Où sont les registres de Béhuard consultés par Mr Sarrazin ?

Mr Sarrazin avait fait en son temps la généalogie des CADY, enfin une autre branche que la mienne, et voici ce que les copistes de Mr Sarrazin ont mis dans leurs bases, manifestement sans vérifier, car les registres de Béhuard n’existent pas ou plus.

René CADY °ca 1511 x Etiennette voir ci-dessous la solution qui a été trouvée, car en fait le registre de 1600 était après celui de 1749 et donc je ne l’avais pas vu
1-Guillaume René CADY x Sébastienne
11-Jean CADY †Rochefort-sur-Loire 31 décembre 1644 « Jean Cady notaire a été enterré » x Anne GOÏER
111-Jean CADY °ca 1601 x Béhuard 5 mai 1626 (acte disparu) Jacquine MARAIS
1111-Jacques CADY °Béhuard 25 mars 1627 (acte disparu) †Béhuard 16 janvier 1692
x Béhuard 10 mai 1656 (acte disparu) Julienne PERRIGAULT dont Jean, Mathieu et Marin
12-René CADY

Béhuard est situé en face d’Epiré, lieu où j’ai mes CADY.
Les CADY de Béhuard sont contemporains des miens.
Il serait donc probable que compte-tenu de l’extrême rareté du patronyme en France, la souche soit unique et commune un peu auparavant, mais quelles ont été les sources de Mr Sararin ?

Par ailleurs, sachant qu’il travaillait aux Archives et avait accès à toutes les Archives dont les notaires et les chartriers, qu’a-t-il dépouillé et retenu, et pourquoi ne cite-t-il pas les miens qui ont laissé plusieurs actes dans les archvies notariales.
Odile

Voici la solution, qui n’était qu’un registre mal placé. Vous allez voir qu’un des baptêmes est même administré par le curé de Savennières, autrement dit Béhuard et Savennières étaient très proches.

René CADY °ca 1511 x Etiennette
1-Guillaume René CADY x Sébastienne
11-Jean CADY †Rochefort-sur-Loire 31 décembre 1644 « Jean Cady notaire a été enterré » x Anne GOÏER
111-Jean CADY °ca 1601 x Béhuard 5 mai 1626 Jacquine MARAIS « le mardi 5 mai 1626 Jehan Cady fils de Me Jehan Cady notaire et de Anne Goïer demeurant en l’Isle Embardière paroisse de Rochefort, espousa Jacquine Marrais fille de Marin Marrain et Magdelaine Debroust… par moi vicaire oncle maternel de ladite Marrais … fait signer ledit Cady notaire  »
1111-Jacques CADY °Béhuard 25 mars 1627 « fut baptisé par Me Jehan Mesnard prêtre demeurant à Sapvonnièrez Gabriel fils de Jehan Cady et de Jacquine Marrais sa femme parrain missire Jacques Debroust prêtre vicaire de Behuard et marraine Anne Goiet femme de Me Jehan Cady notaire » †Béhuard 16 janvier 1692 x Béhuard 10 mai 1656 Julienne PERRIGAULT « le 10 mai 1656 ont receu la bénédiction nuptiale chacuns de Jacques Cady fils de defunt Jan Cady et de Jacquine Marais ses père et mère de la paroisse de Rochefort, et Julienne Perigault fille de Thomas Perigault et de Mathurine Gauvain ses père et mère, de cette paroisse, en présence de ladite Marais mère, Jean Cady frère, Jacques Marais oncle, Jacques Gauvain aussi oncle de l’époux, dudit Thomas père, René Perigault frère, Jacques et Gabriel les Gauvains cousins germains, Pierre Richard »
dont Jean, Mathieu et Marin
12-René CADY

25 réponses sur “Où sont les registres de Béhuard consultés par Mr Sarrazin ?

  1. Bonjour Madame,

    A propos des Cady :
    – Jean Cady X Béhuard 05.05.1626 à Jacquine Maraist par Jacques Debroust prêtre vicaire de Béhuard, oncle maternel (vue 76/265)
    Parents : Me Jean Cady notaire ( + Rochefort 31.12.1644) et Anne Goïer
    – Jacques Cady X Béhuard 10.05.1656 à Julienne Perrigault ( vue 237/265)
    Cordialement

    1. Bonjour
      Merci
      J’ai donc à votre commentaire, ouvert les registres de Béhuard une Nième fois, et découvert avec stupéfaction qu’ils étaient dans le plus grand désordre et que 1600 vient après 1749 !!!
      Il n’y a donc plus de problème, mais tout de même une curieuse manière d’aligner les registres
      Odile

    1. Encore merci
      Je n’ai rien des travaux de Mr Sarazin, et je suis comme vous, c’est à dire tout à fait d’avis qu’il faudrait pouvoir consulter ses travaux originaux et ses sources, car ce qui me frappe dans ces 2 branches CADY aussi proches géographiquement, c’est que le milieu est tout à fait comparable socialement, et que par contre on trouve des actes notariés sur ma branche, celle d’Epiré, manifestement ignorée de Mr Sarazin, mais que du côté de l’autre branche, celle de Rochefort, on ne trouverait aucun acte notarié ou chartrier.
      Donc, je suis comme vous, je lance un appel au peuple, pour savoir comment consulter les originaux de Mr Sarazin.
      bonne température.
      je suis en train de cuire car ma tour n’est pas isolée, et je suis sous les toits
      Odile

  2. A tout hasard, pour ceux qui s’ intéressent à Béhuard: en 2008 j’ai cherché des ancêtres de mon mari dans la région de Denée et Béhuard, et j’ai noté qu’il y avait un document concernant Denée et Béhuard, à la fin duquel il y a un registre paroissial de Béhuard pour les années 1601 – 1607, cote 5E 52/ 236.
    Depuis 2008 il y a eu je crois des modifications dans les archives de Maine et Loire, et la cote a peut-être changé.
    Bonne recherche.

    1. Bonjour et merci
      Je vais poser la question aux Archives Départementales, pour leur demander si la cote 3E52-236 vue en 2008 est bien incluse dans les vues numériques en ligne.
      et je vais en profiter pour leur suggérer de remonter leur registre de 1600 un peu plus haut et non après 1749
      De mon côté j’avais tenté toutes les paroisses voisines en ligne, y compris Denée, ne serait-ce que pour comprendre la présence ou non du patronyme CADY
      je suis dans l’ombre des volets, pour lutter contre le soleil brûlant
      Odile

  3. J’ai lu autrefois, quand nous allions encore aux AD à Angers, que Béhuard étant une une ile sur la Loire était souvent inondée, et que dans ce cas on baptisait le bébé dans une commune de la rive droite ou de la rive gauche en le conduisant à l’église par bateau

    1. oui, et cela conforte mon trouble vis à vis de ces 2 branches Cady, qui semblent bien avoir eu une origine commune.
      Je me souviens avoir été en pélerinage à Béhuard et visité cette chapelle à laquelle on accède par un escalier, et si vous regardez la carte postale que j’avais mise sur cette page, vous voyez que la chapelle est construite quasiement sur pilotis à l’abri des inondations, et il me semble avoir lu autrefois que les mariniers considéraient le pélerinage à Notre Dame de Béhuard comme bénéfique pour eux.
      Odile

  4. Bonsoir Odile,
    Les « Cady » de la région de Béhuard, ne seraient-ils pas à rattacher avec les « Cady » de Guérande ? (voir le lien PDF kerbernard ci-joint http://www.kerbernard.bzh/familles/24-CadyDePradoy.pdf), avec similitudes des prénoms et professions.
    Ceux de Guérande se sauraient-ils installés à Béhuard ou ceux de Béhuard se sauraient-ils installés à Guérande ??
    Aussi dans mes recherches, j’avais noté comme enfants de René Cady -Sieur de la Lande (à Beaulieu/Saint-Lambert)-°………. +Av. 12-01-1577 marié (vers 1540) à Anne Girard °………. +Ap. 12-01-1577 :
    – René Cady °27-04-1541 à Saint-Lambert qui eut pour parrains vénérable personne Messire Lucas Letheulle et René Boucault)
    – Mathurine Cady mariée (vers 1570) à René Lemaczon -Sieur de la Lande et marchand à Savennières- °……. +Ap. 1632 dont :
    René Lemaczon marié (en 1597) à Renée Leau (fille de Jehan Leau -Sieur de la Blairie (à Denée)- et de Françoise Garnier) dont postérité…
    Bon week-end

    1. Bonjour et un grand merci
      j’avais préparé pour demain matin un autre billet CADY mais je vois qu’il faut que j’ouvre mes horizons.
      Le débat est intéressant, encore merci
      Odile

  5. Bonsoir Madame,

    Dans le paragraphe 1111, vous donnez Jacques (né …? – dcd 13.01.1692 à 63 ans) X Béhuard 10.05.1656 avec Julienne Pérrigault. (ils sont de mes ancêtres : 11e génération). Dans ce paragraphe, vous donnez non pas la naissance de Jacques mais celle de son frère Gabriel, né 25.03 .1627. Je ne trouve pas celle de Jacques (lacune, désordre dans les registres ?) mais celles de 5 frères et sœurs.

    Au décès de Jacques 1692 (Béhuard p. 49/177), sur la feuille du registre, on trouve des Cady dans les 3 actes…
    Dans celui situé au-dessus, on lit : Marraine h. fille Jeanne Cady fille de feu Sébastien Cady Sr de la Coulée ( me semble-t-il) et de Jeanne Chapelain. Toujours en 1692 (p. 44/177), on trouve : Parrain h. garçon Charles Cady sieur de la Coulée.
    Célestin Port donne plusieurs lieux ainsi dénommés
    – dont la maison de la Coulée près du château de Serrant paroisse d’Epiré. Pourrait-on le rapprocher de vos Cady, même s’il y a plus d’un siècle d’écart ?
    – dont également une closerie sur Denée.

    On retrouve le couple Cady-Chapelain sur Rochefort : Sébastien Cady est dit : pêcheur, marchand, h. homme, et signe.

    Cordialement.

    1. Bonjour monsieur
      et merci.
      Je tenais l’info sur Jacques d’une tierce personne, qui manifestement n’a rien vérifié et mal recopié, donc une fois de plus j’apprends à me méfier des données des autres.
      Par contre, cela montre que vous, vous avez réellement vu les actes des registres paroissiaux dont vous parlez, et je vous en sait gré.
      Il reste qu’il faudrait tout de même retrouver les travaux originaux de Mr Sarazin, car il a surement dépouillé d’autres sources que les registres paroissiaux et cela serait intéressant. Pour cela il semblerait souhaitable de consulter les archives départementales, où il travaillait. Mais hélas, je ne peux plus me déplacer.
      Odile

  6. Vendredi 30 juin 2017
    Bonjour Madame,
    En passant aux A.D. , j’ai photographié un contrat de mariage de 1532 dit de « Guillaume Delaroche et Marie Cady » (répertorié par l’association AGENA).
    Vous intéresse-t-il ?
    Vérifier noms et lieux permettrait peut-être de savoir s’il s’agit bien des Cady de Béhuard et environs ?
    Cdlt.

  7. Bonjour Madame,

    Merci pour tout ce travail mais c’est raté pour les Cady. Dommage !
    Le e final à Cady (en marge) ne me plaisait pas mais comme on féminisait parfois les noms… j’espérais.

    Apparemment, il n’existe pas de dossier « Cady » constitué par M. Sarrazin aux A.D. de Maine et Loire. Peut-être faut-il trouver une autre piste ?

    Bien cordialement.

    1. Bonjour
      J’étais tout juste sur les Archives de Gérande pour vous mettre les CADY de Guérande.
      Revenez demain les voir, mais hélas ils ne commencent qu’en 1624, ce qui est un peu tardif pour nos Angevins, et pour les lier.
      Odile

  8. E.3571.(Carton.)-14 pièces,parchemin;8 pièces, papier.
    1633-1683.-PERIGAULT.
    -Vente par Claude Périgault de terres en l’ile de L’Asnerie;-contrat de mariage de René Périgault et de Jeanne Bouvier;-acquêt par René Périgault de terres en la paroisse de Chalonnes-sur-Loire;-de prés et maisons en l’ile de Culdeboeuf,paroisse du Mesnil;-d’une maison au bourg de Saint- Macaire;-testament dudit René Périgault portant fondation de divers services en l’église Notre-Dame de Chalonnes-sur-Loire;-partage de sa succession entre Marie,sa fille,et Louis Barbot,fils de Jeanne Boussier,sa veuve,femme en premières noçes de Louis Barbot.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire C.Port.)

  9. Bonsoir,
    A propos des Cady, mais vous connaissez sans doute,
    Célestin Port dit :
    L’île Cady, Cne de Savennières, acquise par Guillaume Cady, le 04.07.1578 du sieur de Serrant.
    Cordialement.

    1. Bonjour
      Je viens de regarder sur Geoportail, et aussi bien l’IGN actuelle que Cassini ne donnent cette île, mais uniquement les 2 grandes îles où la Loire fait, comme elle le fait ici à Saint Sébastien sur Loire encore, 2 grands bras plus un vague minuscule cours d’eau.
      Les îles de Loire étaient, et sont encore, des terres à surperficie variable, au gré des sables et du courant, mais ce que je sais à travers mes dépouillements d’actes notariés, c’est qu’on y faisait le foin des chevaux, alors (et surtout ne le dîtes pas à Nicolas Hulot) le seul carburant pour la locomotion à cheval et comme on se déplaçait, certes moins que maintenant, mais tout de même beaucoup toutes proportions gardées, il fallait beaucoup de foin par cheval.
      Et ce pour tous les notables, qui se déplaçaient à cheval.
      donc il leur fallait un pré à foin.
      Bref, merci de me signaler cet acquêt, si ce n’est qu’il faudrait consulter le chartrier de Serrant qui est compliqué à demander aux Archives du Maine et Loire, auxquelles je ne peux plus me rendre. Car avec cette année 1578, sans avoir vu la signature de ce Guillaume Cady, comment savoir si c’est le mien.
      Par contre, en ouvrant Geoportail pour tenter d’apercevoir cette île, j’ai eu la surprise de découvrir plusieurs noms de lieux, et même noms de rues en France actuellement répondant à l’orthographe CADY. Allez-voir sur le site de geoportail https://www.geoportail.gouv.fr/carte
      j’utilise toujours ce site, d’abord parce qu’il est Français, et ensuite (ou surtout) parce que pour l’histoire des lieux et des vues il est supérieur à tous autres.
      Bonne journée à vous
      Odile

  10. Bonsoir Odile,
    Suite à vos recherches, furent présents au mariage en 1607 de Marie Cady et Jacques Bouet : h.-h. Alain Toublanc -Sieur de Saint-Martin- et Nicolas Lemaczon -Sieur de la Lande- et qui sont dits proches parents (de la mariée?).
    Ces deux personnages semblent nous permettent d’affirmer que : Guillaume Cady (marié en 1 à Guillemine Tambonneau et en 2 à Philippe Triqueneau) est le frère (voire cousin) de Mathurine Cady (fille de René Cady -Sieur de la Lande -Beaulieu/Saint-Lambert- et marchand à Savennières- °vers 1515 +Av. 12-01-1577 marié (vers 1540) à Anne Gyrard °………. +Ap. 12-01-1577), mariée à René Lemaczon -Sieur de la Lande et marchand à Savennières-
    Et donc Guillaume Cady serait le fils de René Cady et Anne Gyrard ou le neveu de René Cady et Anne Gyrard ?

    En effet, par l’intermédiaire des registres paroissiaux on relève : René Cady -Sieur de la Lande (à Beaulieu/Saint-Lambert) et marchand à Savennières- °vers 1515 +Av. 12-01-1577 marié (vers 1540) à Anne Girard °………. +Ap. 12-01-1577 dont au moins deux fils et une fille :
    – René Cady °27-04-1541 à Saint-Lambert qui eut pour parrains vénérable personne Messire Lucas Letheulle et René Boucault
    – Michel Cady °20-05-1554 à Saint-Lambert (enregistré page 71 du registre)
    – H.-f. Mathurine Cady °…… +Ap. 1600 mariée (vers 1570) à H.-h. René Lemaczon -Sieur de la Lande et marchand à Savennières- °……. +Ap. 1614 dont au moins trois fils :
    – H.-h. René Lemaczon -Sieur de la Lande et de la Blairie (Denée)- marié (vers 1597) à Renée Leau (fille de Jehan Leau* -Sieur de la Blairie et marchand tanneur- et d’Estiennette Besnard)
    *Jehan Leau avait une soeur Renée Leau mariée en 1 à Jehan Boceau et en 2 (vers 1585) à Guillaume Bigotière -Sieur de Vérinelle à Denée, fermier puis Notaire royal- °vers 1550? +entre 1613 et 1632 (d’ailleurs dans vos études et recherches, un lien de parenté semble exister entre Guillaume Cady et un certain Guillaume Bigotière (son père?)
    – Nicolas Lemaczon -Sieur de la Lande en 1607- (parrain de son neveu le 10-06-1603 à Denée, voir ci-dessous)
    – H.-h. Jehan Lemaczon -Sieur de la Lande- °25-05-1578 à Saint-Lambert-du-Lattay marié le 31-01-1617 à Denée à h.-f. Jehanne Deffaye (fille d’Alexandre Deffaye et de Jehanne Leau)

    René Lemaczon marié à Renée Leau eurent au moins deux fils et deux filles :
    – René Lemaczon -Marchand de draps puis Prêtre après le décès de son épouse- °17-07-1599 à La Trinité +01-12-1692 âgé de 93 ans qui eut pour parrains René Lemaczon et Jehan Leau, marié à Marie Lhermitte
    – Louys Lemaczon -Sieur de la Hardière- °21-10-1600 à Denée qui eut pour parrains Alexandre Deffaye et Claude Guérin et marraine Mathurine Cady
    – Renée Lemaczon °10-06-1603 à Denée qui eut pour parrain Nicolas Lemaczon (oncle)
    – Jehanne Lemaczon °…-12-1606 à Denée qui eut pour parrain Alain Toublanc -Sieur de Saint-Martin demeurant à Savennières-

    Quand à Alain Toublanc -Sieur de Saint-Martin et Receveur des Traites à Bouchemaine en 1621-, (fils de François Toublanc et de Renée Nourry) marié le 08-08-1605 à Savennières à Marguerite Moreau (fille de Mtre Hierôsme Moreau et Marguerite Gamelin), dont au moins : Olive Toublanc °1616 et Elizabeth Toublanc °1620 à Savennières
    Alain Toublanc fut parrain le 03-10-1608 à Savennières de Renée Nourry (fille de Jehan Nourry et de Jehanne Lemaczon)
    Restant accroché à l’arbre … Bon week-end
    D. Gaignard

    1. Bonjour
      et merci pour ces infos, que je vais m’empresser d’aller lire dans les registres pour voir si je vous suis, car on a dû vous dire que je suis une abominable (aux dires des généalogistes peu soucieux) vérificatrice, qui a appris au fil de longues années de recherches, à TOUJOURS ALLER VERIFIER.
      Ce, pour vous expliquer, que la réponse et mon avis ne suivront que dans quelques jours, après lecture de tout ce que vous m’indiquez.
      Mais j’ai bien perçu votre raisonnement, qui part du mariage de ma Marie Cady, où les témoins sont dits proches parents, et vous établissez des liens éventuels à partir de ces proches parents.
      Donc, merci de patienter, et à bientôt
      Odile
      PS. Ceci dit, je m’étonne qu’aucun parrainage ne soit parlant dans ma branche CADY


    2. « Saint-Lambert-du-Lattay le 27 avril 1541 fut baptizé René fils de René Cady et Anne Girard sa femme, parrains vénérable personne missire Lucas Leteulle et René Boucault et marraine Renée Ragot »

      Mon commentaire :
      la paroisse est celle de Saint-Lambert-du-Lattay et vous ne pouvez pas écrire « René Cady -Sieur de la Lande (à Beaulieu/Saint-Lambert) et marchand à Savennières » car Beaulieu est une autre paroisse et devant chaque acte vous devez rester précis.

      le premier parrain est prêtre c’est à ce titre qu’il est qualifié de missire, à ne pas confondre avec Messire qualificatif de certains nobles
      le parrain René Boucault semble bien être mon ancêtre car les signatures se ressemblent et je sais que son frère est curé de Saint Lambert. Voyez mon étude BOUCAULT

      Mes questions :
      Dans quel acte (registre paroissial, notaire, ou chartrier etc…) avez vous trouvé la mention « sieur de la Lande », et celle de « marchand à Savennières » ?
      En effet, les vignes sont suffisantes à Saint Lambert pour occuper un marchand fermier sans aller jusqu’à Savennières pour gérer des vignes, d’ailleurs il y a aussi la Loire qui fait obstacle à l’époque.

      Merci de me répondre
      Odile

  11. Bonjour,
    Merci beaucoup pour vos remarques (Missire, Messire …) ….. j’apprends !
    L’affirmation de René Cady -Sieur de la Lande- est issu de l’acte de baptême le 12-01-1577 à Saint-Lambert : « le samedi 12eme du dit moys René fils de François Fournier et de Louyse sa femme parrains Nicollas Gyrard et Thomas Gaiffier fils de déffunct Jehan Gaiffier vivant demeurant à …… marraine Anne veuve de défunct René Cady en son vivant seigneur de la Lande ».
    En ce qui concerne René Cady -Marchand à Savennières-, je ne retrouve pas dans l’immédiat, peut-être ai-je fait une confusion avec son gendre René Lemaczon.
    Mathurine Cady (femme de René Lemaczon -Sieur de la Lande-) fut marraine à Saint-Lambert le 12-03-1575 de Françoise Jarry (fille de René Jarry et Georgette …) et le 16-12-1575 de René Charton (fils de Julien Charton et de Jehanne ….)
    René Lemaczon -Sieur de la Lande- fut parrain à Saint-Lambert le 03-03-1581 de Charité (fille de h.-h. Hyllayre Ogeron et de Michelle Bertrand). Hylaire Ogeron et Michelle Bertrand étaient les grands parents de Bertrand Ogeron -Capitaine sur les vaisseaux du Roi et gouverneur de l’île de la Tortue et de la côte de Saint-Domingue °1603 à la Boire Pelisse à Rochefort (fils de Bertrand Ogeron et de Jehanne Blouin)
    A bientôt …. toujours dans la recherche
    Bonne semaine

  12. Aussi en reprenant les registres de Saint-Lambert-du-Lattay, j’ai noté différentes informations qui vous seront fort utiles et intéressantes pour compléter vos investigations concernant les familles Boucault/Apvril …

    Maistre René BOUCAULT -dit « Fermier de Madame l’Abbesse d’Angers (Ronceray) » en 1645, puis « Chatelain du lieu de Saint-Lambert » en 1560- marié en premières noces (av. 1542) à h. f. Michelle DAVY °…………+Avant 1560 puis en secondes noces (entre 1645/ 1560) à Symone PERIGAULT dont au moins 3 fils de la première union et une fille de la seconde union nés à Saint-Lambert-du-Lattay :
    – Pierre Boucault °02-10-1542 (p. 26) +probablement jeune qui eut pour parrains Mtre Pierre Boucault* et Mtre Estienne Boucault (tous deux de Saint-Lambert) et pour marraine …………. (la femme de Mtre François Apvril demeurant à Rochefort)
    *Pierre Boucault était marié avant 1542 à Roberde ……………
    – René Boucault °08-05-1544 (p. 42) qui eut pour parrains Mtre Pierre Martineau -Licencié-es-lois- et René ………… -Sieur des Vergiers?- et pour marraine Mathurine de Chastes?
    – Estienne Boucault °…-07-1545 (p. 50) qui eut pour parrains Mesire Jehan Jobeau et Mtre Estienne Brillet* et pour marraine …………. Apvril (femme de Jehan Mesnard? -Boucher-)
    *Estienne Brillet était marié à Jehanne Boucault décédée le 02-02-1583 à Saint-Lambert
    – Marguerite Boucault °26-10-1560 (p. 124) qui eut pour parrain vénérable Mtre Estienne Boucault (oncle de l’enfant) et pour marraines Michelle Boucault* et Marguerite Guyon
    *Une certaine Michelle Boucault (dite femme de René Galla) fut marraine le 03-12-1560 de Pierre Gyrault?
    Bonne réception.
    D. Gaignard

    1. Bonjour et merci
      nos esprits se sont rencontrés hier, car j’étais moi aussi sur le registre de Saint Lambert
      je vais tenter dans la semaine de faire le point.
      à bientôt
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *