Quittance de René de Ballodes pour 450 livres, Angers 1595

Les obligations, et leur amortissement ou les problèmes de paiement de la rente, attestent le plus souvent des liens entre toutes les parties. Mais j’avoue qu’ici les liens me paraissent difficiles à éludicer, d’autant que l’histoire aussi est compliquée, car si j’ai bien compris ils se sont mis à plusieurs pour payer une métairie à La Cornuaille quelques années plus tôt.
Bref, cet acte a le mérite néanmoins de nous apprendre qu’en 1595 René de Ballodes vivait à la Rachère, et nous avions vu ces jours-ci que sa famille avait vendu cette terre, manifestement rachetée. La Rachère, pour mémoire, relevait du Bois-Bernier.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série E4269 – Voici la retranscription : Le 7 septembre 1595 en la cour du roy notre sire encroit par devant nous (Grudé notaire) personnellement estably noble homme René de Ballodez tant en son nom que comme soy faisant fort de damoiselle Loyse de La Forest son espouze et honneste homme Hieremy Bellanger aussi tant en son nom que pour et au nom de Jehanne Lemesnier sa femme, et Pierre Mesnier filz de Jehan Mesnier et de deffunte Renée de La Forest demeurant savoir ledit de Ballodez au lieu de la Rachère paroisse de Noëllet, lesdits Bellanger et Mesnier en la paroisse de Chantossé, soubzmetantz esdits noms et qualitez et en chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division etc confessent avoir aujourd’huy eu et receu de Françoys Duboys escuyer sieur de la Farbe mary de damoiselle Renée Rouxele héritière par bénéfice d’inventaire de deffunt François Rouxel escuyer vivant sieur de la Pluvig ? près Le Mans et noble homme René Michel sieur de la Roche et des deniers dudit Duboys comme il a déclaré la somme de 150 escuz sol evaluez à la somme de 450 livres restant de la somme de 500 livres deue audit de Balodes audit nom et auxdits Mesniers par obligation passée par Sébastien Royer notaire soubz la court de Candé le 14 décembre 1588 suivant la sentence obtenue par lesdits de Balodes et Jehan Mesnier père dudit Pierre et ledit Bellanger à l’encontre de Françoys Symon escuyer curateur aux causes de ladite Rouxele donnée au siège présidial d’Angers le 6 février 1593 et pour les causes à plein mentionnées par ladite sentence quelle somme de 450 livres lesdits establiz ont eue prinse et receue en présence et a veue de nous en quartz d’escu jusques à concurrence de ladite somme dont ils se sont tenuz à contant et en ont quité et quitent lesdits Duboys et Michel et lesquels establiz esdits noms ont dit recepvoir lesdits deniers sur les dommaiges intérestz et despens esquelz ledit Duboys audit nom est vers eux condamné par sentence décernée audit siège présidial d’Angers le 4 avril dernier et lequel Michel a dict pour ledit Duboys faire ledit payement pour ladite somme principalle de 500 escuz et auquel Michel pour ledit Duboys ledit Bellanger à présentement baillé une copie de ratiffication de ladite somme de la vendition du lieu et mestairie du Tertre sise en la paroisse de la Cornuaille faite audit defunt François de (effacé) par ledit de Balodes et sa femme lesdits Jehan Mesnier et Bellanger esdits noms pour le payement de la somme de 550 escuz …

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen

2 réponses sur “Quittance de René de Ballodes pour 450 livres, Angers 1595

  1. Le 16 septembre 1612 ,lors du contrat de mariage de François de l’Esperonnière et de Renée Simon fille de defund Claude Simon sgn de la Saulaye de Vitz et de demoiselle Anne Davy, sont présents pour l’épouse (-entre autres-) François du Bois sieur de la Ferté, daelle Renée Roussellé femme de ce dernier et fille de Jean Roussellé ( chlr, sgr de la Pelairie en Bretagne marié avec Françoise Simon sœur de Claude) ,noble François Simon sieur de la Lucière…-Arch de la Saulaye- ds « Histoire généalogique de la maison de l’Esperonnière »Th Courtaux 1889 – Gallica bnf-

      Note d’Odile : Oui, merci.
      J’ai aussi sur mon site leur histoire sur l’ouvrage de Mr de l’Esperonnière « Histoire de la baronnie de Candé, et il faut regarder à Freigné, car autrefois la Saulaye était sur Freigné et non sur Candé comme de nos jours.
      Cette branche des SIMON est la branche aînée et les Claude Simon de cette branche aînée sont homonymes de notre Claude Simon.
  2. Vu ds le dictionnaire de l’abbé Angot T2 p58 qu’un membre ( je présume)de cette famille Dubois de La Ferté a eu une vie « édifiante » pour reprendre un terme d’époque . Gabriel D de la F né à Angers en 1644 sera chevallier de Malte puis commandeur de Thevalles et du Breil aux Francs « assistant les pauvres ,visitant les malades .Pendant une année de chômage où la plus grande partie des tisserands était sans travail ,il acheta des toiles au plus haut prix et fit confectionner des vêtements pour les malheureux Il disposa d’une forte somme pour augmenter le refuge des pénitentes à l’hôpital général de Laval .Sa table était plus que frugale ;deux fagots de sarments lui servaient de lit dans la pauvre cellule qu’il s’était réservée sous les toits …» Donner du travail aux démunis,c’est assez contemporain ,tout du moins je le croyais :on pense à l’abbé Pierre et aux compagnons d’ Emmaus

Répondre à elisabethm Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *