Erreur d’indexation du registre paroissial de Segré et indexation réelle impossible

Veuillez prendre connaissance de ce que j’envoie par email aux Archives :

Bonjour
Je certifie que les vues 102 à 110 du plus ancien registre en ligne de la paroisse de Segré contient les années 1528 à 1540 mais la machine interdit cette indexation en prétextant qu’elle est erronée car la date doit être après 1566
Merci de rectifier cette erreur de la machine
Odile HALBERT
qui a depuis longtemps retranscrit ces baptêmes pour les mettre bénévolement sur internet et non en payant comme le font les associations que vous subventionnez

Pour mémoire à tous, j’ai mis ma retranscription bénévole depuis lontemps sur mon site et je déplore l’indexation en ligne de ce registre.

  • mes relevés de baptêmes, mariages, sépultures
  • Il existait 2 paroisses à Segré La Madeleine et Saint Sauveur, dont les baptêmes commencent en 1528, en voici la retranscription :
    Retranscription des baptêmes de Segré 1528-1541
    Retranscription des baptêmes de Segré 1566-1589
    Mes autres relevés et retranscriptions de baptêmes mariages et sépultures

    Odile HALBERT
    J’ai aimé et aime l’Anjou au delà de tout, même si je n’y ai jamais habité.
    J’ai fait tous ces dépouillements et tout mon blog et site à la sueur de mes innombrables déplacements et leur coût incalculable, et j’ai toujours tous retranscrit bénévolement, contrairement aux Associations qui sont subventionnées et vendent leurs travaux, quand elles ne pillent pas les miens.

    5 réponses sur “Erreur d’indexation du registre paroissial de Segré et indexation réelle impossible

    1. Bonjour Odile,

      Les notaires de Cholet n’ont pas beaucoup laissé de trace de leur passage. De mémoire, leur fond commence en 1691, très tardivement par rapport aux autres!. Il y a t il une raison à votre connaissance?.

      Merci
      Stéphane

    2. Oui, mais c’est la même chose à Pouancé etc… et c’est le cas dans beaucoup de départements.
      J’ignore quand la loi a obligé les notaires a conserver leurs fonds.
      Odile

    3. Bonjour Stéphane
      J’ai regardé l’ouvrage de Gildas Bernard « Guide des recherches sur l’histoire des familles », version papier que je possède mais il existe aussi en ligne gratuitement.
      Au chapître des notaires, il raconte, longuement, toutes les lois et ordonnances successives.
      Concernant la conservation, je ne trouve que la loi du 29 septembre 1791 qui interdit aux notaires de se désaisir de leurs minutes.
      Par contre, l’édit de mars 1693 enjoint aux notaires de faire contrôler leurs actes sous quinzaine. Cet édit serait le signe que les notaires n’ont plus détruit leurs fonds à chaque succession.
      En effet, il est très rare qu’un notaire transmette directement à un fils, et les fonds étaient donc le plus souvent détruits, sans doute que dans les très grandes villes, comme Angers, les notaires de la ville avaient coutume de vendre le fonds du prédécesseur, et cela les a conservés.
      En tous cas, à Nantes, on les a conservé un siècle de moins qu’à Angers.
      Odile

    4. Bonsoir Odile,

      On oublie facilement que l’on est bien loti en Anjou, que se soit les registres paroissiaux et les archives notariales.

      Merci pour votre réponse
      Stéphane

    5. Que dire de tout. LetravailqueMadameHalbertamisen généalogie! Un travail de moine……
      J’ai trouvé dans vos notes de quoi alimenter mes recherches sur la famille de Guillaume Huau? S’agit-t-il de Hug? Je ne sais.
      Par ailleurs d’où vient-il? Encore un mystère
      En outre son petit-fils ne figure nul part! Je cherche un acte de baptême qui me mettrait sur une piste. Fils de René Huau, et petit-fils de Guillaume.
      René Huau se serait marié à la Madeleine de Segre! Je n’arrive pas a consulter les actes de mariage.
      Si vous avez des réponses n’hésitez pas a me les soumettre.
      Merci du support apporté!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *