Ratiffication du compte de la succession de Mathurin et Perrine Bellanger, Montreuil sur Maine 1690

Je me replonge dans les BELLANGER suite au commentaire de Stéphane.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E12 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 20 mars 1690 avant midy, pardevant nous Pierre Bodere notaire de la baronnie de Montreuil-sur-Maine y demeurant furent présents en leurs personnes establiz deument soubzmis et obligés soubz ladite cour prorogeant juridiction en icelle chascuns de André, Gilles et René Froger marchands demeurans paroisse de Sceaux, François Menard mary de Julienne Bouvet mestaier demeurant à la Haute Aillée paroisse de Chambellay, Georges Thibault mary de Marguerite Lottier,Georges Thibault métayer à Villedavy, Jean Bellier mestayer à Charré sur le Vau, Jacquine Marion veuve Jean Bouvet métayère à la Peustonnière, René Bouvet métayer à la Girbaudière, le toute dite paroisse de Montreuil, héritiers en partie en l’estocq paternel de deffuns Mathurin et Perrine Bellanger, lesquels après que par nous notaire lecture leur a esté faite de mot à autre du conte (sic, pour « compte ») de nous le 2 desambre (sic) dernier à eux présenté par Morice Thibault mary de Renée Bouvet mestayer à Saint Malleu audit Monstreuil aussy héritier en l’estoc paternel desdits Bellangers, touchant les receptes misez debourses faits et voyages dudit Thibault au sujet de ladite succession suivant la procuration que les dessus dits et leurs autres cohériters luy en avoit donné, aussi receu de nous notaire le 22 mars 1683, lequel conte s’est trouvé monter et revenir pour les receptes faites par ledit Morice Thibault des deniers appartenant à ladite succession à la somme de 582 livres 17 sols 6 deniers, et la minze faite journée et desboursée à celle de 1 093 livres 15 sols qui excède ladite recepte de 510 livres 17 sols 6 deniers, laquelle somme iceux establis ont volontairement consenty qu’iceluy Morice Thibault la prenne privativement et par préférence sur les plus clairs biens de ladite succession tant meubles que immeubles jusques à concurrence d’icelle reconnaissant que tout ce que ledit Morice Thibault en a fait n’a esté que à leur prière et requeste et pour le bien profit et avantage d’icelle succession et déclaré iceluy conte juste et équitable tant en minzes que receptes pour quoy ont iceluy loué ratiffié confirmé et approuvé veulent et consentent chascun pour son regard qu’il sorte son plain (sic) et antier (sic) effait (sic, et je n’en finirai pas des « sic » et la vérité est que je vous en corrige un peu quelques uns, bref je fais ce que je peux pour que cela reste compréhensible à vous chers lecteurs)
ce que lesdites parties ont ainsi respectivement voulu consenty stipulé et accepté, à ce tenier etc obligent etc renonçant etc dont etc
fait et passé audit Montreuil en prezance (sic) de Jean Jolly et François Lucas marchands demeurant audit lieu tesmoings et lesdits dessus dits fors ledit Georges Thibault Villedavy ont déclaré ne savoir signer de ce enquis

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir

Odile Halbert - Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

Tags: , , , , , ,

11 commentaires pour “Ratiffication du compte de la succession de Mathurin et Perrine Bellanger, Montreuil sur Maine 1690

  1. Stéphane dit :

    Bonsoir

    Bizarre! ils ratifient les comptes apres distribution de l’héritage, ils ne pouvaient pas se servir avant . Pour la ratification, on ne retrouve que les descendants de Guillemine Bellanger. Comme si les descendants des autres branches ne participaient pas financièrement, pourtant chaque branche avait ses “délégués” Julien Deslandes pour les Savary Jacques Blouin pour les Boivin(absent de cette ratification)
    la succession s’ouvre en 1683 et les 1er partage en 1688
    -07/09/1688 Partage Bellanger / Savary en 2 lots
    -10/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Bouvet en 5 lots
    -14/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Deslandes/Férré en 2 lots
    -16/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 5 lots
    -14/06/1689 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 3 lots
    -26/10/1689 Partage Bellanger / Savary via les Boivin/Blouin en 2 lots
    -26/02/1690 Partage Bellanger / Savary via les Blouin en 5 lots
    il me manque donc le partage Deslandes(je suis persuadé qu’il n’était pas l’unique héritier Deslandes), ainsi que les partages Boivin / Bedouet / Leclerc de Chemazé
    il manque également le partage en 3 lots Bellanger / Savary via les Bellanger qui doit avoir eut lieu entre le 07 et 10 septembre 1688
    il manque également le partage en 2 lots Bellanger / Savary via les Bellanger/Boivin qui doit avoir eut lieu entre le 07 et 10 septembre 1688

    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Hypothèse : la ratiffication cy dessus serait partielle car on ne pouvait pas réunir tout le monde le même jour tant ils étaient nombreux, et il y aurait eu plusieurs ratiffications, qui peuvent être passés chez d’autres notaires dont le fonds n’est plus existant, ou devant Bodere et manquantes dans ses liasses.

  2. OH dit :

    Bonjour Stéphane
    Je viens de faire le point sur ce que je possédais sur nos BELLANGER et j’ai tout trier en ordre chrono dans mon fichier BELLANGER
    http://www.odile-halbert.com/Famille/Belanger.pdf

    Il s’avère que je n’ai rien des actes que vous avez listé ci-dessus, à l’exception du premier
    -07/09/1688 Partage Bellanger / Savary en 2 lots

    Dans un premier temps, j’aimerais avoir l’acte
    -10/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Bouvet en 5 lots
    que je n’ai pas l’air d’avoir
    d’avance merci de me l’envoyer
    Odile

  3. OH dit :

    Bonjour Stéphane
    le partage du 10 septembre 1688 que vous appellez ci-dessus -10/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Bouvet en 5 lots
    est en fait le partage de la moitié des biens Bellanger x Savary, à savoir la moitié afférente aux Bellanger, qui n’ont qu’une fille ayant fait les BOUVET
    Donc je réécris votre liste ainsi :

    -07/09/1688 Partage Bellanger / Savary en 2 lots (voir ci-après)
    -10/09/1688 Partage Bellanger / Savary de la moitié Bellanger via les Bouvet en 5 lots

    Pouvez me confirmer que tous les actes suivants sont les partages de l’autre moitié à savoir la moitié SAVARY
    -14/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Deslandes/Férré en 2 lots
    -16/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 5 lots
    -14/06/1689 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 3 lots
    -26/10/1689 Partage Bellanger / Savary via les Boivin/Blouin en 2 lots
    -26/02/1690 Partage Bellanger / Savary via les Blouin en 5 lots

    Je ne les ai pas, mais en soi ils ne me concernent pas du tout s’ils sont SAVARY, d’où cellte demande que je vous formule.
    d’avance merci
    rein d’urgent
    Odile

  4. Stéphane dit :

    Bonjour
    le partage de la moitié des biens Bellanger x Savary, à savoir la moitié afférente aux Bellanger, qui n’ont qu’une fille ayant fait les BOUVET

    j’ai un doute
    Division par moitier héritage Bellanger / Savary
    soit 1/2 pour les Bellanger(1/4 Bellanger et 1/4 Boivin)
    soit 1/2 pour les Savary (1/4 Deslandes et 1/4 Ferré)

    re Division par moitier Heritage Bellanger / Savary(part Bellanger)
    soit 1/2 pour les Bellanger (1/4)
    soit 1/2 pour les Boivin (1/4)

    re Division par (au moins ) 3 Heritage Bellanger / Savary(part Bellanger)Michel Bellanger à au moins 3 soeur avec Postérité
    Soit 1/3 descendance Simon(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)
    Soit 1/3 descendance Bedouet(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)
    Soit 1/3 descendance Coconier(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)

    Division Côté Savary:
    -14/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Deslandes/Férré en 2 lots
    -16/09/1688 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 5 lots
    -14/06/1689 Partage Bellanger / Savary via les Férré en 3 lots

    Division Côté Bellanger/Boivin:
    -26/10/1689 Partage Bellanger / Savary via les Boivin/Blouin en 2 lots

    Division Côté Boivin:
    -26/02/1690 Partage Bellanger / Savary via les Blouin en 5 lots

    Je remarque qu’il s’agit toujours de partage par moitier j’en conclut que la famille Bellanger n’a pas protégé ces biens par des contrats de mariage, il me semble que celle ci était plus riche que les familles Savary et Boivin
    le bien hommagé revient naturellement à un descendant de Guillemine Bellanger (l’aisnée): Jean Bouvet Mineur

    Par contre ce pose toujours la question de la demi soeur de Pierre Bellanger époux savary, Mathurine Bellanger épouse Pommier(descendance Legeay) qui aurait dut hérité du bien hommagé et du 1/4 héritage bellanger/savary
    (les Legeay ne sont peut être pas héritié des Bellanger directement mais de Bedouet)

    Je vous transfert acte partage Bellanger/Boivin, acte incomplet car ne voulant pas abimé l’acte, je n’ai par retiré la pointe qui reliait plusieurs annexes
    Cordialement
    Stéphane

  5. OH dit :

    Bonjour Stéphane
    J’ai commencé l’exploitation du partage du 9 septembre 1688, partages en 5 lots de la moitié par les BELLANGER, des biens censifs et homagés de defunts Pierre Bellanger et Perrine Savary, Mathurin Bellanger sieur des Giraudières leur fils, et Perrine Bellanger leur fille, tous sans hoirs.

    Je retranscris entièrement l’acte, et n’ai pas terminé, mais au fur et à mesure j’inclue mes remarques en exergue pour qu’on les distingue bien de l’original, et j’ai donc déjà une différence de compréhension avec vous.
    Je vais donc mettre en ligne le document BELLANGER en l’état de mes réflexions, c’est à dire en cours d’exploitation.

    Par contre, à votre question relative aux biens protégés par contrat de mariage ou non, je pense que tous les contrats de mariage que j’ai dépouillés ici, soit 214 intégralement sur ce blog, sans compter les autres, on appliquait toujours le droit coutumier qu’il y ait ou non contrat de mariage, et les contrats de mariage n’y contrevenaient pas sur ce point, à savoir en cas de décès sans hoirs, après le décès du survivant, les biens propres et la moitié des biens communautaires allaient à la famille de chacun des deux époux, donc par les Bellanger il y a eu les propres BELLANGER et la moitié des acquets communauté BELLANGER x SAVARY, mais ceci se complique par le fait que ce n’est que lors du décès de Charles Bellanger fils unique sans hoir de Mathurin Bellanger sieur des Giraudières et de Perrine sa soeur, que les biens remontent, mais je pense que cela ne change rien et que l’on peut considérer que la moitié des biens de Charles vont aux BELLANGER l’autre moitié aux SAVARY, un point c’est tout.
    Décolée, le fil est compliqué pour tous, et c’est ce que je comprends.

    Maintenant, concernant POMMIER etc… J’ai mis clairement sur mon étude BELLANGER, enfin encore plus clairement qu’avant, que la généalogie établie en1694 est à prendre avec d’immenses pinsettes, et si j’ai le temps ces temps ci je vous compterai sur unbillet entier de mon blog, pourquoi les pinsettes doivent être IMMENSES

  6. OH dit :

    à Stéphane

    Ci-dessus, vous avez écrit (entre autres)

    j’ai un doute
    Division par moitier héritage Bellanger / Savary
    soit 1/2 pour les Bellanger(1/4 Bellanger et 1/4 Boivin)
    soit 1/2 pour les Savary (1/4 Deslandes et 1/4 Ferré)

    re Division par moitier Heritage Bellanger / Savary(part Bellanger)
    soit 1/2 pour les Bellanger (1/4)
    soit 1/2 pour les Boivin (1/4)

    re Division par (au moins ) 3 Heritage Bellanger / Savary(part Bellanger)Michel Bellanger à au moins 3 soeur avec Postérité
    Soit 1/3 descendance Simon(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)
    Soit 1/3 descendance Bedouet(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)
    Soit 1/3 descendance Coconier(1/3 des 1/4 soit 1/12ème)

    Comme je tente en vain de comprendre et que je n’y parviens pas, je vous prie de noter devant chacune de ces lignes à quel acte vous faîtes référence, car pour ma part je n’ai à ce jour que l’acte du 9 septembre 1688, qui dit :
    “sont 5 lots et partages en 5 portions des biens héritaux tant censifs que hommagés propres et acquests restés de la succession de deffunts Mathurin Bellanger vivant sieur des Giraudières et Perrine Bellanger sa soeur, iceux héritages sis ès paroises de Montreuil sur Maine et Le Lion d’Angers, lesquels ont été mins et subdivisés par honorables hommes Pierre Marion et Jean Bonneau marchand mari de Anne Marion, tant en leur nom que pour Claude Caternault curateur aux personnes et biens des enfants mineurs de Pierre Malville et defunte Charlotte Marion, iceux Marion, Bonneau et Malville esdits noms, héritiers pour 1/5 desdits Bellanger par représentation de defunte Julienne Bellanger leur bisayeule…”
    Or, cet acte comporte 2 anomalies, et je ne parviens donc pas à le comprendre. En tout cas il est uniquement BOUVET cela c’est certain.
    La première anomalie tient au fait que les 4 derniers séries d’héritiers des 5 cinquèmes doivent impérativement être sur le même plan que la première série.
    Or, les 4 dernières séries sont tous via les enfants de Jean Bouvet et Julienne Simon, et cela s’est connu
    Donc, la première série devrait dont aussi être un enfant du couple Jean Bouvet et Julienne Simon, or la phrase que je viens intégralement de recopier ne dit pas du tout cela, mais dit qu’ils descendent d’une Jeanne Bouvet leur ayeule, donc on ne peut la situer qu’ainsi :

  7. Julienne BELLANGER x BOUVET
    1-Jeanne BOUVET † avant mars 1688
    11-
    111-Pierre MARION Il vit à Grez-Neuville en 1688
    112-Anne MARION x Jean BONNEAU Il vit au Lion d’angers en 1688
    113-Charlotte MARION † avant mars 1688 x Pierre MALVILLE † avant mars 1688
    1131-enfants mineurs en mars 1688 sous la curatelle de Claude Caternault
  8. Or, cela ne va pas avec les 4 autres séries

    La seconde anomalie tient à la mention plus loin d’une Guillemine Bellanger, et là rien de dit d’où elle sort dans cet acte.

    Odile

  9. Stéphane dit :

    Bonjour

    Descendant de Jeanne Bouvet par les Marion

    Pierre Marion (°27/04/1644le lion + 12/04/1695 Grez)Notaire(sosa 3476) marié au lion le 15/05/1668
    Anne Marion (°08/11/1646 le lion + 07/11/1688 le lion)
    épouse de Jean Bonneau le 17/02/1667
    Charlotte Marion (°1651 + entre 1686 et 1688 )
    épouse Pierre Malville le 03/11/1676 au lion

    sont tous les 3 enfants du couple Pierre Marion(°16/02/1613 Andigné + 02/02/1679au lion)
    Marchand Tanneur et de Charlotte Poupy (°19/04/1618 le lion+avant 1668)
    leur ayeule est donc bien Jeanne Bouvet par son mariage avec Pierre Marion également Marchand Tanneur vers 1612
    leur Bixayeule est donc bien une julienne, non pas Bellanger mais Simon, fusion de la bi et tri Ayeule(votre déduction est donc bonne, erreur de l’acte)

    Pour Guillemine Bellanger elle ne peut pas être la fille de Jean Bellanger et de Jeanne Boivin, pour preuve tous les actes Boivin
    -26/10/1689 Partage Bellanger / Savary via les Boivin/Blouin en 2 lots
    -26/02/1690 Partage Bellanger / Savary via les Blouin en 5 lots
    -et tous les autres concernant des ventes après héritage
    Pour que l’héritage remonte au Boivin, Pierre Bellanger époux Savary ne peut pas avoir des frères et soeurs qui ont eut des descendances

    Je vous transfert acte partage Boivin, acte incomplet car ne voulant pas abimé l’acte, je n’ai par retiré la pointe qui reliait plusieurs annexes
    ainsi que d’autres dont un important

    Cordialement
    Stéphane

      Réponse d’Odile :

    Je pense qu’il faut remonter encore une génération de Bellanger,soit deux au total, et je vais vous remettre cela en ordre ce WE
    Odile

  10. Marie-Laure CHAUVIN dit :

    Bonjour à tous
    et bien, dites-moi quelle succession !

    Et si le notaire Bodaire ne s’était pas trompé dans la généalogie de 1694. Ou plutôt si l’erreur n’était pas dans le nombre d’enfants de Jean Bellanger et Perrine Savaige mais plutôt dans la filiation de Jean Bellanger époux de Jeanne Boivin qui ne serait pas le fils de Michel mais bien plutôt celui de Jean et Perrine Savaige.
    Je m’explique : partons du principe que Jean Bellanger et Perrine Savaige ont bien eu 8 enfants :
    1/ Guillemine Bellanger épouse de Jean Simon (et non Pinon) dont descendront les Bouvet et les Deslandes
    2/ Jeanne Bellanger épouse de Jean Gardais (sans postérité)
    3/ Julienne Bellanger épouse de Charles Coconnier (avec postérité)
    4/ Marie Bellanger épouse de Guillaume Bedouet (avec postérité)
    5/ Perrine Bellanger épouse de Pierre Augeul (sans hoirs)
    6/ Michel Bellanger sieur de la Bénestière dont descend Jean Bellanger époux de Jeanne Savary et par eux les Pommier.
    7/ Jean Bellanger époux de Jeanne Boivin dont descendent Nicolas Bellanger le chanoine et Pierre Bellanger époux de Julienne Savary les parents de Pierre et Mathurine qui décèdent sans hoirs
    8/ Catherine Bellanger épouse de Jean Vignais (dont on ne sait pas si elle a eu des descendants ou non).

    Celà permettrait d’expliquez pourquoi les descendants de Guillemine Bellanger héritent pour 1/5 en tant qu’aînée dans la succession de Mathurine et Pierre Bellanger (Jeanne et Perrine Bellanger étant sans hoirs et l’héritage remontant par Jean Bellanger époux de Jeanne Boivin, il resterait alors 5 branches ayant eu descendance) comme stipulé par le partage en 5 lots de 1/5 de la succession de + Mathurin Bellanger sieur des Giraudière et de + Perrine Bellanger sa soeur au profit des Bouvet en 1688.

    Ce qui est certain, c’est que Jean Bellanger époux de Jeanne Savary ne peut en aucun cas être un frère de Jean Bellanger époux de Jeanne Boivin car dans ce cas la succession serait uniquement échue aux descendants de ce couple à savoir la famille Pommier. Michel Bellanger ne peut donc pas avoir pour enfants à la fois le Jean Bellanger marié avec Jeanne Savary et le Jean Bellanger marié avec Jeanne Boivin.

    Qu’en pensez-vous ?

    En revanche, je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait que les Bouvet rentre dans la succession par Guillemine Bellanger (épouse de Jean Simon), mère de Julienne Simon (épouse de Jean Bouvet) et grand-mère de Jeanne, Marguerite, Jean, Fleurie et Renée Bouvet. Je soupçonne aussi que les Deslandes rentrent également dans la succession par la même branche car si on en croit la généalogie manuscrite, Guillemine Bellanger aurait eu aussi un fils prénommé Jean (marié avec la fille de Jean Bouvet !) qui pourrait bien être lui-même le père de Julienne Simon mariée avec Jacques Deslandes. Celà reste une hypothèse qu’il faudrait confirmée.

    Cordialement.
    Marie-Laure

      Réponse d’Odile :

    Je n’en pense rien pour le moment.
    Je ne pars pas de la généalogie de 1694 du tout, et ne souhaire même pas la commenter, et je vais vous compter prochainement sur un billet exclusif, comment on se trompait dans ce genre d’excercive.
    Je vous remercie par contre de bien vouloir patienter probablement encore plusieurs semaines ou mois, au fil desquels vous allez voir les innombrables actes de cette succession, ainsi que mes analyses.
    Et enfin, et seulement enfin, je pourrai discuter en connaissance de cause.
    Par contre pour le moment, il ne vous a pas échappé à l’aide des billets Bellanger parus ces jours ci que vous pouvez mettre à la poubelle la vente mise hier et le partage sur lequel elle est concue, car ils sont totalement erronés, et seront refaits ultérieurement par Bodere, et je vais donc dans mon document final BELLANGER mettre clairement devant ces 2 documents qu’ils sont à mettre à la poubelle, etc…
    merci de suivre donc ce fil, et vous pourrez commenter au fil de ce que j’annoncerai.
    Odile

  11. Marie-Laure CHAUVIN dit :

    Oups, je retire mon hypothèse sur les Deslandes. Il ne sagit pas de ceux concernés par la succession.
    Désolée !

  12. OH dit :

    Je viens de retapper le document de 1694, qui porte la tentatice de Me Bodere d”établir les descendance de Jean Bellanger et Jeanne Savary (pas Savaige car j’avais fait une erreur sur le gribouillis qu’il a fait on peut deviner SAVARY.
    Je suis entièrement d’accord pour mettre Pierre Bellanger époux de Julienne Savary un cran plus haut, pour plusieurs raisons, entre autres, et c’est amusant, parce que si cela avait été un fils de Michel, il aurait fallu faire un partage des biens avex la femme de Michel, qui nous est inconnue.
    Et en relisant votre commentaire ci-dessus, concernant la notion du 1/5e advenu aux descendants de Guillemine, cela concorde.
    Je pense que Me Bodere n’a consulté qu’un unique acte à Chemazé, et ce en une unique matinée. C’est un peu court.
    Puis il avait sans doute écrit sur des brouillons, car il aurait du d’abord copier le nom des 8 enfants, avant d’écrire ce qu’ils sont devenus et qui en descend.
    Puis, à partir des 8 enfants de cette succession, tout est raconté de mémoire par qui veut être héritier, et tout n’était pas vérifiable, c’est pourquoi il faut être plus que circonspect.
    Par contre je suis comme vous d’accord que le couple Jean Bellanger et Jeanne Savary annoncé comme enfant de Michel Bellanger, semble une erreur
    J’ai remis en ligne mon fichier BELLANGER à jour avec ce paragraphe, et je suis en train de faire le partage BELLANGER - SAVARY
    Odile

  13. Stéphane dit :

    Bonsoir

    Je viens de regarder votre étude Bellanger
    Je vous suis concernant Jean Bellanger époux Boivin, il est le 8ème enfant du couple Bellanger/Savaige (par Hypothèse si Jean était fils de Michel, ce dernier serait né vers 1530 alors que ces soeurs seraient nées vers 1540/1550)

    Par contre Michel Lejeay ne peut pas descendre de Michel Bellanger (généalogie fausse)
    Michel Legeay est né à M/M le 30/09/1661
    fils de Mathurin Legeay (°04/04/1636 à M/M -+ 20/08/1663 à M/M) et de Perrine Picquentin
    petit fils de Mathurin Legeay et de Françoise Bedouet (°13/07/1607 à M/M -+)
    arrière petit fils de Jacques Bedouet et de Jeanne Lemoine
    arrière arrière petit fils de Guillaume Bedouet et de Marie Bellanger

    Pour preuve on le retrouve dans la succession Bedouet
    Michel Bellanger n’a pas eut de descendance(il n’y a que 3 héritières: Julienne, Marie et Guillemine)
    le descendance Pommier ???

    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Le premier couple est Jean BELLANGER x Jeanne SAVARY et non Savaige comme je l’avais lu autrefois parce que les ratures faites sur le nom m’avaient troublée. Pour être encore plus certaine de cela, je me propose pour une Nième fois dans ma vie de relire intégralement les baptêmes du Lion d’Angers dans les années du couple afin de voir si par un heureux hasard, Jeanne Savary ne serait pas marraine citée quelque part et clairement idendifiée.
    Je vous suis pour le reste, et je pense que nous progressons.
    Odile

Laisser un commentaire