Location d’une maison située sur le parcours du Sacre, et le propriétaire y réserve ce jour-là pour sa famille, 1518

Magnifique clause du Sacre, et le locataire devra décorer la maison à cette occasion et y recevoir non seulement la famille et les serviteurs du propriétaire, mais encore d’autres personnes à son choix. Allez cliquez sur le TAG (mot-clef) « Sacre » ci-dessous, et vous aurez déjà 5 articles sur cette fête célèbre à travers la France entière !

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le (date effacée, classé en 1518 chez Huot notaire à Angers) en notre cour à Angers personnellement establiz chacun de honorable homme et saige maistre Nicolle Guyot licencié en loix sieur de la Fourerie demourant à Angers d’une part,
et Jehan Rou marchand brodeux demourant à Angers d’autre part
soubzmectant etc confessent etc avoir aujourd’huy fait les marchés pactions et conventions telz et en la manière qui s’ensuit c’est à savoir que ledit maistre Nicolle Guyot a baillé et baille à tiltre de louaige et non aultrement audit Jehan Rou qui a prins et accepté dudit maistre Nicole Guyot audit tiltre et non autrement du jour et feste de Sainct Jehan Baptiste prochainement venant jusques à troys ans après ensuivans et suivant l’un l’autre sans intervalle
une maison assise et située en la bourgeoisie de ceste ville d’Angers en laquelle demoure de présent la veufve feu Olivier Gypon tout ainsi que ladite maison se poursuit et comporte et que le dit feu Olivier Gygon l’a tenue possédée et exploictée en son vivant sans aucune chose en retenir ne réserver
pour en icelle maison demourer et converser honnestement par ledit Rou comme ung bon père de famille doibt faire
et est fait ce présent marché de louaige par le maistre Nicolle Guyot audit Rou pour en rendre et paier par ledit Rou audit Guyot par chacune desdites troys années la somme de 20 livres tournois paiables par chacun an aux termes des festes de Noel et Saint Jehan Baptiste par moitié le premier paiement commençant à la feste de Noel prochainement venant
et sera tenu en oultre ledit Rou parer et dresser louvrouer de ladite maison par chacun an au jour du Sacre et en iceluy recueillir ledit sieur de la Fourerie sa femme enfants et serviteurs et autres qu’il leur plaira avoir pour veoir passer le Sacre et après ledit Sacre passé donner à déjeuner audit sieur sa femme enfants et serviteurs bien et honnestement s’il leur plaist de déjeuner
et sera tenu ledit Rou tenir en bon estat de réparation les volliers et trailles du jardin de ladite maison et en la fin desdits troys années relever lesdits volliers et trailles et les rendre en tel estat qu’ils sont de présent par ce que ledit sieur a faictz relever ses volliers et trailles depuis 8 jours encza
et estoit à ce présent honneste personne Jehan Tardif marchand demourant à la Place Neufve de ceste dite ville lequel à plévy et caucionné plévist et caucionne par ces présentes ledit Rou et de ladite somme de 20 livres tz pour ledit louaige et accomplissement des choses susdites ledit Tardif en a fait son propre fait et debte au cas que ledit Rou feroit deffault de paier ledit louaige et de accomplir les choses susdites par chacun an aux termes et en la manière que dit est
auxquels marchés pactions conventions et tout ce que dessus est dit tenir et accomplir d’une part et d’autre etc et à garantir etc et aux dommages etc obligent lesdites parties et pleige l’un vers l’autre etc et les biens et choses desdits Rou et Tardif à prendre vendre etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
présents à ce Jehan (illisible, haut de page effacé et abimé) marchand drappier demeurant à Angers et Charles Gasnier paroissient de Villevesque tesmoings
fait à Angers en la maison dudit maistre Nicolle Guyot les jour et an susdits

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

Une réponse sur “Location d’une maison située sur le parcours du Sacre, et le propriétaire y réserve ce jour-là pour sa famille, 1518

  1. -LA FOURERIE.VILLEVEQUE.
    -Ancien fief et seigneurie relevant de La Haie-Joulain(et de la châtellenie de Souvigné) »avec manoir noble,étang,garennes,le tout entouré de fossés de 10 pieds de large,est il dit en 1680. ».
    -En est sieur Nicolas Guillot en 1519.
    (VILLEVEQUE à travers les âges.Raymond Delavigne.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *