pillegault vivant avocat en parlement seigneurs du fief, terre et seigneurie de Louvrinière seront maintenus et gardez au droit de pesche qu’ils sont en droit d’exercer et faire valoir au long de la rivière d’Oudon avec fillets meslez et autres angins toutefois et quantes que bon leur semblera depuis le Pont à Planches de Saint Aubin jusqu’au Moulin de Courtpivert au long de prez, portions des bois taillis et une pièce appellée la pièce de sur le bois et autres pièces jusqu’audit moulin du costé de la Planche à cause du fief de Beauchesne dépendant de Louvrinière.
Comme aussi sera déclaré que par la même sentence qui a jugé la charge cy dessus mentionnée au profit desdits Pillegault en ce qui concernoit le second chef d’opposition desdits Pillegaut pour une rente de 5 sols à prendre que 7 journaux de terre et 5 hommées de pré appellées le pré Cocquin dépendant de ladite métairie du Haut Pinaut, ensemble sur le troisième chef de ladite oposition, à ce qu’une pièce de pré appellée la Grée dépendante de la métairie de l’Isle Baraton soit dite relever féodalement desdits Pillegaut à cause du fief de Beauchesne dévolu au seigneur de Louvrinière les parties ont esté mises hors de cour, sauf auxdits Pillegaut à cet égard à se pourvoir après l’adjudicat, contre l’adjudicataire ses deffenses au contraire. »

Voici la fratrie dont il est question : voir mon étude PILLEGAULT pour les autres générations

François PILLEGAULT Sr de l’Ouvrinière Fils de Jean PILLEGAULT & de Louise BIENVENU. x1 Angers StAignan 8.8.1663 Marie BUSSON Fille de Pierre & Anne Cossé x2 Angers StDenis 26.10.1682 Catherine PELLETIER Fille de Antoine et Marie Voisin

1-François PILLEGAULT °Angers StPierre 1.11.1670 x 1705 Françoise-Elisabeth GUÉRIN Dont Monographie suivra

2-Marie PILLEGAULT x /1704 Guillaume ROCHEROT Sr de Nage

3-Pierre PILLEGAULT Sr de la Garelière Dt à Angers en 1704

4-Anthoine PILLEGAULT °Angers 28 février 1674 Filleul de n. h. Anthoine Pilgault gendarme de la garde du roi en St Julien de cette ville et de Delle Louise Bienvenue veuve de défunt h. h. Jean Pilgault Sr de l’Ouvrinière [grand-mère paternelle]