Mathurin de Goheau fait le réméré d’un pré, sur les parents de Louis Girardière, Sainte Gemmes d’Andigné 1610

Il y a beaucoup de Girardière à Sainte Gemmes, mais je ne suis pas parvenue à ce jour à les rattacher avec mes Girardière, qui vivent à Chambellay à la même époque, et qui sont de milieu et signatures semblables.
Et comme chacun sait, les registres paroissiaux de Sainte Gemmes sont plus que lacunaires !!!

Il est assez rare de trouver les rémérés dans les actes, et ici il semble y avoir eu jugement. Et vous allez voir en fin d’acte que ni de Goheau, ni Girardière ne sont satisfaits de ce réméré, et ils veulent poursuivre en justice l’un contre l’autre.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le vendredi 10 mai 1609 avant midy, devant nous Jullien Deille notaire royal Angers fut présent Louys Girardière demeurant au bourg de ste James près Segré, au nom et comme procureur et soy faisait fort de Jehanne Loyau sa mère veufve feu Me Jehan Girardière, prometant luy faire ratiffier ces présentes dedans huitaine à peine etc ces présentes néanmoins etc
lequel audit nom deument soubzmis etc confesse avoir eu et receu contant en notre présence de Mathurin de Goheau escuier sieur de la Brissardière et de Nuilly et de ses deniers la somme de 800 livres

    on lit clairement « huit » ici, mais ci-dessous vous allez voir que c’est « trois » et je pense que la valeur vraie du pré était bien 300 lvires qui est plus plausible

en pièces de 16 sols et autre monnaye ayant cours suivant l’édit pour la recousse du pré Bruault engagé audit deffunt père dudit estably et à ladite Loyau par Claude d’Huille escuyer sieur des Macelots et sa femme par contrat passé par Guemats notaire à Segré le 18 mai 1604 et et sentence donnée au siège présidial de ceste ville le 9 janvier dernier, et 48 livres ung sol 6 deniers pour les intérests et despens adjugés par ladite sentence et taxés par exécutoire du 18 de ce mois desquelles sommes de 300 livres par une part et 48 livres ung sol 6 deniers par autre ledit Girardière audit nom se tient contant et en quite ledit de Goheau et ledit pré bien et deument rescoussé et ledit de Goheau subrogé en l’hypothèque et droits dudit Girardière pour en jouir ledit de Goheau et sa femme ainsi qu’il verra à ses despens périls et fortunes sans garantaige éviction ne restitution de deniers de la part dudit Girardière audit nom fors de son fait, et pour tout garantaige a présentement donné audit de Goheau la grosse dudit contrat procédures et sentence et promis luy fournir ledit exécutoire avecq la ratiffication de sadite mère, prometant ledit de Scepeaux ayder ledit Girardière de ladite sentence si besoing
et a iceluy de Goheau protesté poursuivre ladite Loyau affin de faire baisser ledit prix et ledit Girardière a aussi protesté de s’en déffendre etc obligent etc foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers à notre tabler en présence de Me Noël Beruyer et Pierre Portran demeurant audit Angers tesmoings

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Mathurin de Goheau fait le réméré d’un pré, sur les parents de Louis Girardière, Sainte Gemmes d’Andigné 1610

  1. Merci pour cette transcription.
    Permettez-moi une petite remarque: au début de l’acte (ligne 9 du texte sur cet écran), on devrait avoir «Brossardière» plutôt que «Brissardière», les Goheau étant sieurs de la Brossardière, en Chemellier, depuis la fin du 15ème siècle.

  2. Effectivement, sous la tache, c’est un O ouvert, mais avouez que la tache avait de quoi me perturber !
    Les actes que je vous retranscris ici ne sont pas toujours d’une lisibilité parfaite, et beaucoup sont bien pires que celui-ci. Aussi, ceux qui connaissent les noms de lieux, font bien de me signaler ici les lieux réels, que j’ai parfois du mal à identifier.
    Odle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *