Sorti du ventre de sa mère par le barbier, Angers, 1567

Il semble dans l’acte ci-dessous qu’on ait ouvert la mère après le décès de celle-ci :

    Voir la position de l’église avant la Révolution sur l’opération césarienne

Registre paroissial d’Angers Saint Pierre, le 14 février 1567 « Je Marin Fossart prestre vicaire de la paroisse de St Pierre d’Angers certifie que ce jourd’huy quatorziesme jour de febvrier mil cinq cens soixante et sept entre ugne et deulx heures après minuilt j’ay esté appellé de part Me Jehan Perronnet licencié ès droictz paroissien dudict St Pierre pour aller confesser sa femme et néanlmoins peu arriver d’heure de la trouver en vie entrant en la maison dudit Perronnet j’ai trouvé un barbier accompaygné de plusieurs personnes qui oupvroit le corps de ladite femme et ledit barbier a tiré et extrait ung enfant lequel enfant ay veu bouger et remuer ses cuisses et jambes lequel enfant ay baptisé en la présence dudit barbier et aultres personnes – Signé M. Fossart » vue 438

Une réponse sur “Sorti du ventre de sa mère par le barbier, Angers, 1567

  1. En tapant le Doiseau Hérétique sur Odile Halbert, je n’ai pas trouvé l’hérétique mais sur cet article … Quelle souffrance dût éprouver cette femme ! Et comme il est intéressant que toutes ces notes soient relevées, elles nous apprennent tant sur la vie de nos ancêtres (Pour ma part, je les note toutes).

    Toujours un grand merci pour la générosité de tout ce travail partagé !

Répondre à Du Périgord Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *