Rumeurs : le plus vieux métier du monde

ATTENTION, le plus vieux métier du monde, aliàs la rumeur, sévit toujours, ces jours-ci sous la forme bien connue et condamnée par les tribunaux il y a a 20 ans du tract dit de Villejuif.
J’invite tous ceux qui recevront accidentellement une information aussi fantaisiste à se rendre sur le

    site de l’Hôpital de Villejuif lui-même, lire le démenti

Par ailleurs, les articles de Wikipedia sont fort bien faits, et vous savez que pourtant je ne suis pas une adepte de cette base de données, mais enfin, quand j’ai lu un article, dont je maîtrise particulièrement bien le sujet, et que je l’estime bien fait, vous pouvez me faire confiance :

    tract de Villejuif
    rumeur

Je possède les ouvrage de Kapferer, que je vous invite aussi à consulter, et il existe même un article fort bien fait sur le site de Persee, datant de 1990, et plus spécialement consacré aux rumeurs sur le LSD et sur Adgiani.

    Le contrôle des rumeurs, par J.N. Kapferer
    Visitez également le site de Froissart

J’ai connu personnellement la rumeur d’Orléans, car j’ai vécu à Orléans à la fin de années 1960, et je me souviens encore du visage terrifiée d’une de mes collègues qui y croyait. Elle racontait, la voix coupée de sanglots, comment on disparaissait dans le fonds de certaines boutiques lors des essayages.

J’ai ensuite vécu l’histoire des Yukas

J’ai bien connu le tract de Villejuif, colporté par n’importe qui, y compris le corps enseignant, il y a plus de 20 ans, qui avait même été jusqu’à le publier dans un manuel scolaire ! alors qu’il est entièrement faux et fantaisise.

Et en ce qui me concerne directement en tant cette fois que victime, je subis depuis 11 ans une liste de discussion en Anjou qui a largement colporté sur moi des ragots, à tel point que même leur fondateur y croit, et j’en veux pour preuve le courriel qu’il m’a adressé il y a tout juste 2 ans, qui comportait 8 points, et les 8 étaient tous aussi faux les uns que les autres.
Or, comme le raconte Kapferer, le démenti est impossible, car le mal est fait.
Ce monsieur et créateur de cette liste de discussion, croit ses amis, et ne me croit pas. Or, il est du devoir de chacun de vérifier les informations qu’il reçoit, et de ne pas croire ses prétendus amis ou cousins, car ils sont capables de colporter bien des ragots et méchancetés. Telle est mon expérieuce de victime !
Je les plains tous, car ils n’ont pas été capable de me demander mon point de vue sur les faits, et je leur rappelle qu’en droit français, il existe des lois concernant la justice, aux termes desquelles le prévenu (car c’est ainsi que je me considère en l’occurence) a le droit de s’exprimer et même avec un avocat, et là dessus, je n’ai rien eu le droit.
Et si je n’ai pas porté plainte contre eux, c’est tout simplement parce que je n’en ai pas les moyens financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.