Masame Ursula von des Leyen : les coupables sont ceux qui ne vous ont pas écoutée

Sur LCI à l’instant (11 h mercredi 28 octobre 2020) les personnes âgées ne perdent rien économiquement, ont peu d’espérance de vie de toute façon, et il aurait fallu limiter leurs contacts. ILS ONT RAISON

Je, âgée de 82 ans, suis personnellement restée confinée, volontairement, depuis le 9 mars, car je vous ai comprise Madame Ursula von der Leyen. Mais vous n’avez pas idée des voies qui se sont élevées contre vous, Madame Ursula von des Leyen, pour avoir osé alors conseiller aux personnes âgées de rester confinées au moins jusqu’à Noël.

Je suis pour le confinement des personnes à risque, pas pour le confinement de ceux qui ont la vie devant eux, par pour oblitérer leur avenir, et leur avenir économique.

J’ai honte pour toutes les personnes âgées qui osent réclamer (c’est du moins ce que j’entends hélas sur la télé chaque jour depuis des mois) encore une vie alors qu’ils ont eu le temps de vivre. Je souhaite que les jeunes aient le droit de vivre et de réussir leur vie sur tous les plans. Je ne souhaite pas qu’ils soient confinés.

J’ai ma vie derrière moi et je n’ai pas à me plaindre, et je n’ai pas compris qu’on ne nous ait pas confinés d’office, nous les personnes âgées.

 

Bon courage à tous et toutes : les pâtes alimentaires ne vont pas manquer, Nantes 1890

Eh oui : voici en 1890 l’usine de pâtes alimentaires à Nantes, quartier St Jacques, à la Piaudière, avant la Persagotière, sur les bords de la Sèvre (Almanach général des cents mille adresses de la Loire Inférieure, 1890 – sur le site des Archives Départementales de La Loire Atlantique, numérisé espace Presse)

Et plus près de nous, pour en revenir en 2020, mon journal a dit hier que Panzani a anticipé le reconfinement et que nous ne manquerons pas de pâtes, car il semble bien que ce soit le premier aliment en reconfirnement.

Bon courage à tous et toutes

Odile