Gabriel de Montbourcher avait droit au qualificatif « haut et puissant seigneur » : Ménéac 1613

 

Ménéac habrite plusieurs familles nobles plus ou moins apauvries, telles que Michel Nassiet les étudie dans son ouvrage Noblesse et pauvreté. Les prêtres de Ménéac utilisent le plus souvent le qualificatif « noble homme », pourtant parfois pour certains le qualificatif « écuyer » qui est le seul qualificatif ailleurs pour désigner un noble, mais ici, il utilise le titre de seigneur manifestement plus élevé que les autres « haut et puissant seigneur ». D’ailleurs c’est un baptême retardé pour attendre le parrain, alors qu’à Ménéac, dans ce que j’ai déjà relevé, on rencontre peu ce délais toléré autrefois chez les puissants.

1613.09.16 MONTBOURCHER (de) Guyonne « fille de noble et puissant Gabriel de Montbourcher et dame Françoise Massuel seigneur et dame de Tremeneuc Belouan parrain noble et puissant Jean d’Avaugour seigneur du Bois de la Motte la Grée etc marraine dame Guyonne de Tremeyon dame de Pozé Tremigon etc, et fut ladite Guyonne de Montbourcher née environ midy jeudi 30 mai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *