Coût de construction d’une maison de métayer, Chazé-Henry, 1680

Nous avons déjà vu la construction d’une charpente neuve sur un logement d’exploitant agricole, et voici la construction d’un logement d’habitation d’exploitant agricole :

La Crechère est située à 2,5 km N.E. du bourg de Chazé-Henry

Cette image est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire, plan cadastral dit Napoléonien. Je la mets ici pour l’identification des bâtiments.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales de la Mayenne, série 3E1-501 – Voici la retranscription de l’acte : Le dernier jour de mai 1680 avant midy par devant nous Guillaume Leseure notaire de Craon y demeurant furent présents en leurs personnes establis et duement soumis chacuns de noble homme Daniel Allain sieur de la Noüe demeurant à présent aux forges de Paimpont province de Bretagne estant de présent en cette ville qui a volontairement prorogé etc renonçant etc d’une part, et honneste homme Jean Boynaud maître maçon demeurant en cette ville de Craon d’autre part, entre lesquelles parties a esté fait l’acte de convention qui ensuit, qui est que ledit Boynaud a promis et s’est obligé faire à ses despends les murailles d’un logis au lieu et métairie de la Cochère paroisse de Chazé-Henry appartenant audit sieur de la Noüe de 50 pieds de longueur dehors en dehors et de 22 de largeur, laquelle muraille aura 2 pieds d’épaisseur, les longères de 8 pieds de haulteur hors la terre, les fondements posés sur le solide sera pour séparer les combles dudit logis dans la chambre une petite muraille de reffente (refend, le mur de refend est un mur porteur qui divise l’espace intérieur) à hauteur de poultre et qui en servira, ladite muraille d’un pied et demy d’épaisseur, auquel logis fera iceluy Boynaud 3 ouvertures de porte savoir une pour le principal comble, l’autre pour une chambre et l’autre pour l’estable à bestieux de hauteur et largeur ordinaires, comme aussy fera iceluy Boynaud une autre muraille faite pareille à celle cy-dessus pour séparer la chambre dans l’étable aux bestiaux, 2 gemées ? à chaque costé des estable, au nord et au midy, 2 ouvertures de 2 pieds de largeur et 2,5 de haulteur, auxquelles portes et fenêtres aposera et engravera des gonds et grilles qui luy seront fournies parledit sieur de la Noue, auquel corps de lotis fera ledit Boynaud une cheminée au pignon proche la pièce, de 6 pieds de largeur, et un four avec thuile et bloc pour lequel four faire fournira ledit Boynaud de tuile et bloc au surplus de ce qui se trouvera au vieil four l’ouverture duquel sera dans ladite cheminée, lequel sera de grandeur de tenir 6 boisseaux de bled boulanger mesure de cette cour sur pareille pique que dessus sans cheminée à l’autre bout et pignon dudit corps de logis,
pour lesquelles murailles ledit Boynaud fera transporter la pierre du vieil logis à l’aplassement qui luy a esté marqué par ledit sieur de la Noue, lequel Boynaud fera livrer la pierre qui sera nécessaire pour la construction dudit logis cirdonstances et dépendances d’iceluy qui luy sera fait rendre à place par ledit sieur de la Noue
seront lesdites murailles cy-dessus faites à pierre et terre
sera fourny par ledit sieur de la Noue audit Boynaud 3 boisseaux de chaux pour mettre à la cuve ? de la cheminée
et a ledit Boynaud promis et s’est obligé rendre les murailles cy-dessus desnommées bien et dument faites prestes à recepvoir la charpente dans le quinziesme jour d’août prochain
et est faite la présente convention moyennant la somme de 204 livres 10 sols que ledit sieur de la Noue promet et s’oblige payer audit Boynaud dans le dit jour 15 août prochain en laquelle somme cy-dessus est compris le prix desdites terre boisseaux de chaux cy-dessus,
et délivrera ledit sieur de la Noue copie des présentes audit Boynaud dans huitaine
tout ce que dessus a esté ainsy stipullé et accepté par lesdites parties lesquelles à ce tenir etc s’obligent etc tous leurs biens à prendre vendre par défaut etc dont etc
fait et passé audit Craon à nostre tablier présents Tugal Delaunay sergent et René Meaulain praticien demeurant audit Craon tesmoins à ce requis et appelés
lequel Boynaud fera pareillement tirer la terre

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *