Partages en 7 lots des biens de deffunts Pierre Bouvet et Perrine Aubert, Montreuil sur Maine 1655

ils sont décédés depuis longtemps, et c’est donc assez curieux de voir cet arpentage tardif, car vous allez découvrir à la fin de cet acte la manière dont Fleurs, le notaire arpenteur procédait avec une chaîne de fer de longueur définie. On peut supposer qu’avant Fleurs, et après Billard, il y a eu un manque de notaire arpenteur dans la région pendant quelques années.

En 1655, Pierre Bouvet et Perrine Aubert ont postérité dans 7 branches, et voici ma reconstitution d’après le texte de l’acte et d’après cet acte seulement. Dans mon fichier BOUVET vous retrouvez ces types de reconstitution en rouge encadrées de rouge, car elles sont le bout de preuve qui constitura ensuite l’arbre lui-même.
J’ai relu et relu l’original plusieurs fois, et hélas je ne trouve que 6 branches pour 7 lots !

Pierre BOUVET †/juin 1655 x Jeanne AUBERT †/juin 1655
1-Jean BOUVET †/juin 1655 « fils âiné » (selon les partages de 1655)
11-René BOUVET x Andrée BOUVET
12-Pierre BOUVET tailleurs d’habits en 1655
13-Mathurin BOUVET †juin 1655/
14-Ollive BOUVET †juin 1655/ x Jean CHERBONNEAU
2-Renée BOUVET x BEAUMONT
21-Marie BEAUMONT †juin 1655/ x Jean VADĖ †juin 1655/
22-Pierre BEAUMONT †juin 1655/
23-Michel BEAUMONT †juin 1655/
24-ici je ne sais où mettre « Mathurin Pasquer mary de Marie Bouvet » que l’acte met dans le même $
3-Ollive BOUVET x DELAHAYE
31-Michelle DELAHAYE x Pierre HOUDEBINE
32-René DELAHAYE
33-Perrine DELAHAYE x Pierre ALLARD
34-DELAHAYE x Guillaume LEPRIEUR
35-Renée DELAHAYE x Jean ALLARD
4-Jeanne BOUVET x Jean THIBAULT †/juin 1655
5-Jacques BOUVET †/juin 1655
51-Jean BOUVET †juin 1655/
6-Pierre BOUVET dont postérité en 1655

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 16 juin 1655 s’en suivent les lots et partages des biens immeubles héritaulx restés après le décès de deffunt Pierre Bouvet et de deffunte Jeanne Aubert sa femme, lesdits immeubles sis et situés en la paroisse de Montreul sur Maine que Pierre Bouvet tailleur d’habits subrogé au lieu et place de Mathurin Bouvet, Jean Cherbonneau et Ollive Bouvet sa femme, René Bouvet et Andrée Bouvet sa femme, tous enfants et héritiers de deffunt Jean Bouvet leur père vivant fils aisné desdits deffunts Pierre Bouvet et Aubert,
et encore subrogé au lieu et place de Jean Bouvet fils et héritier de deffunt Jacques Bouvet vivant fils et héritier desdits deffunts Pierre Bouvet et Aubert au cinquieme lot comme appert par contrat par devant Me Jean Boreau notaire royal le 22 septembre et 28 novembre 1654,
que ledit Pierre Bouvet baille et présente à chacun de Mathurin Pasquer mary de Marie Bouvet et Pierre et Michel les Beaumont et Jean Vadé à cause de Marie Beaumont sa femme héritiers de deffunte Renée Bouvet leur mère vivant héritière en segond desditsdeffunt Pierre Bouvet et Aubert,
à Pierre Houdebine mary de Michelle Delahaye, René Delahaye et Pierre Allard mary de Perrine Delahaye, et Guillaume Leprieur mary de (blanc) Delahaye, et Jean Allard mary de Renée Delahaye tous enfants et héritiers de feffunte Ollive Bouvet aussy fille et héritière au troisième lot desdits deffunt Bouvet et Aubert,
à aussy Jeanne Bouvet veuve de deffunt Jehan Thibault héritière au quatrième lot desdits deffunts
à aussy aux enfants et héritiers de deffunt Pierre Bouvet vivant fils et héritier desdits deffunts au sixiesme lot
et pour estre par eux opté et choisie un desdits lots chacuns en leurs rang et ordre suivant et au désir de la coustume de ce pays et duché d’Anjou ou pour en dire les causes de refus ou dessertion

  • Premier lot
  • Pour le premier lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 10 cordse de terre situées en la pièce appellée les Esbeaupins en ladite paroisse à prendre en travers comme il est marqué par picquets joignant d’un costé la terre de Pierre Marion d’autre costé la terre de la mestairie de la Gerbaudière aboutté d’un bout la terre de la mestairie de la Chicotterie et d’autre bout la terre du segond lot en lesquelles dites 10 cordes est comprins les hayes et fossés qui en despendent
    Item la moitié d’une planche de terre qui autrefois fut en vigne située au cloux de la Grand Chaisnaye dite paroisse joignant d’un costé la terre de deffunt Maurice Chemin et Charlotte Beudin sa femme d’autre costé la terre desdits copartaigeants ou terre des hériters de deffunt (blancà Gardais en nuance et aboutté d’un bout la terre dudit deffunt Chemin et terre de Jacques Marion chacun au droit de soi d’autre bout la terre qui sera du segond lot contenant icelle moitié 5 cordes 18 pieds à prendre comme il est marqué par picquets
    a la charge que celui qui aura le présent lot fera rapport à celuy qui aura le septième lot de 15 sols paiables 8 jours après l’option choisie desdits partages

  • segond lot
  • pour le segond lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 10 cordes de terre situées en ladite pièce appellée l’Esbeauin joignant d’un costé la terre dudit Marion d’autre costé la terre de la mestairie de la Gerbaudière aboutté d’un bout la terre du premier lot, d’autre bout la terre qui sera du troisième lot à prendre au travers comme il est marqué par picquets
    Item l’autre moitié de ladite planche de terre située audit cloux Chaisnayes joignant d’un costé et aboutté d’un bout la terre dudit Chemin d’autre costé la terre desdits copartageans ou terre desdits héritiers Gardais en nuance et terre de Pierre Chesneau d’autre bout la terre du premier lot contenant 5 cordes 18 pieds à prendre comme il est marqué par picquets
    à la charge de celuy qui aura le présent lot fera rapport à celui qui aura le septième lot de 15 sols paiable 8 jours après l’option et choisie desdits partages

  • troisième lot
  • pour le troisième lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 10 cordes de terre situées en ladite pièce appellée l’Esbeaupin joignant d’un costé la terre dudit Marion d’autre costé la terre de ladite mestairie de la Gerbaudière aboutté d’un bout la terre du segond lot d’autre bout la terre qui sera du quatriesme lot à prendre au travers comme il est marqué par picquets
    Item une grande planche de terre en gast qui autrefois fut en vigne situé audit cloux Chaisnes joignant d’un costé la terre de Jacques Marion d’autre costé et d’un bout la terre desdits copartageants ou terre des héritiers Garfais en nuance d’autre bout la terre de (blanc) ontenant 5 cordes 21 pieds
    à la charge de celui qui aura le présent lot fera rapport à celuy qui aura le septiesme lot de 15 sols paiables 8 jours après l’option et choisie desdits partaiges

  • quatrièsme lot
  • pour le quatriesme lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 10 cordes de terre situées en ladite pièce appellée l’Esbeaupin à prendre en travers joignant d’un costé la terre dudit Marion d’autre costé la terre de ladite mestairie de la Gerbaudière abouté d’un bout la terre du troisième lot d’autre costé la terre qui sera du quatriesme lot comme il est marqué par picquets
    Item la moitié par indivis d’une grande planche de vigne en gast située audit cloux Chaisnes à prendre icelle moitié avecq lesdits héritiers Gardais joignant ladite planche de vigne d’un costé la terre de deffunte (blanc) damoiselle de la Fraudière d’autre costé la terre du premier, segond et troisième lot abouté d’un bout la terre dudit Chaisneau d’autre bout le chemin tendant de Montreul à la Touche contenant les deux ensemble y compris la haye et fossés qui en despendent 14 cordes 20 pieds qui est ladite moitié 7 cordse 10 pieds à partager par moitié avec lesdits héritiers Gardais

  • cinquiesme lot
  • pour le cinquiesme lot a mis et met le dit Bouvet audit nom 10 cords de terre à prendre en travers en ladite pièce de l’Esbeaupin et comme il est marqué par picquets joignant d’un costé la terre du quatriesme lot d’autre costé la terre des héritiers deffunt Mathurin Bellanger aboutté d’un bout la terre dudit Marion et d’autre bout la terre du sixième lot
    Item un petit lopin de terre situé au vieux cloux du Simptière dite paroisse joignant d’un costé la terre de Pierre Lenormant d’autre costé la terre de (blanc) aboutté d’un bout la terre de Jacques Louvet d’autre bout la terre de Jean Decray contenant deux cordse 10 poieds 6 pouces
    Item un autre petit lopin de terre situé audit cloux joignant d’un costé et aboutté d’un bout la terre de Mathieu Plassais d’autre costé la terre de Jean Ledeux et d’autre bout la terre dudit Lenormant contenant une corde 6 pieds
    Item la moitié de quatre cordes 17 pieds de vigne situé au cloux de la Grande Chaisnes joignant d’un costé la vigne de (blanc) Daudier sieur de la Morinière d’autre costé et aboutté d’un bout la vigne du sieur de la Buronnière d’autre bot la terre de la grande Chaisnaye à partager par moitié avecq lesdits héritiers Gardais soit au long ou en travers comme bon semblera aux parties

  • sixiesme lot
  • pour le sixiesme lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 10 cordes de terre situées en ladite pièce de l’Esbeaupin à prendre au travers comme il est marqué par picquets joignant d’un costé la terre de ladite mestairie de la Gerbaudière d’autre costé la terre desdits héritiers Bellanger abouté d’un bout la tere du cinquiesme lot d’autre bout la terre qui sera du septième et dernier lot
    Item une grande planche de terre située au vieux cloux dudit Simptière dite paroisse joignant d’un costé la terre de Jean Meignan d’autre cost la terre des enfants de Jacques Marion terre dudit Ledeux et terre de (blanc) Douesteau chacun au droit de soy aboutté d’un bout la terre de Jean Gaultier à cause de sa femme d’autre bout le chemin tendant de Montreul à la Touche contenant y compris les hayes et fossés qui en despendent 9 cordes 19 pieds

  • septiesme lot
  • pour le septiesme lot a mis et met ledit Bouvet audit nom 7 cordes et demy de terre situées en ladite pièce de l’Ebeaupin à prendre au travers et comme il est marqué par picquet joignant d’un costé la terre de la Gerbaudière d’autre costé la terre desdits héritiers Bellanger aboutté d’un bout la terre du sixième lot d’autre la terre de Michelle Chaisneau veuve de deffunt Jacques Bonnenfant
    Item une grande planche de terre labourable située au cloux du Bois Marin dite paroisse joignant d’un costé la terre dudit Louvet d’autre costé la terre de (blanc) Coué terre de Maurice et Jean les Moine et dudit Louvet chacun au droit de soi aboutté d’un bout la vigne de Georges Thibault à cause de sa femme d’autre bout la terre de la prestimonie de Lamallemare contenant 4 cordes 12 poieds 6 pouces

    s’entregarantiront lesdits copartageants les uns les autres les choses mentionnées en leurs lots et partages de tous troubles debatz et empeschements quelconques cas advenant feront cesser les causes à communs frais
    s’entre presteront lesdits copartageants les uns les autres passages pour aller et exploiter ce que chcaun aura et jouira en son lot et partage là où elle n’aborderont à chemin sans néanmoings s’entre endommager que le moings que faire se pourra recouppant et reffermant les passages après eulx
    paieront et acquiteront lesdits copartageants les charges cens rentes et debvoirs de ce que chacun jouira en son lot et partages pour l’advenir et pour le passé si aucuns sont deubz se pourront septiesme à septiesme
    contribueront lesdits copartageants septième à septième aux frais desdits présents partages qu’il a convenu faire tant pour avoir et mesurer et arpenter et diviser lesdites choses que prins les confrontations qui sont et dresse la présente minute que 5 coppies qu’il conviendra faire et paieront chacun une septième partie
    feront lesdits copartageants plante bourne au lieu des picquets qui sont plantés en divise desdits héritages ou bon leur semble huitaine après lopties et choisie d’iceux partages
    auxquels lots et partages ledit Bouvet audit nom a fait arrest et aux charges clauses et conditions y portées et contenues quant à ce demeurant au lieu et closerie de la Petite Jousselinière dite paroisse de Montreuil, lequel estably soubzmis et obligé par devant nous Jean Fleurs notaire royal à saint Laurent des Mortiers arithemeteur arpenteur juré résidant à Grez sur Maine paroisse de Neufville renonçant ledit Bouvet etc dont etc certiffié arpenté lesdites choses avecq une chaisne de fil de fer contenant 25 pieds de long et chacun pied tenant 12 pouces et chacun pouce 12 ligne le tout suivant l’ordonnance usaiges de ce pays et duché d’Anjou et fait lesdites mesures en présence dudit Bouvet et de Mathurin Corbin pris pour adjoint pour aider à porter la chaisne
    fait et arresté au bourg dudit Montreul sur Maine en présence de Pierre Houssin pescheur et François Lebouvier sarger demeurant au bourg dudit Montreuil tesmoings

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Vente des meubles de défunte Guillemine Bouvet, et aussi de feu le grand père Gardais, Montreuil sur Maine 1640

    ATTENTION, vous avez bien lu mon titre, car cet acte très long, est un suite d’actes écrits les uns après les autres sur le même document car ils concernent Mathurin et Pierre Bouvet, enfants mineurs qui sont aussi petits enfants de Jean Gardais. Et je vous ai donc surgraissé à la fin le lien important, mais attention, au fil de ces ventes de meubles vous allez voir d’autres oncles et tantes.
    J’ai certes des BOUVET et des GARDAIS mais pas ceux-ci, alors bonne lecture à ceux qui les ont.

    Ceci dit sur le plan social, ce document est intéressant car il illustre le peu de biens meubles en fin de vie chez les métayers. Et surtout la manière dont tout est immédiatement vendu sur place.

    J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

    Le 2 mars 1640 avant midy par devant nous René Billard notaire de la chastellenye du Lyon d’Angers a comparu en sa personne Pierre Beaumond demeurant à la Maison Neufve paroisse de Montreul sur Maisne curateur à la personne et biens de Mathurin et Pierre les Bouvetz héritiers pour une huitiesme partie de deffuncte Guillemine Bouvet et luy pour une autre huitiesme partye lequel a dite que combien autres héritiers de ladite deffunte se doibvent trouver mardy prochain au lieu de la Roussière paroisse de Monstreuil sur Maisne pour faire faire inventaire des meubles demeurés du décès de ladite deffuncte nous a requis transporter audit lieu pour faire ledit inventaire et vente de ce qui appartiendra auxdits mineurs ce que luy avons auctroyé et décerné acte audit Beaumond pour luy servir ainsi que de raison
    fait audit Lyon présents Nicollas Blouyn et Ambroys Charlot clercs demeurant audit Lyon tesmoings
    le dit Beaumond a dit ne savoir signer

    Et advenu ledit prochain mardy 6 mars 1640 nous notaire susdits avec Ambroys Charlot clerc sommes transportés au dit lieu de la Roussière dite paroisse de Monstreul ou estant ont comparu ledit Beaumond curateur, ledit Jehan Gaultier curateur de Marye Bouvet, Pierre Bouvet laboureur, Jehanne Bouvet veufve feu Jehan Thibault, André Delahaye père et tuteur naturel des enfants issus de luy et de deffunte Ollive Bouvet, Michelle Allaire veuve feu Jehan Bouvet demeurant à l’Hommaye paroisse de Champteussé, ledit Delahaye comparant et se faisant fort de Renée Garnier veufve feu Jacques Bouvet tous héritiers pour chacun une huitiesme partye de ladite deffunte Guillemine Bouvet lesquels nous ont tous requis procéder à l’inventaire des meubles demeurés du décès de ladite deffunte Guillemine Bouvet auquel avons procédé comme s’ensuit
    Du mardy 6 mars 1640
    Premier ung charlit de bous de (pli) à quenouille à esquerre qui est au lieu du Bois Hinebaut qui a esté prisé 16 livres
    ung marchepied fermant de clef un claveure prisé 4 livres
    en une huge platte de boys de chesne avec clef et claveure 2 livres
    une couette de plume prescle ? avec la souille 26 livres
    item ung rouet à filler fil 8 soulz
    Item ung cotillon de bure doublé de toille 30 soulz par Mathurin Corbin
    Item ung autre vieil cotillon de bellinge moitié laine et fil 10 souls par ledit Beaumond
    Item ung autre cotillon de tirtaine doublé de toille 12 soulz ledit Beaumond
    Item ung vieil garderobbe de toille de gros lin 10 soulz par ledit Beaumond
    Item ung autre vieil garderobe de grosse toille à 10 soulz par Clément Turbon
    Item ung autre garderobe de grosse toille à 5 souls par ledit Beaumond
    Item une vieille paire de brassières blanches de sarge drappée à 25 soulz par Pierre Lemée
    Item une paire de manchons de sarge drappée avec un corps de toille à 20 souls par ledit Beaumond
    Item ung corps de sarge 100 souls par ledit Gaultier
    Item une paire de brassière de toille crouesée à 10 souls par ledit Beaumond
    Item une autre vieille paire de brassières avec ung bout de chausse de sarge 100 soulz par ledit Corbin
    Item une courtine de lit de toille 100 soulz par ledit Beaumond
    Item ung vieil corps (corsept) de couetiz à 5 souls par ledit Turbon
    Item une couverte de bellinge blanc 25 soulz par ledit Beaumond
    Item deux vieils daventeaux (tablier) à 2 souls par ledit Beaumond
    Item deux livres de fil de lin douge à 4 livres par ledit Lemée
    Item 2 livres de pouppées de lin à 10 souls par ledit Turbon
    Item 8 livres de pouppées de brin à 1 soul la livre par ledit Turbon
    Item 12 livres de chanvre à 2 soulz la livre par ledit Turbon
    Item 4 livres et demye de lin en braye à 3 soulz la livre par ledit Beaumond
    Item 4 livres de pouppées de chanvre et lin à 8 souls par ledit Beaumond
    Item 5 draps de brin en réparon à 7 livres par ledit Turbon
    Item une petite nappe à 12 souls par ledit Beaumond
    Item 2 aulnes de toille de brin en réparon à 100 soulz par ledit Turbon
    Item demye aulne de toille de gros lin à 8 soulz par ledit Beaumond
    Item une paire de mouchoirs de toille à 4 soulz par ledit Beaumond
    Item 10 vieilles chemises de toille à usage de femme 25 soulz par ledit Beaumond
    Item 13 collerettes de peu de valleur à 10 souls par ledit Beaumond
    Item une aulne de toile à faire couverte à 12 souls par ledit Beaumond
    Item 5 vieils couvrechefs 10 souls
    Item une escuelle d’estain 8 souls
    Item 5 boisseaux de bled appartenant pour le tout audits mineurs desdits Beaumond et Gautier par moitié
    Auquel inventaire a esté fait arrest par lesdites partyes par devant nous notaire susdit et ce fait ont esté partagés par les susdits héritiers et a ledit André Delahaye prins et emporté sa part et portion desdits meubles
    la part et portion de ladite Renée Garnier veuve dudit deffunt Jacques Bouvet
    ensemble les autres héritiers ont aussi prins et emporté chacun leur huitiesme partie desdits meubles et se sont deschargés les ungs les autres de ce que chacun leur appartient et pour sa part des meubles appartenant auxdits mineurs desdits Beaumond et Gaultier les ont présentement mins et exposés en vente ensemble pour en partager l’argent par moitié et en tenir cy après compte auxdits mineurs à la vente desquels a esté procédé comme s’ensuit
    premier 2 livres de fil de lin adjugés audit Beaumont curateur pour 4 livres 12 souls
    Item 2 livres de pouppées de lin vendues et adjugées à Clement Turbon pour 28 soulz
    Item 5 boisseaux de bled venduz et adjugés à 100 souls l eboisseau audit Corbin
    Item 12 livres de chanvre vendu et adjugés audit Guettier pour la somme de 54 soulz
    Item ung marchepied et un charlit à quenouille carré adjugé audit Guettier pour 4 livres 15 soulz
    Item la part des pouppées de chanvre des poupillons et des 5 livres de lin adjugés audit Corbin pour 22 soulz 8 deniers
    La vente appartenant auxdits mineurs a monté et revenu à la somme de 16 livres 11 soulz 8 deniers
    Les deniers de laquelle vente lesdits Beaumond et Gaultier es qualités qu’ils procèdent ont partagés par moitié à la charge d’en tenir compte auxits mineurs toutefois et quantes et de laquelle vente leur en avons décerné acte présents Pierre Lemée mamrchand et Clément Turbon marchand demeurant audit Lyon tesmoings
    lesdites parties ont dit ne savoir signer

    PS : Aujourd’huy sabmedy 15 septembre 1640 avant midi, par devant nous René Billard notaire de la chastelenye du Lyon d’Angers susdit a comparu en sa personne et en notre maison tabler audit Lyon Pierre Beaumond curateur aux personnes et biens de Mathurin et Pierre les Bouvets enfants mineurs héritiers de deffunts Mathurin Bouvet et Jeanne Gardais leurs père et mère vivants métayers demeurant au lieu et mestairye du Boys en la paroisse de Chanteussé et par la représentation de ladite deffunte Gardays leur mère héritier pour une huitième partye de deffunt Jean Gardays leur ayeul vivant mestayer et demeurant au lieu et mestairye de la Chante Pierre en la paroisse du Lyon demeurant au lieu et closerie de la Maison Neufve paroisse de Monstreul sur Maisne lequel nous a dit qu’il auroit apris que faisant ledit deffunt Bouvet partage des meubles qui luy appartenoient et à ses frères et soeurs de la succession dudit deffunt Gardays entre ses frères et soeurs il auroit relaisse audit lieu partie de ce qui luy avoyent escheuz de son lot en la garde de deffunt Jean Gardays son beau frère vivant mestayer audit lieu … en sa demeure avec le linge estain arrain et autres … qu’il a cy devant pris jour et assignation avec Mathurin Gardays mestayer oncle maternel desdits mineurs demeurant au lieu et mestairye du Cormyer dite paroisse dudit Lyon à se trouver audit lieu et mestairye de la Chantepierre demeure dudit deffunt Gardays et ou il est décédé pour faire vente de ceux que ledit deffunt Bouvet y auroit relaissés le jour de vendredi prochain venant jour et feste de monsieur st Mathieu 21 du présent mois sur les 10 heures attendant une heure de la matinée dudit jour, nous a requis nous transporté audit lieu et mestairie de la Chantepierre ledit jour et heure susdits pour procéder à la vente desdits meubles qui y sont appartenant auxdits mineurs qui y avoient esté relaissés par ledit deffunt Bouvet leur père
    ce que luy avons octroyé et promis nous transporter avec luy audit lieu ledit jour et heure pour procéder à ladite vente dont luy en avons décerné acte pour luy servir et valloir ce que de raison
    fait audit Lyon en notre maison et tabler de nous notaire présents Ambroys Charlot et Nycolas Blouin clercs demeurant audit Lyon tesmoings

    PS : Advenu ledit jour de vendrery jour et feste de monsieur saint Mathieu 21 septembre 1640 nous notaire susdit avec Nycolas Blouyn clerc sommes transportés audit lieu et mestairye de la Chantepierre avec ledit Beaumond curateur susdit et Mathurin Gardays suivant et en conséquence de l’assignation prise avec nous par ledit Beaumond audit Lion le jour de sabmedy dernier l’onzième du présent mois affin de procédder à la vente des meubles que ledit deffunt Bouvet avoir relaissé audit lieu ou estant arrivés sur les 10 heures de la matinée dudit jour avons procédé à la vente desdits meubles ànous représentés par Françoise Caillard veufve dudit deffunt Jehan Gardays mestayère dudit lieu de la Chantepierre et y demeurant, comme s’ensuit :
    Audit jour de vendredi jour et feste de monsieur saint Mathieu 21 septembre 1640
    Premier une bencosse ? adjugée à Mathieu Plassays pour 66 sols
    Item vendu et adjugé une couschette à la femme de Jean Resnyer pour 20 solz
    Item vendu et adjugé deux brayes à brayer lenfoir pour 20 sols
    Item un vieil fust de pippe adjugé à ladite veufve Gardays pour 8 sols
    Item une cramaillère avec son cramaillon adjugée à ladite veufve Gradays pour 13 sols
    Item vendu et adjugé un grand coffre de bois de chesne tenant 12 boisseaux ou environ où il y a serrure et morailles avec clerf à ladite veufve Gardays pour 31 sols
    Item un laveurier desert adjugé à ladite veufve Gardays pour 10 sols
    Item une lege de charte adjugée audit Mathurin Gardays pour 3 sols
    Item vendu et adjugé un fust de busse à Pierre Pasquer pour 12 sols
    Item un vieil marchepied dessoubasté et presque deffoncé sans moraillon ny clef estant de boys de chesne adjugé à Jacques Leroux pour 8 sols
    Item une grande esse fort large comme en façon de dessus de table adjugée audit Mathieu Plassays pour 4 sols
    Item un grand vieil greuze de boys de chesne adjugé à ladite veufve Gardays pour 30 sols
    Item un vieil fust de pippe fasné adjugé à ladite veufve Gardays pour 8 sols
    Item une busse en laquelle lesdits mineurs y sont fondés pour un quart seulement n’ayant esté mise au partage entre les enfants et héritiers dudit deffunt Gardays ayeul desdits mineurs adjugée audit Mathurin Gardays pour 2 sols 6 deniers pour la part desdits mineurs faisant la quarte partie de la somme de 10 sols à laquelle elle a esté adjugée

    A laquelle vente a esté fait arrest par ledit Beaumond audit nom en présence dudit Mathurin Gardays après que ladite Caillard veufve Gardays a dit estre tous les meubles qeu ledit deffunt Bouvet luy avoit laissés audit lieu de la Chantepière, la vente desquels meubles susdits ce jourd’huy vendus et adjugés comme dit est cy dessus se monte et revient à la somme de 13 livres 5 sols 6 deniers, de laquelle il s’est chargé pour l’avoir receuv contant faisant ladite vente des adjucatayres dessus dénommés en icelle et promis en tenir compte auxdits mineurs toutefois et quantes
    dont l’en avons jugé après qu’il en est deuement soubzmis estably et obligé soubz ladite cour et chastelenye dudit Lyon d’Angers susdits, à ce tenir etc oblige etc
    fait et arresté audit lieu et mestairye de la Chantepierre en présence dudit Blouin clerc et d’Ambroys Charlot aussy clerc
    ledit Beaumond a dit ne savoir signer

    Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Partages en 2 lots des biens de feu Jean Thibault, Montreuil sur Maine 1641

    Cet acte est le premier que je rencontre avec une enchère à la choisie, et il est précisé que ce procédé est bien selon la coutume d’Anjou. En fait, l’un des 2 héritiers a mis une surenchère de 5 livres et il devient le premier choisissant.

    Même si les filiations étaient déjà connues, ces partages sont toujours intéressants pour situer les biens et leur montant approximatif. Ici, comme dans le cas des exploitants angevins de cette époque, la propriété foncière est petite, mais certaine, et en particulier des rangs de vigne pour la consommation personnelle, car à cette époque il était préférable de boire du vin plutôt que de l’eau non potable.

      Voir mon étude Chesneau
      Voir mon étude Allard

    J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

    Le 18 décembre 1641, (devant René Billard notaire de la chastellenye du Lion d’Angers) sont 2 lots et partages de la succession de feu Me Jehan Thibault vivant demeurant à Monstreuil sur Maisne que Pierre Chesneau mary de Jacquine Allard, héritiere pour une moitié dudit deffunt du costé paternel pour estre fournist et baillé à Jehanne Bouvet veuve feu Jehan Thibault mère et tutrice naturelle de Jehanne Thibault et à Mathurin Corbin mary de Mathurine Thibault aussy héritiers pour une autre moityé dudit costé paternel dudit deffunt Thibault pour estre procédé à la choisye au sort ou à l’enchere suivant la coustume auxquels partages a esté procédé comme s’ensuit

  • premier lot
  • premier une pièce de terre appellée Morbenie contenant ung journeau de terre ou environ joignant d’un costé le chemin tendant dudit Monstreuil à Peuvignon d’autre costé la terre de Pierre Bordier aboutté d’un bout la terre de la Bourse des Trépassés dudit Monstreuil d’autre bout la terre des héritiers feu Jehan Bouvier et Marin Chesneau
    Item la moictyé d’une planche de vigne à coupper par la moictyé, le bout vers solleil cousché et qui aboutte la terre qui fut en vigne que exploite Mathurin ( ? car bout de ligne peu lisible) Thibault et qui appartenoit à deffunt Riveron, joignant la terre de René Bruneau ? qui autrefoys fut de la cure dudit Monstreuil et d’autre costé la vigne de Pierre Chassereau et de Jehan Riveron ladite moictyé de planche située au cloux de Saucongé dudit Monstreuil
    Item ung autre mareau de vigne situé audit cloux de Sauconger contenant 2 cordes et demye de vigne ou environ joignant des deux costés et aboutté d’un bout la vigne des hétiers feu Macé Janvier et d’autre bout la vigne de Jehan Bellier
    Item une autre planche de vigne située audit cloux de Sauconger contenant 5 cordes de vigne ou environ joignant d’un costé et aboutté d’un bout la vigne desdits héritiers dudit deffunt Janvier joignant d’autre costé ladite vigne en gast dudit Mathurin Thibault (donc, plus haut, le prénom peu lisible était bien « Mathurin ») et d’autre bout la vigne desdists copartageants
    Item un autre mareau de vigne situé audit cloux de Sauconger contenant une hommée ou environ joignant d’un costé la vigne desdits héritiers feu Marin Chesneau d’autre costé la vigne des héritiers feu Mathurin Lemoyne aboutté d’un bout la vigne de Pierre Fourmond Planconnerie et d’autre bout la vigne de (blanc)

  • segond lot
  • premier 2 chambres hautes avec deux greniers sur icelles et ung cellier dessoubz une desdites chambres, lesdites chambres sur ung comble de maison qui appartient à Jehan Meignan, avec une portion de court qui est cloze à muraille dans laquelle est ung escallier pour exploiter lesdites chambres le tout sur le carroy de derrière l’églize dudit Monstreuil à aller sur le port et passage dudit Monstreuil
    Item la moictyé d’un jardin clos à part dont l’autre moictyé appartient audit Meignan ladite moicyé contenant une hommée ou environ joignant d’un costé le chemin appellé la rue Creuze d’autre costé le jardin dudit Meignan aboutté d’un bout le jardin de René Bruneau et d’autre bout le chemin de ladite rue Creuze
    Item une portion de terre à prendre en une pièce appellée le Bignon comme elle appartenoit audit deffunt Thibault réservé le reste de ladite pièce qui appartient à Pierre Bodere tant de son chef que par acquest ladite portion joignant des deux costés la terre dudit Bodere et aboutté d’un bout le chemin tendant dudit Monstreuil à Chambellé et d’autre bout au cloux de Saucoigné
    Plus l’autre moictyé de ladite planche de vigne contenue au premier des présents lots le bout vers solleil levé, et qui joint d’un costé la vigne de Jehan Riveron et des héritiers dudit deffunt Janvier et aboutté la vigne desdits copartageants
    Item une autre planche de vigne contenant trois quarts d’hommée ou environ située audit cloux de Saucoigné joigant d’un costé la vigne de René Bruneau d’autre costé la vigne desdits héritiers feu Macé Janvier aboutté d’un bout la terre feu Me Claude Devilliers et d’autre bout la vigne de Mathurin Bellanger
    Item une hommée de vigne ou environ située audit cloux de Saucoigné joignant d’un costé la vigne de la bourse des Trépassés sudit Monstreuil d’autre costé la vigne dudit Bodere aboutté d’un bout la vigne des héritiers feu Pierre Bellanger
    Item un autre mareau de vigne situé audit cloux de Saucoigné contenant une corde et demye ou environ joignant des deux costés et aboutté d’un bout la vigne dudit Bodere et d’autre bout le cloux dudit Saucoigné
    et tout ainsi que toutes lesdites choses se poursuivent et comportent, à la charge que lesdits partageants paieront les cens rentes et debvoirs deuz pour raison des choses de chacun son lot et ceux du passé si aucuns en demeurent, s’entregarantiront chacun leurs lots et partages.
    Auxquels partages ledit Chesneau aux charges clauses et conditions cy dessus a fait arrest par devant nous René Billard notaire de la chastellenye du Lyon d’Angers le 18 décembre 1641
    auxquels partages lesdits Jehanne Bouvier audit nom de ladite Corbin mary de ladite Thibault (sic, mais peu clair) ont esté présents et ont dit en avoir bonne cognoissance et offert procéder à la choisie desdits partages présentement à l’enchere
    auxquels ils ont proceddé tous de leurs consentements et pour choisir a esté offert par ledit Chesneau la somme de 100 soulz laquelle enchère lesdits Bouvet et Corbin es qualités qu’ils procèdent ont consenty que ledit Chesneau choisise et obte l’un desdits lots
    et procédant à ladite choisie du consentement desdits Bouvet et Corbin a esté obté et choisy par ledit Chesneau le segond lot ou est employée la maison du bourg dudit Monstreuil et autres choses y contenues
    et pour lesdits Bouvet et Corbin tant en leurs noms que esdits noms leur est demeuré le premier des présents lots moiennant ladite somme de 100 soulz que ledit Chesneau a présentement sollvée et paiée content auxdits Bouvet et Corbin qui ont icelle somme eue prinse et receue dudit Chesneau s’en sont tenuz et tiennent à content et bien paiés et en ont quité et quitent ledit Chesneau
    et pour les jouissances du passé desdites choses lesdites parties ont recogneu et confessé en avoir jouy ensemblement et prins chacun ce qui leur appartient pour leurs dites jouissances
    et par ces mesmes présentes lesdites partyes ont recogneu et confessé que le fossé qui est autour de lherreau (sic) du lieu de la Roussière leur a esté concédé par Pierre Bodard par devant Jehan Godes notaire à Chambellé, sans qu’ils puissent rien prétendre en la haye dudit fossé et qu’ils en demeureront au terme de l’escript
    et encores par ces mesmes présentes lesdits Bouvet et Corbin ont renoncé et renoncent au droit qu’ils avoient au four de la maison ou ledit Chesneau est demeurant audit lieu de la Roussière
    dont et auxquels partages et choisye et tout ce que dessus est dit tenir etc obligent respectivement etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
    fait et passé audit Lyon maison de nous notaire présents Pierre Bodere marchand demeurant à la Maison Neufve dudit Monstreuil, et François Bonneau le jeune marchand demeurant audit Lyon tesmoings
    ladite Bouvet a dit ne savoir signer

    Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Jeanne Bouvet veuve de Jean Thibault résiste à une demande de retrait lignager, Montreuil sur Maine 1626

    et même elle sait lacher du lest pour savoir garder la vigne réclamée par René Fourmy.

    J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

    Le 9 juin 1626 par devant nous René Billard notaire de la chastelennye du Lyon d’Angers furent présents en leurs personnes establys et deuement soubzmis soubz ladite cour chacun de Jehanne Bouvet veuve feu Jean Thibault demeurante à la Roussière paroisse de Monstreul et René Fourmy mestaier demeurant au Grosboys paroisse dudit Lyon lesquels ont fait ce qui s’ensuit c’est à savoir que ledit Fourmy s’est désisté et départy par ces présentes désiste et départ de la demande de retrait qu’il faisoit à ladite Bouvet pour une hommée de vigne située au cloux de la Grand Chesnaye paroisse de Monstreul a consetny et consent par ces présentes que ladite Bouvet soit et demeure dame incommutable de ladite hommée de vigne au moyen de ce que ladite Bouvet a quitté et quitte ledit Fourmy des frais qu’elle a contre luy pour la demande de retrait lignager que ledit Fourmy luy faisoit comme père et tuteur de l’un de ses enfants à quoy il ne seroit lesse deffaillir (sic) et n’auroit exécuté ledit contrat
    dont et de ce que dessus tenir etc obligent etc renonçant etc foy jugement condemnation etc
    fait audit Lyon présents Nicollas Lecerf cordonnier et Adrien Coconnier clerc demeurant audit Lyon tesmoings
    lesdites parties ont dit ne savoir signer

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Cession de parts de droits du vicaire de Sainte Croix d’Angers, 1521

    encore une vente minuscule par le montant, mais curieuse, car je me demande bien quel revenu aussi minime le vicaire de Sainte Croix d’Angers pouvait avoir. A moins qu’on considère que cette vente ne concerne que la part d’un des cohéritiers et qu’il y ait eu plusieurs, voire beaucoup, d’héritiers.

    J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

    Le 19 juin 1521 (Nicolas Huot notaire Angers) en notre cour à Angers etc personnellement estably Jacquet jarry marchand demourant en la paroisse de Sainte Croix de ceste ville d’Angers soubzmectant etc confesse avoir aujourd’huy vendu et octroié et encores etc vend et octroie dès maintenant et à présent
    à vénérable et discret maistre Jehan Bouvet (ou « Bonnet » ?) prêtre vicaire de la cure de sainte Croix dudit Angers qui a achacté dudit Jarry tout tel droit et action part et portion que ledit Jarry avoir et pouvaoit avoir comme héritier de deffunt (curieusement orthographie « deffunctz », mais il est vrai que souvent dans les actes le singulier et le pluriel sont mélangés) missire Jacques Cyreul prêtre en son vivant vicaire dudit ste Croix pour raison des fruictz de ladite cure de Ste Croix deux audit deffunt (encore le pluriel sur l’original !) du temps qu’il estoit vicaire d’icelle cure en tant que touche noble homme maistre Guillaume Fournier sieur de la Bardoullière tant seulement et autres ses cohéritiers,
    transportant etc et est faicte ceste présente vendition pour le prix et somme de 70 solz tz paiés contens en notre présence et à veue de nous par ledit Bouvet audit Jarry dont etc
    à laquelle vendition et tout ce dessus est dit tenir et accomplir etc et à garantir etc et aux dommaiges etc oblige ledit estably soy ses hoirs etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
    présents ad ce discrete personne maistre Jehan Lepoitevin prêtre curé de Ste Jame sur Loire et missire Guillaume Humeau prêtre de la paroisse de St Hillaire du Boys au diocèse de Maillezes tesmoings
    fait et donné à Angers les jour et an susdits

      Ils sont trois témoins, et même l’un d’eux est venu de loin ! Mais Huot, le notaire, fidèle à ses habitudes, signe seul.

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Bail à ferme des Champs appartenant à Jacquette Tessard , Angers saint Laud 1593

    enfin appartenant en partie car le preneur en possède une autre partie, non définie, mais il est précisé que c’est par héritage. La partie du bail cy dessous est certainement importante à en juger par le montant élevé de la ferme soit 200 livres par an, ce qui atteste que ce lieu des Champs était d’un bon rapport. Il y avait des vignes, et ce sont sans doute elles qui justifient ce bon rapport.
    Bien sûr toutes ces vignes ont aujourd’huy disparu, envahies par la ville.

    collection particulière, reproduction interdite
    collection particulière, reproduction interdite
      Voir ma page sur Combrée

    J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E1 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

    Le 13 novembre 1593 après midy en la cour du roy notre syre Angers endroit par davant nous François Revers notaire de ladite cour personnellement establiz Me Mathurin Meignan prêtre demeurant en la paroisse de Combrée au nom et comme procureur spécial de honneste femme Renée Tessart sa belle mère veufve deffunct Michel Meignan demeurante en ladite paroisse de Combrée comme il nous a présentement fait aparoir par une copie de procuration passée soubz la cour de Combrée par Me François Thomas notaire d’icelle le 23 janvier 1592 demeurée attachée avecq ces présentes
    à laquelle Tessart iceluy Meignan promet faire ratifier et avoir ces présentes pour agréables et la faire obliger à l’accomplissement du contenu en icelles par lettres de rattification valables qu’il promet fournir et bailler d’elle au preneur cy après dedans ung moys prochain venant à peine de toutes pertes despens dommages et intérests néantmoins ces présentes demeurent en leur force et vertu d’une part
    et René Bouvet demeurant et closerie des Champs en la paroisse sainct Germain en saint Laud lez Angers d’autre part
    soubzmectant lesdites parties esdits noms respectivement et mesmes ledit Meignan les biens de sadite procuration, leurs hoirs etc, confessent avoir fait et font entre eux le bail à ferme tel que s’ensuit
    scavoir est ledit Meignan avoyr baillé et baille audit Bouvet qui a prins et accepté de luy audit tiltre seulement et non autrement pour le temps et espace de 9 années et 9 cueillettes entières et parfaites et consécutives qui commenceront au jour et fest ede Toussaints prochainement venant
    scavoir est ce qui peut compéter et appartenir compète et appartient à ladite Tessart audit lieu des Champs sans aucune réservation comme le tout se poursuit et comporte avecq ses appartenances
    lesdites choses pour en user par ledit preneur y demeurer pendant ledit temps de 9 années comme ung bon père de famille sans y malverser aucunement et sans rien desmolir ne abattre par pied branche ne autrement aucuns boys fructuaulx ne autres fors ceulx qui ont accoustumé estre coupés et esmondés qu’il pourra couper en leur saison convenable
    à la charge dudit preneur de tenir et entretenir pendant ledit temps et rendre à la fin d’iceluy les maisons dépendant desdites choses subjettes à réparations en tant et suffisante réparation desquelles réparation ledit preneur s’est tenu à contant pour y estre tenu comme héritier en partie de sa deffunte mère
    aussi à la charge dudit preneur de payer acquiter par chascunes desdites 9 années les charges cens rentes et debvoirs deubz pour raison desdites choses baillées et en fournir audit bailleur audit nom à la fin de ladite ferme acquits vallables
    aussy à la charge dudit preneur de faire ou faire faire par chascunes desdites neuf années les vignes dépendant desdites choses de leur 4 façons deschausser … bécher et biner bien et deuement et en bonnes saisons et planter esdits lieux par chascuns ans deux milliers de chenellis ? et faure 66 fosses de provings aussi par chacuns ans ains becher deument faucher gresser le tout es endroits nécessaires
    plantera ledit preneur sur lesdites choses ès endroits nécessaires 12 arbres fructuaulx de bonnes matières pour tout ledit temps de 8 ans
    et tiendra toutes les terres dudit lieu béchées deuement closes de fossés et les y rendre à la fin dudit temps
    et est fait le présent bail pour en paier bailler par ledit preneur audit bailleur audit nom par chascuns ans à ladite Tessart ses hoirs et ayant cause ayant pouvoir d’elle par chacunes desdites neuf années outre les charges susdites la somme de 16 escuz d’or et deux tiers les 4 premières années de laquelle ferme montant 200 livres ledit preneur promet paier et advancer dedans le 1er mars prochainement venant et 3 autres années ensuivant aussi en advancement
    tout ce que dessus stipulé et accepté par lesdites parties esdits noms respectivement, auquel bail et tout ce que dessus set dit tenir etc garantir etc dommages etc obligent lesdites parties respectivement etc à prendre vendre etc renonczant etc foy jugement condemnation etc
    fait et passé audit Angers à notre tabler en présence de Loys Allain Michel Lory praticiens demeurant audit Angers tesmoings
    ledit preneur a dit ne savoir signer

    Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.