Jacques Saiget s’est fait voler une peau de chien et poursuit en justice : Laval 1693

Je tombe des nues en lisant ce différend, traité en justice. Que faisait-on avec une peau de chien, pour qu’elle mérite des poursuites ? Je ne sais si on utilise encore les peaux de chien et mes connaissances se bornent à une chanson « Nini peau de chien ».

Cet acte est aux Archives Départementales de la Mayenne, AD53-B.2984 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(f°12v) « Le vendredi 10 avril 1693 Jacques Saiget demandeur aux fins de son exploit … – Jacques Bichaut deffendeur et évoquant aux fins de son exploit … – Michel Pinson évoqué – Nous avons jugé Gaultier pour sa partie … de qu’il est demeuré d’accord que depuis l’assignation donnée à sa requeste audit deffendeur pour luy restituer la peau de chien dont est question … »

Une réponse sur “Jacques Saiget s’est fait voler une peau de chien et poursuit en justice : Laval 1693

  1. Autrefois,le ramasseur de « crottes de chien »,qui assouplissaient le cuir le rendant propre à toute utilisation en ganterie.
    Préparation de la peau en amont des opérations de tannage.
    ( « Métiers d’antan »Jérôme Thirolle.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *