Jacques Briant « Chopinière » donne procuration pour vendre la Paqueraie, Vern-d’Anjou 1609

Jacques Briant dit « Chopinière » va devenir assassin sur la personne du protestant Philippe Du Hirel. Lorsque j’ai travaillé la famille Hiret pour mon ouvrage l’Allée de la Hée des Hiret, gentilshommes campagnards mi Angevins mi Bretons, 1500-1650, j’ai découvert les tracas endurés par ceux de la religion prétendue réformée. Et j’avoue avoir beaucoup de sympathie pour Henriette de Portebize, la veuve, qui se battit longtemps, en vain, et avec des frais considérables, pour voir la justice. Voici les billets précédents, sur ce personnage :

    La veuve du protestant assassiné : Henriette de Portebize, 1629
    Jacques Briant engage Pierre Coiscault, Soudan, 1603
    Histoire de Philippe Du Hirel, protestant, dans mon ouvrage l’Allée de la Hée

Au fil de cette procuration pour vendre une seigneurie qu’il tient de son épouse, j’ai eu le sentiment que Jacques Briand donnait en fait procuration à un si proche qu’il est manifestement beau-frère, et covendeur car cohéritier de la seigneurie. En effet, cette procuration atteste une très grande confiance entre eux, et des liens étroits.

J’ai trouvé l’acte qui suit est aux Archives du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici ma retranscription : Le 28 janvier 1609 avant midy, devant nous Jullien Deille notaire royal Angers fut présent estably et deument soubzmis Jacques Briand escuyer sieur de Vaudurant demeurant en sa maison de la Chopinière paroisse de Soudan en Bretagne, estant de présent en ceste ville lequel volobntairement confesse avoir nommé et constitué et par ces présentes nomme et constitue Pierre Du Bouchet aussi escuyer sieur de la Garanne son procureur général et spécial o pouvoir express qu’il luy donne de, en son nom privé et de celuy dudit constituant et encore damoiselle Louyse Liboreau son espouze avec promesse de la faire ratiffier et obliger valablement et en fournir lettres valables … de vendre, céder et transporter promettre garantaige et décharge de toute hypothèque et empeschement quelconques à telle personne ou personnes par ung ou deux contrats la terre et seigneurie de la Pasqueraye paroisse de Vern constituée en maison terres pourpris garennes, rentes par deniers, et grands bois taillis et hault fustaie mestairie et closerie de la maison, la mestairie de la Prionnaye, de la Brifferye et de la Chevallerie, closerie des Rivières et généralement tout ce qui en dépend et comme elle est à présent exploitée par les fermiers et mestayers sans rien en réserver,

la Paqueraie, commune de Vern – Ancienne maison noble entourée encore jusqu’à ces derniers temps d’une large enceinte de douves vives. Elle appartenait à noble homme Pierre Liboreau, chevalier de l’ordre, 1539, 1582, qui la relevait de Précor à une paire d’éperons blancs avec 27 sols 6 deniers de rente et 40 boisseaux d’avoine ; en dernier lieu la famille de Villegontier, puis à M. de Margadel, qui en a laissé l’usufruit à sa veuve et la propriété à la commune pour la fondation d’un hôpital. (C. Port. Dict. du Maine-et-Loire 1876)

des fiefs et seigneuries dont lesdites choses sont tenues aulx recognoissances obéissances cens rentes et debvoirs qui en sont deuz qui seront si besoing est exprimés quites des arréaiges du passé avec transport de tous droits de seigneurie noms raisons actions et choses en dépendantes, icelles dite vendition ou venditions faire pour tel prix et somme de deniers que ledit sieur de la Garanne conviendra et verra aussi bon estre, recevoir, du reçu s’en tenir contant, et en bailler et consentir par les mesmes contrats qui en seront faits et passés par devant notaires et tesmoings … obliger ledit constituant en privé nom et audit nom ainsi que dit est et en chacun desdits noms avec ledit Du Bouchet seul et pour le tout sans division de personnes ne de biens etc renonçant au bénéfice de division discussion et ordre de priorité et postériorité pour le tout et indivis par devant les juges que ledit Du Bouchet vouldra nommer et élire domicile aux fins de l’ordonnance et ledit constituant promet avoir agréable tout ce qui par ledit sieur de Garanne sera fait et négocié en ce qui en despens sans le révoquer ne y contrevenir et généralement prometant obéissance etc foy jugement condemnation etc
fait et passé audit Angers maison en notre maison en présence de François Davoynes escyuer sieur de Vangé demeurant en sa maison seigneuriale de la Garele ? paroisse dudit Soudan et Pierre Portran clerc à Angers

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

4 Replies to “Jacques Briant « Chopinière » donne procuration pour vendre la Paqueraie, Vern-d’Anjou 1609

  1. E.3196.(Carton. )- 1 pièce; parchemin; 2 pièces,papier.
    1458- XVIII e siècle.- LIBOREAU.
    -Déclaration rendue à Sainte- Gemmes- d’Andigné par Jean Liboreau pour sa terre de La Pasqueraye;- notes et exraits généalogiques par le feudiste Audouys.

  2. Bonjour

    Ci joint un email échangé aujourd’hui concernant la famille de Portebise de Sorges Temple Protestant des Ponts de Cé
    Cette personne me renvoie vers vous, en pensant que Gabriel Hiret est issue de vos Hiret, cet échange peut, peut être vous interresser
    Cordialement
    Bonjour

    Les recherches que j’ai mené, concernent surtout la branche des Portebise , Portebize du Maine à partir d’Abel vers 1602 et sur les actes des AD de la Sarthe
    on retrouve les données sur l’armorial de la Sarthe de Raoul de linière, mais la plus grande partie des recherches a été effectuée
    par Bermard Mayot, de son vivant président de la société généalogique d’Anjou est descendant également de cette famille
    il y a dans le tome 13 sur les familles d’Anjou, que je ne possède pas, la généalogie de cette famille.
    sur les registres de Soulaire, on trouve quelques actes
    l’origine de cette famille est au Bois de Soulaire où elle a pris le nom de la terre de Porte Bise à Tiercé
    Il me semble que beaucoup de recherches sur la branche vous concernant, celle de la famille Hiret à été effectué par Odile Halbert
    elle à son site sur internet et pourra peut-être vous informer sur son blog

    Bonnes recherches . Bien cordialement
    x Pichon

    Le 7 févr. 11 à 13:53, DELANOUE a écrit :

    Bonjour

    je suis descendant de Gabriel Hiret et de Marie de Portebise
    marié à Vern d’Anjou le 27/11/1684
    elle est la fille de Feu Charles de Portebise Ecuyer Sieur de la Roche et de feu Suzanne de la « rosanime »

    Marie de Portebise était protestante, elle s’est convertit le 01/11/1678 à Vern
    Donc je pensais retrouver sa naissance dans un temple en anjou
    je n’ai pas retrouvé son acte de naissance mais le mariage de ces parents
    Temple de Sorges des Ponts de Cé le 18/06/1647 entre Charles de Portebise et de Suzanne de la Vasousière
    Naissance de leurs enfants dans ce temple:
    x (peut être Pierre) 07/06/1648
    Jacques 06/08/1651
    Guy 22/12/1652
    Suzanne 22/11/1654
    Marie serait née vers 1659
    le mariage n’est pas filiatif pour Charles de Portebise
    en cherchant pour sa femme Suzanne qui est née à Sorges, je suis tombé sur des naissances de Portebise
    Catherine le 03/04/1611 et Elisabeth le 08/12/1613 enfant de Samuel de Portebise Ecuyer Sieur de la Roche et de Renée Sallays
    j’en conclus (peut être un peu vite) que Charles est également le fils de ce couple
    le parrain de Elisabeth est René de Portebise Ecuyer Sieur du Bois de Soulaire
    Je pense que ces familles se rattachent à vos familles de Portebise(de Salles devenant Sallays)
    Comment puis je retrouver les actes de ces familles?, j’ai lu sur internet qu’il y avait des temples sur Avrillé Cantenay Baugé, mais les registres sur internet ne donnent rien, ces registres ont il disparut?
    Sieur de la Roche à un rapport avec un lieu ou une dénomination qui vient de Marguerite de la Roche?
    Autre acte mariage de Henriette de Portebise le 10/1623 à Sorges avec Philippe de Hiret
    J’en déduit que Samuel de Portebise et Renée Sallays se sont mariés vers 1600
    Si vous avez des compléments d’infos ou si vous pensez que je fait fausse route, merci de me le dire
    Au passage votre arbre sur la famille de portebise est très complet, féliciations pour ce travail qui vous a demandé un travail important , alors que les registres me parraissent inexistant
    Merci pour votre aide
    Cordialement

      Réponse d’Odile :
      Je ne descends pas de Gabriel Hiret, mais je l’ai autrefois étudié pour la similitude du nom, car j’ai plusieurs ascendances HIRET.
      Il est sur mon site à ce lien
      Par contre, j’ai fait les Portebize, car je les ai parfois rencontré par alliance, et en particulier Henriette de Portebize. Mon travail est dans mon ouvrage l’Allée de la Hée :
      qui est ma principale famille HIRET faisant l’objet de ce livre, dans lequel je traite de cet assassinat Hiret et j’ai toute la famille de Portebize.
      Cet ouvrage n’est pas publié sur mon site, mais hélas a été prêté et pillé, en particulier par un certain Favre sur Geneanet, qui jouit devant un demi milion de prétendus ascendants. Cet individu n’a jamais pris aucun contact avec moi, et se contente de piller tout. Je méprise Geneanet et les pilleurs de cette espèce. Ils ne respectent rien.
  3. J’habite au lieu dit Portebise àTiercé maine et loire je recherche tous renseignements sur la famille de Portebise et sur une eventuelle maison ou logis situé au bord re la Sarthe peut-être à l’emplacement de ma propriétè actuelle qui se compose d’une maison début 19ième sur la route et un bâtiment plus tartif Merci pour d’éventuels renseignements

  4. – Famille de Portebize,
    -Voir commentaire du 7 4 2013″Guillemine de Champagné veuve de René Du Bois. »
    -Commentaires du 23 9 2013 et 6 10 2013 « André de Portebize emprunte 195 livres Le Bois de Soulaire 1518. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *