André Bonhommet loue un jardin sur les tuyaux de la ville de Laval : 1663

Qu’est ce que ces tuyaux de la ville de Laval en 1663 ?

Cet acte est aux Archives Départementales de la Mayenne, AD53-3E2/814 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 13 octobre 1663 par devant Pierre Chevalier notaire au comté de Laval y demeurant furent présents et personnellement establis Jean Buison marchand tixier demeurant au lieu de la Petite Lande paroisse d’Avenières bailleur d’une part, et André Bonhommet laboureur et Jeanne Fouassiere sa femme de luy présentement authorisée pour l’effet des présentes, demourant au lieu de la Guinrisellerye paroisse de la Trinité preneur d’autre part, entre lesquelles partyes après submission requise a esté fait et accordé le bail de ferme qui ensuit, c’est à scavoir que ledit Buison a baillé et par ces présentes baille auxdits Bonhommet et femme pour eux leurs hoirs et ayant cause une petite maison et jardrin situé sur les tuyaux de ceste ville sans réservation comme elle estoit cy devant exploitée par François Desboys le temps de 5 années entières et consécutives qui commenceront au jour et feste de Toussaints prochaine et finiront à pareil jour icelles révolues, pour en payer par lesdits preneurs audit bailleur par chacune d’icelles la somme de 14 livres soit 7 livres par chacune demye année à la charge par lesdits preneurs de rendre lesdites choses en deubt estat de réparation y estant mises par ledit bailleur l’introduction et fournissant à la fin de matières à place, et sans pouvoir céder ny transporter les présentes à autruy sans le consentement dudit bailleur, auquel ils deslivreront coppie des présentes à leurs frais dans huitaine, ce que les partyes ont ainsy voullu stipullé et accepté, dont les en avons jugées à leur requeste et de leur consentement, faict et passé en l’auditoire dudit Laval en présence de Me René Lemasson notaire et René Gaultier praticien tesmoins, lesdites partyes ont déclaré ne savoir signer »

4 réponses sur “André Bonhommet loue un jardin sur les tuyaux de la ville de Laval : 1663

  1. « Au moyen âge ,des tuyaux accolés aux murs des maisons conduisent les eaux usées sur les chaussées « .
    (Usage de l’eau au cours de l’histoire:Devulder Lydie).

  2. Bonjour Odile

    aujourd’hui rue du cardinal Suhard autrefois rue des Tuyaux &
    aujourd’hui rue de Clermont autrefois rue Haute des Tuyaux
    y passe au dessous des aqueducs souterrains qui alimentaient les fontaines de Laval.

  3. Bonjour Madame,
    Merci pour votre travail exceptionnel. Merci à vos lecteurs qui ont apporté des réponses.
    J’ai trouvé ceci dans 2 ouvrages : « Essai sur les rues de Laval » d’Olivier Chiron et « Laval de rue en rue » de Gilbert Chaussis :
    A une époque inconnue, la ville de Laval, pour avoir de l’eau potable dans ses fontaines, avait capté au moyen de tuyaux en bois la source de La Valette au bout de la rue des tuyaux. Les Cordeliers furent à la fin du XIVe siècle les premiers à utiliser l’eau de La Valette. En 1485 la pose des conduits en bois causant des dégâts aux prairies des moines de St Martin, ceux-ci obtinrent des dommages auprès des habitants. Une installation avec des matériaux de ce genre ne pouvait durer éternellement aussi le chroniqueur Guillaume Le doyen annonce-t-il dès l’année 1506 un contrat passé avec les maîtres Bodin et Lamier pour un tuyautage en plomb. Ces conduites ont de nouveau été remplacées en 1838 par des tuyaux en fonte. En 1967, le Conseil municipal attribua le nom de Clermont à la rue Haute des Tuyaux.

    1. Bonjour Madame
      Merci.
      Je frémis d’horreur aux termes d’eau potable des tuyaux de bois, car le bois est tout sauf bactériologiquement propre. En fait d’eau potable, il devait s’agir dans leur esprit d’eau à boire et cuisiner, mais on était encore loin de penser bactériologiquement propre.
      Je ne dis pas que le plomb fut meilleur ! Il apporta d’autres ennuis de santé !
      Merci encore pour ces tuyaux de bois, car je me demandais bien ce que faisaient ces tuyaux.
      Odile
      Depuis hier midi, j’ai à nouveau un cumulus neuf, marque ATLANTIC, fabriqué en France à La Roche sur Yon, et j’ai aussi des tuyaux neufs, enfin quelques dizaines de cm, juste les raccords, qui ne se font plus en cuivre de nos jours. Tout change tout le temps. En tous cas, j’ai enfin douche et shampoing ce matin !
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *