Droit de l’enfant à connaître ses origines

Naissance sous X, insémination artificielle : que de droits enlevés à l’enfant !

Les enfants nés sous X représentent en moyenne 600 enfants par an.
Les enfants conçus après une PMA ont représenté 3,1% des enfants nés en 2014, soit 25.208 enfants, selon l’Agence qui cite des chiffres de l’Insee. Un nouveau-né sur 32 est issu d’une PMA.

Les partisans de l’insémination artificielle au nom d’un prétendu « droit à l’enfant » bafouent les droits de l’enfant.

La base américaine Ancestry a intégré l’ADN et pratique la recherche généalogique par halogroupe, pour, entre autres, détecter toutes les femmes qui ont fauté.
Cette base de données s’est déguisée en France sous un autre nom et elle a de grands moyens financiers donc de pubs
Les Français, à travers ces bases Américaines, peuvent donc avoir accès aux halogroupes et méthodes de recherches avec l’ADN, nous venons de le découvrir récemment. Même si c’est interdit en France, Internet est mondial !

Je sais bien que notre généalogie actuelle est un privilège, interdit aux sous X et aux PMA, et bien d’autres comme les immigrants qui ont tout perdu dont leurs racines etc…
Je sais bien que nos grands mères pouvaient fauter et je l’ai écrit il y a environ 25 ans sur ce site : Seules nos grands mères savent !

Mais j’ai froid dans le dos devant le développement de la PMA d’une part et des méthodes ADN pour la recherche des filiations.

Je n’ai jamais eu la joie d’avoir un enfant et je comprends qu’on puisse en ressentir un manque, mais de là à bafouer les droits de l’enfant pour le droit à l’enfant !!!
Vous l’avez compris je suis contre toute PMA etc…

et contre tout fichage ADN

et je préviens ceux qui sont d’avis contraires que j’ai fermé les commentaires, afin de ne pas avoir à les mettre à la poubelle.

2 réponses sur “Droit de l’enfant à connaître ses origines

Les commentaires sont fermés.