Aveu de Mathurin Coconier veuf de Jeanne Gault, pour les biens de ses enfants, Armaillé 1541

Il a plusieus enfants issus de son premier mariage avec Jeanne Gault, et les biens déclarés sont ceux de sa défunte femme qu’il possède par moitié pour ses enfants moitié pour lui. Là encore, il y a de nombreuses parcelles qui donnent des bornages parlants c’est à dire susceptible de montrer des origines communes. Mathurin Coconier sait signer, ce qui est rare à Armaillé, qui est un petit village sans école en 1541, d’ailleurs peu d’écoles à cette époque, seul Mr le curé donnait des cours. – Vous allez voir que lors de la signature il y a eu une petite confusion, car l’un des personnages présents signe pour Coconnier sans sans doute lui avoir demandé s’il savait signer, puis Coconier signe et même très bien.

Voir la page Armaillé de mon site, avec tous les relevés que j’y ai fait autrefois de BMS anciens retranscrits exhaustivement 

Les registres paroissiaux ne permettent rien avant 1602 et n’y montrent aucun Guisneau, donc ils y ont disparu avant 1602 mais y existaient bien selon le chartrier.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1134 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(AD49-E1134-f°132v) Le 22 novembre 1541 Mathurin Coconier tant pour lui que pour ses enfants issuz du mariage de lui et de feue Jehanne Gault sa 1ère femme à cause de la succession de ladite feue Jehanne Gault : 4 boisselées de terre labourable situées en une (f°133) pièce de terre nommée l’ouche de la Rougeraye joignant d’un côté à la terre aux héritiers feu François Provost d’autre côté à la terre à la veuve  et héritiers de feu Jehan Ouvrart abuté d’un bout au chemin du four et d’autre bout à la terre aux héritiers feu Symon Gault – Item 5 seillons de terre labourable sis au hault ladite ouche de la Rougeraye – Item 16 cordes de terre joignant d’un côté à la terre aux héritiers dudit feu Ouvrart d’autre côté à la terre de Pierre Chevrier et abouté d’un bout au grand chemin d’Armaillé à Pouancé – Item 1 cloteau de terre en verger sis près le village de la Rougeraye nommé le verger des vignes – Item 20 cordes de terre ou environ  joignant d’un côté à la terre de Marie Audefroy veuve de feu Jehan Chaussé d’autre côté en partie la terre missire Jehan Letord prêtre et abouté d’un bout au haut chemin tendant d’Armaillé audit lieu de la Rougeraye – Item 1 cloteau de terre en (f°133v) un pré nommé le pré du Crosson contenant 10 cordes de terre ou environ joignant d’un costé à la terre de la Camissaye d’autre côté audit chemin dudit lieu de la Rougeraye au village de la Gauldaye et abouté d’un bout au pré de Michel Letord d’autre bout à la terre de Jehan Bodere – Item 1 petit cloteau de terre en pré nommé le pré des Bonedymères contenant (illisible) cordes ou environ joignant d’un côté la terre aux héritiers feu Jehan Denyau « Coconnerie » d’autre côté en partie la terre aux héritiers feu Jehan Denyau « Rougeraye » et abouté d’un bout au pré Jehan Robideaux – Item 1 autre petit cloteau de terre en pré contenant 20 cordes ou environ situé aux Basses Bourdymères joignant d’un côté la terre aux Bodiers de la Cannossaye d’autre côté la terre de la veuve feu Guillaume Robideaux et abouté d’un bout le chemyn nommé le chemyn des pastures de la Camossaye – Item un lopin de vigne sis au bas du grand clos de la Gauldaye contenant demie hommée de vigne ou environ, joignant d’un côté le chemyn de la Menardaye à la Gauldaye d’autre côté la vigne Jehan Coconnier et abouté d’un bout à la terre missire Jehan Garnier prêtre (f°134) – Item un autre lopin de vigne sis environ le milieu dudit clos contenant demie hommée d evigne ou environ, joignant d’un côté la terre de René Gault et abouté d’un bout à la vigne de la veuve feu Jehan Chaussé d’autre bout à la vigne Symon Gerard – Item une planche de vigne sis au clos de vigne de la Roberderye contenant une hommé de vigne ou environ, joignant d’un côté à la vigne dudit missire Jehan Garnier d’autre côté en partie la vigne dudit Pierre Chevrier abouté d’un bout à la vigne dudit Jehan Robideaux – Item un petit lopin de vigne situé audit clos de la Roberderie contenant demie hommée de vigne ou environ, joignant d’un côté la vigne dudit Jehan Coconier d’autre côté la vigne dudit Jehan Robideaux et abouté d’un bout en partie à la vigne de Michel Cherpantier – Item une planche de vigne sise au grand clos de vigne d’Armaillé contenant 2,5 hommées ou environ, joignant d’un côté à la vigne missire Jullien Crosson prêtre d’autre côté la vigne du seigneur de Dangé, abouté d’un bout la vigne Jehan Crosson et d’autre bout la vigne (f°134v) Guillaume Blanchet à cause de sa femme ; item une autre planche de vigne sise audit grand clos d’Armaillé contenant 2,5 hommées de vigne ou environ joignant d’un côté la vigne de missire Michel Gault prêtre d’autre côté la vigne dudit Jehan Crosson abouté d’un bout à la vigne dudit seigneur de Dangé – Item un petit loppin de vigne jiognant ladite planche contenant 2 cordes ou environ aboutant d’un bout à la vigne dudit missire Michel Gault – Item un autre loppin de vigne sis audit grand clos contenant demie hommée de vigne ou environ, joignant d’un côté la vigne dudit seigneur de Dangé d’autre côté en partie et abouté d’un bout à la vigne Jacques Houdye à cause de sa femme et d’autre bout à la vigne de la veuve feu Aubert – Item un autre loppin de vigne situé audit grand clos d’Armaillé contenant 40 cordes de terre ou environ, joignant d’un côté la vigne dudit Jehan Crosson d’autre côté et abouté d’un bout à la vigne Guillaume Lemesle à cause de sa femme – Item (f°135) une planche de vigne sise audit grand clos contenant une hommée ou environ, joignant d’un côté la vigne de Jullien Gault d’autre côté la vigne dudit Guillaume Blanchet abouté d’un bout du bas à la vigne dudit seigneur de Dangé – Item une hommée de vigne ou environ audit clos nommée la planche de la Chicqnaulde joignant d’un côté la vigne des héritiers feu François Provost d’autre côté la vigne de Maurice Malenau abouté du bout en bas à la terre Jehan Guisneau d’autre bout à la vigne dudit René Gault – Item  un autre lopin de vigne sis audit grand clos contenant 4 cordes de vigne environ, joignant d’un côté à la vigne aux héritiers feu François Prevost d’autre côté en partie la vigne dudit. Jehan Crosson abouté d’un bout la vigne Guillaume Galliczon – Item une pièce de terre tant en vigne que gast sise au clos de vigne nommmé la Jossaye contenant 2 boisselées de terre ou environj joignant d’un côté à la vigne aux héritiers feu Symon Gault et à la (f°135v) vigne de la veuve feu Jehan Doré d’autre côté la vigne de ladite veuve Doré et à la vigne Pierre Letord abouté d’un bout du bas à la terre aux héritiers dudit feu Ouvrart et d’autre bout à la terre dudit Coconier qui est ci-après contenue – Item une pièce de terre sis au dessus et abouté à la dite vigne, contenant 5 boisselées de terre ou environ, joignant d’un costé à la terre aux héritiers feu François Provost, d’autre costé à la terre aux héritiers feu Pierre Pass… et abouté d’autre bout au chemin de Trinchée – Item ung petit cloteau de terre en l’aunaye située près le lieu de la Grislère iceluy loppin clos et divisé à part, contenant 10 cordes de terre ou environ, joignant d’un costé à la terre aux héritiers feu Jehan D… Rougeraie d’autre costé ung loppin de pré nommé le pré de la Gousse – Item une boisselée de terre en lande ou environ sis en une pièce de terre nommée les landes près et au dessous du lieu de la Bermedrie, joignant d’un costé à la terre aux Provosts de la Rougeraie, d’autre costé au chemin tendant (f°136) de Pernelle au moulin de la Gillaudière – Item déclare et advour ledit Coconnier avoir droit de communes à prendre faucher et charroyer lande et faire paisre et pastourer ses bestes de son lieu de la Rougeraie ès landes dudit lieu de la Rougeraie qui sont au dessus dudit lieu de la Rougeraie – Desquelles choses héritaulx dessus déclarées ledit Coconier advoue qu’il en appartient la moitié ou environ aux enfants issus du mariage de lui et de défunte Jehanne Gualt sa première femme, lesquelles choses sont indivises entr elui et sesdits enfants héritiers de ladite feue Jehanne Gault – Pour raison desquels choses héritaulx et autres choses que tiennent les héritiers de Jaquette la Symonne, les héritiers dudit feu Jehan Denyau, les héritiers dudit feu Symon Gault, Jehan et Jehan les Durants audit lieu de la Rougeraye l’Ancelière la Trousselière et de Beauchesne tant audit fié et seigneurie de Pouancé que les fiefs et seigneurie de céans, ledit Mathurin Coconnier déclare et confesse (f°136v) qu’il est deu par chacun an à la recepte de céans la somme de 9 sols 11 deniers obole en argent et 7 boisseaux et demi d’avoine mesure ancienne dudit Pouancé le tout de devboir payable par chacun à la recepte de céans au terme d’Angevine audit lieu de la Rougeraie au domaine et maison aux héritiers de ladite feue Jaquette Lasymonne en laquelle maison demeure à présent Jehan Fauveau l’un desdits héritiers de la feue Symonne, desquels 9 sols 11 deniers d’avoine ledit Coconier déclare et confesse en debvoir par chacun an audit terme pour raison desdites choses héritaux ci-dessus déclarées et autres choses qu’il tient audit fief de Pouancé la somme de 12 deniers tz poids argent et un boisseau d’avoine menue dite mesure de Pouancé, et outre confesse devoir certe et obéissance de fyé

Aveu de Michel Guisneau, qui possède beaucoup de parcelles mais ne sait pas signer : Armaillé 1538

Il y avait plusieurs Guisneau en 1538 dans le chartrier d’Armaillé, donc la famille y est très ancienne, d’autant que les bornages et les quartes parties et tierces parties attestent des divisions de biens antérieures, entre Guisneau. Mais, les Guisneau ne savent pas signer, et je suis toujours très étonnée quand je retranscris d’aussi longs aveux de constater le nombre élevé de parcelles aussi peu regroupées mais bien connues et délimités par les voisins, et je me demande bien comment ils faisaient pour connaître ainsi autant de parcelles éclatées, sans pouvoir lire le moindre document.
Les mesures anciennes étaient aussi nombreuses que de dimensions variables. Ici, en voici une pus rarement utilisée, du moins en Anjou, l’andain. « Un andain c’est l’étendue de pré qu’un faucheur à chaque enjambée fauche d’un seul coup avec son outil » (M. Lachiver, Dictionnaire du monde rural)

Voir la page Armaillé de mon site, avec tous les relevés que j’y ai fait autrefois de BMS anciens retranscrits exhaustivement 

Les registres paroissiaux ne permettent rien avant 1602 et n’y montrent aucun Guisneau, donc ils y ont disparu avant 1602 mais y existaient bien selon le chartrier.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1134 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(AD49-E1134-f°5) Le 30 octobre 1538 Michel Guisneau : une maison appelée le Buroy compris un bout de maison neuve contigu sis au village de la Goupillère avec 2 cordes (f°5v) et demi de terre ou environ rues et issues, joignant d’un costé à la terre missire Jehan Delaunay et ses cohéritiers et d’autre costé au chemin tendant de la Goupillière à la Fontaine, abuté d’un bout la terre de Jehan Robideaux – Item une hommée de jardin ou environ joignant d’un costé au jardin de Jehan Robideaux, d’autre costé et aboutant d’un bout au jardin et terre dudit Delaunay – Item une chambre de maison en appentis avec une corde de terre sise en commun aux Guineaux, avec la moitié d’un autre appentis sis au costé vers soleil couchant joignant et contigu les maisons desdits Guisneaux l’aîné, Jehan Guisneau, et Simon Malenoe – Item 2 cordes de terre ou environ au verger de la Chesnaye joignant d’un costé au chemin davantdit d’autre costé au verger ci-après déclaré, aboutant d’un bout à la terre Bertrande D… – Item 4 boisselées de terre ou environ sises soubs le courbe joignant d’un costé  la terre Jacques Peccot d’autre costé à la terre audit Letessier d’un bout à la haye courbe – Item une boisselées 6 cordes de pré sis en la prée de Lommau joignant d’un costé le pré dudit Peccot d’autre costé à la terre dudit Delaunay et ses cohéritiers d’un bout au chemin qui (f°6) d’Armaillé à la Goupillère – Item une boisselée 6 cordes de terre ou environ sises en la pièce des Sables joignant d’un costé à la terre Simon Malenoe d’autre costé à la terre aux Charpentiers d’un bout au chemin tendant d’Armaillé à la Goupillère – Item une boisselée 6 cordes de terre ou environ sises en la pièce des Sables d’un bout au chemin tendant de la Gouppière à la prée – Item quart de boisselée de terre en espingle appelée Beauchesne joignant d’un costé à la terre dudit Letessier d’autre costé au chemin tendans d’Armaillé à la Chapelle d’un bout à la terre Jacques Peccot – Item une boisselée de terre ou environ sise en la pièce des Petites Varennes joignant d’un costé à la terre dudit Peccot d’autre costé à la terre Jehan Guisnseau d’un bout au chemin voymal tendant de la Goupillère aux Grandes Varennes – Item 5 cordes de jardin ou environ sises au jardin de la Goupillère joignant d’un costé au pré à Jehan et Jehan les Guisneaux d’un bout à la Chambre Blanche – Item une boisselée de pré sise ès prés du Tertre joignant d’un costé à la terre de Jehanne Guysnelle d’autre costé au pré Robert Bonneau une haye entre eux d’un bout au pré audit Letessier – Item un autre pré appelé le pré des Mases contenant une boisselée de terre ou environ joignant d’un (f°6v) costé au pré dudit Simon Malenoe d’autre costé à la terre d’iceluy Malenoe d’un bout au pré de la Masre – Item la tierce partie de quatre cordes de terre ou environ sises au carrefour dudit pré de la Masre vers les chemins de la Masre et les Sables d’un bout au verger dudit Jehan Guisneau – Item  2 boisselées de lande en la lande de la Masre joignant d’un costé au chemin tendant de la Masre à la Gauldaye d’autre costé à la terre Guillaume Galliczon, d’un bout à la terre Bertrande Desgrées – Item une boisselée 15 cordes de terre par indivis ès landes des chesnes sise sur la haye Courbée joignant d’un costé la terre dudit Robideaux et abouté au viel gas… – Item la quarte partie par indivis d’une autre boisselée de lande esdites landes joignant d’un costé à la terre desdits Cherpentier d’autre costé à la terre dudit André Leressier et dudit Bonneau – Item la quarte partie d’une boisselée de lande sise en la lande au potier joignant d’un costé à la terre aux Ards d’autre costé à ladite Desgrées d’un bout au bois du … – Item la tierce partie par indivis d’une autre pièce de lande es landes du Ponneau joignant d’un costé à la lande René Gault et aboutant au boys du Ponneau – Item une boisselée de pré ou environ sise au pré delestre joignant d’un (f°7) costé au pré de la cour d’autre costé au pré dudit Charpentier – Item la terre partie de  7 andains de pré sis en la prée de la Goupillère et et de la Gauldaye joignant d’un costé au pré dudit Robideaux d’autre costé au pré aux Ards d’un bout au pré René Gault – Item la quarte partie d’un verger appelé la chesnaie de la Fontaine joignant d’un costé à la terre dudit Delaunay d’un bout au chemin tendant de la Goupillère au Tertre Guysneau – Item la quarte partie de 2 cordes de verger sises au Tertre Guysneau d’un costé à la terre Jehan Guysneau d’un bout à la terre dudit André Letessier – Item une hommée de gast de vigne es vignes du Tertre joignant d’un costé à la terre d’iceluy Letessier d’autre costé à la terre Michel Charpentier d’un bout à la terre dudit Bonneau – Item 6 cordes de vigne au clos de vigne de la Subyonnaye joignant des costés à la terre Guillaume Delaunay d’un bout à la terre François Gohier à cause de sa femme – Item 8 cordes de vigne sises au clos des Plantes joignant d’un costé à la vigne dudit Robideaux d’autre costé à la vigne Jehan Boullay d’un bout à la vigne de ladite Desgrées – Item demie hommée de vigne ou environ au clos de la Gauldaye joignant d’un costé (f°7v) au chemin tendant du Tertre à Armaillé, d’autre costé la vigne de ladite Desgrées – Item une pièce de vigne sise audit clos contenant demie hommée ou environ joignant d’un costé à la vigne Simon Peccot d’un bout à la vigne dudit René Gault – Item 5 cordes de vigne ou environ en iceluy clos joignant d’un costé et bout à la vigne dudit Simon Peccot – Item 8 cordes de vigne sise au clos de vigne de la Roberdière joignant d’un costé et bout à la terre René Gault avec droit de comunes des landes dépendant de ladite Goupillère – Item la quarte partie d’une boisselée de pré en la prée des Chesnots joignant au viel grand chemin aboué autre quart de boisselée – Pour raison desdites choses et autres choses que tiennent Jehan Guisneau l’aîné, Jehan Guisneau le jeune, Simon Malenoe à cause de sa famme, missire Jehan Delaunay et autres héritiers de feu Jehan Delaunay, Bertrande Desgrées, Simon Gerard, Michel Charpentier, Jehan Charpentier et autres farescheurs confesse qu’il est deu par chacun an au terme d’Angergine ensembleent à la recepte de céans 8 sols 10 deniers obolle de debvoir, 15 boisseaux d’avoine grose à l’usage du fief, ung boisseau d’avoine menue et ung bian à faucher ou faner ainsi que l’on a accoutumé en user, avec un boisseau d’avoine menue en la décharge dudit Guisneau – (Il ne sait pas signer)

Catherine Gauld veuve de Pierre Gaudin déclare ses biens à la seigneurie d’Armaillé (1675) et signe

C’est passionnant de dépouiller encore le chartrier d’Armaillé. Il comporte peu de signatures des propriétaires déclarants leurs biens, mais soudain je vois une signature, et mieux, c’est une femme : Catherine Gault. Comme j’ai dépouillé tant de Gault de cette région, et beaucoup avec le prénom Catherine, et encore mieux, vivant à Armaillé, j’étais persuadée l’avoir déjà, et bien non, je n’ai pas encore rencontré la Catherine Gault veuve de Pierre Gaudin et possédant autant de biens à Armaillé, donc forcément liée aux Gault d’Armaillé !!!

Cette déclaration comporte à la fin des droits très intéressants, que je vous propose d’examiner : les droits pour les cochons dans les bois, mais aussi corvée pour une charue de bois à amener à la Prévière… Et surtout, comme la majorité des déclarations, elles sont en fraresche (fresche) c’est à dire en droit commun à partager pour payer et on est alors certains qu’ils ont des ascendants communs, or, Laurent Geslin qui est fils de Jean Geslin et Catherine Gault est dans cette fraresche, mais cette Catherine Gault était décédée peu après la naissance de Laurent Geslin, donc ne peut être la même que celle qui signe en 1675, mais avouez que c’est troublant de voir tant de Catherine Gault, et mieux, qui signent, donc du même milieu.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1132 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Chartrier d’Armaillé (49) : document non daté donnant ceux qui possèdent des terres au Pas du Feu et ne paient pas les rentes

Je vous propose ce jour le document le plus mal ortographié que je n’ai jamais vu. Pire, il semble bien être une dénonciation, et encore pire, il n’est pas daté, mais sa place dans le volume relié semble le situer peu avant ou au début de la Révolution, d’ailleurs les noms cités donneraient cette fin du 18ème siècle. Je vous mets les vues pour que vous puissiez vous rendre compte de l’absence d’orthographe. Ainsi vous aurez « denuleur » pour de nulle heure, etc… et bien sûr oubliez la grammaire aussi !!! Mais le pire est que le personnage qui a écrit ces 3 pages connaît fort bien les pièces de terre dont il parle car il les sait les borner et elles sont nombreuses, donc c’est édifiant de lire ceci !!!

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1132 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(AD49-E1132-f°252) Mémoire de ceux qui possèdent des terres en la fresche du Pas du Feu, qui ne veulent point payer de rentes et qui sont dans la fresche – premier Jean Macault pour une maison sise au village du Pas du Feu avec cheminée, renier, appentis, plus une portion de jardin proche ladite maison, la route d’un bout le chemin du Pas du Feu Armaillé, et le côté vers septentrion la terre de Pierre Maunoir, l’autre bout les terres de Louise Madiot ou ses héritiers, plus une autre portion de jardin dans le jardin derrière et joignant vers nulle heure les terres du sieur Bazin vers soleil couchant le chemin du Pas du Feu Armaillé du midi la grande portion de pré en 2 morceaux une haie de ciprès entre les deux appelée la prée des mauvaises rues, abouté vers midi terre de monsieur le bailli de Pouancé, et de l’autre bout terre dudit Bazin, et du levant un vieux chemin qui conduit au pastis Desnos, plus une autre portion de pré dans le pré de devant la due de ladite Madiot et le sieur Dupré, des 2 côtés la terre des héritiers Bellion, de plus une portion de terre dans la pièce du haut Lorent, abouté du levant le pastis du Champ Desnos du Feu, et de l’autre bout terre des héritiers Bellion, et dans la même pièce 2 autres portions de terre appellées les Rangées et de plus une petite pièce appelée les Landelles et une planche au dessus de plus une portion de terre dans les champs du Pas du Feu, de plus une portion de terre dans les Echuseruis, de plus la moitié d’une pièce aux Chataignerais aboutée le chemin d’Armaillé à la Primaudière, l’autre bout conduit Armaillé à la Bretodais, de plus une autre portion dans la pièce du Houssin, de plus une autre portion de terre aux Landes du Chesne Rond
(f°252v) André Duchesne pour ses terres qu’il a acquises et lui sont provenues de défunt Pirre Ravard : premier un pré abouté à la fontaine du Pas du Feu, de plus une portion de jardin en  2 endroits, de plus une autre portion de jardin neuf joint en partie terres des héritiers de Louise Madiot, de plus une autre portion de terre en la pièce des Fontaines joint du levant les terres de Dumetiv… les terres de monsieur Bazin, de plus une portion de terre dans le petit cloteau des Fontaines aboutée la Chesnais, de plus une portion de terre à prendre dans les jardins du Pas du Feu appelés le Bezier, de plus une autre portion de terre dans la mesme pièce appelée le Cabard, de plus une pièce appelée les grandes landes joint du levant terre des Bellions et du couchant les terres de Pierre Maunoir, de plus une autre pièce close à part appelée la lande du Bas village du levant les terres de Pierre Maunoir et du couchant les héritiers Louise Madiot, de plus une autre pièce close à part appelée la pièce du Chesne Rond, abouée vers midi les landes de la … du levant les terres de monsieur Bazin et du couchant les terres Paccault, de plus une autre portion de terre dans les landes, de plus 2 portions de terren en landes du Chesne Rond … goinant du levant les terres de Pierre Maunoir, et du couchant de monsieur Bazin, une portion de jardin dans le jardin aux …
Pierre Duvaché pour ses terres du Pas du Feu : premier une portion de pré au pré appelé le pré des Morais, et une autre portion de terre labourable à prendre dans les …joint en partie les héritiers du sieur Belion et Duchesne, de plus une portion de terre dans le jardin de vevant située au village du Pas du Feu joignant du levant les terres des Rousseau et du couchant les héritiers de Louise Madiot, item 2 portions de terre en chatainais Gousin, de plus une gats d’une vieille masure de maison au village du Pas du Feu
Les cohéritiers Belion pour les terres des filles Prodhomme, de plus une portion de terre dans la Grand Rue, de plus une portion de terre labourable proche la Rue, de plus une de pré dans les petites Fontaines dans la Rue et du couchant terres de monsieur Bazin, de plus une pièce dans la prée de devant joint du levant les terres des héritiers de Louise Madiot, (f°253) plus 2 portions de terre en chataîgneraie dans la châtaigneraie …, plus une portion de terre acquise de Pierre Gautier située au Pas du Feu, plus une portion de terre en landes appelée les Grioliers joint du levant les héritiers Belion et du couchant les terres du sieur Gemin
Louis Dupré pour ses terres du Pas du Feu, item une portion dans les Fontaines joint du levant et midi les terres des héritiers Belion du couchant les terres de Pierre Monoir et de nulle heure le chemin du Pas du Feu, de plus une autre portion de terre dans le champs Lorant joint du … du Pas du Feu et du couchant le grand pré …, de plus une autre portion de pré dans le pré de devant joint les terres de Louise Madiot et du couchant les terres des héritiers Belion, plus une portion de jardin dans la jardin de devant joint du couchant la rue du Pas du Feu, item une portion de terre en landes dans la lande Duchesne joint du levant les terres de monsieru Bazin
Pierre Lemonier pour ses terres, item une portion de pré appelé la petite prée, de plus une portion de jardin derrière, de plus une portion de pré apellée le Gratefer, plus une portion de pré dans la prée des Movaises Rues, de plus une portion de devant, de plus une autre portion dans le champ Lorent, de plus une portion de terre dans la pièce de la petite Banbarde
plus une pré appelée la pré de la Fendrie appartenant aux moines de la Primaudière

La rèze de vigne de Pierre Cherruau, Armaillé 1548

Voulant refaire le chartrier d’Armaillé afin de compléter mes GAULT, je tombe aussi sur Pierre Cherruau en 1548, or, le patronyme CHERRUAU est peu fréquent et probablement d’ailleurs une seule souche à Armaillé à cette date, donc je vais mettre ce Pierre Cherruau de 1538 en hypothèse très probable compte-tenu aussi de la quantité de parcelles de terre qu’il détient dans l’aveu ci-dessous qui attestent un personnage de petite bourgeoisie plus qu’un pauvre. Car je descends du Pierre Cherruau à Armaillé en 1600 et il est manifestement de la même souche si ce n’est ligne directe.

La reze, citée ci-dessous à 2 reprises, semble bien un terme exclusiment angevin à en croire le Dictionnaire du Monde rural de M. Lachiver, qui donne : « Rèze, en Anjou, rigole entre 2 sillons ». Mais cette définition semble bien étroite comparée à ce qui semble une parcelle dans le document ci-dessous.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1134 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(AD49-E1134-f°1) Le 5 juin 1548 Pierre Cherruau marchand demeurant au bourg d’Armaillé s’est aujourd’huy advoué subject en nuepce de la cour de céans à cause et pour raison de ses choses héritault qui s’ensuivent – et premier une grande maison ancienne sise au carrefour d’Armaillé composée de salle basse, un celier, 2 haultes chambres, grenier et galerie, les estables au derrière de ladite maison, l’issue vers viel ciel, joignant d’un costé à la maison issue et jardin de Thomas Menant à cause de sa femme et de maîstre Julian Crosson, et d’autre costé et aboutant d’un bout à la rue dudit Armaillé tendant de la grange aux moyennes au pont dudit Armaille (f°1v) et d’autre bout à la maison dudit Crosson et à l’issue dudit Lemesle – Item ung petit jardin contenant 3 cordes ou environ joignant d’un costé au jardin Jehan Guysneau et d’autre costé et d’un bout à la rue du jardin qui fut feu Guillaume Gault et d’autre bout à la rue et chemin dessusdits – Item une pièce de terre appelée le champ des vignes contenant 5 boisselées de terre ou environ joignant d’un costé à la terre Jehan Crosson et d’autre costé et d’un bout à la terre de la courtillère du bourg d’Armaillé appartenant aux Religieux de la Primaudière et d’autre bout à la lande Hatherme – Item une autre pièce de terre contenant 5 boisselées de terre ou environ appelée le Scambu dessus le pastis Esnault, joignant d’un costé à la terre des héritiers de la femme feu Jehan Bomyer d’autre bout à la lande du Chesne Moreau et d’autre bout à la terre Julien Gault – Item une autre pièce de terre appelées la grand pasture contenant 5 boisselées de terre ou environ joignant d’un coste à la terre Jehan Duchesne et d’autre costé à la terre de la veuve feu Pierre Aulbert d’un bout aux landes dudit Julien Gault – Item une reze de vigne contenant 7 cordes ou environ sise au milieu du grand clos d’Armaillé, joignant d’un costé à la vigne Maurice Malenau (f°2) d’autre costé à la vigne à René Botier, d’un bout à la vigne Marie Péan – Item une autre pièce de vigne au milieu dudit Grand Clos contenant une hommée de terre ou environ joignant d’un costé la vigne Jehan Jehannault et d’autre costé la vigne Jehan Chastelier d’un bout à la vigne François d’Armaillé – Item une autre reze de vigne contenant 3 cordes ou environ sise sur la Sablonnière joignant d’un costé à la vigne Jehan Crosson d’autre costé à la vigne Jacquine Duchesne et d’un bout à la vigne de la cour – Item une autre reze de vigne sur le costé des Rues Creuses contenant 2 cordes et demie ou environ, joignant d’un costé au grand chemin tendant d’Armaillé à St Michel du Bois, de l’autre costé et d’un bout à la vigne Guillaume Lemesle à cause de sa femme, et par raison desdites choses déclarées confesse debvoir par chacun an à la recepte de céans au terme d’Angevine 5 sols tz de debvoir un boisseau d’avoine menue et un boisseau d’avoine grosse à l’usage du fief – Item 12 cordes de jardin ou environ sis au grand jardin de au dessus la Maison Neuve feu Jehan Gault joignant d’un costé au jardin dudit Julien Gault et d’autre costé au jardin qui fut Julien du Boisdenoyers (f°2v) d’un bout au jardin de René Gault et d’autre bout au grand clos d’Armaillé pour raison de laquelle pièce de jardin ne doit aucun debvoir à la recepte de céans – Item confesse pareillement tenir en la nuepce de céans 5 boisselées de terre ou environ sises près les Bouestelière joignant d’un costé au chemin boismal tendant de la Bouestelière à la Chesnaye d’autre costé à la terre Jehan Teslier et ses cohéritiers d’un bout à la terre dudit Julien Gault d’autre bout à la terre de la contre allée de la Chaumière – Item une autre pièce de terre contenant 2 boisselées et demie de terre ou environ joignant d’un costé le chemin tendant d’Armaillé à Noelet d’autre costé et bout le terre Jehan Pignault d’autre bout le pré de la métairie de Lommaye – Item 2 boisselées de terre ou environ en la pièce de terre des Varennes joignant d’un costé à la terre missire Jehan Letort et d’autre costé à la terre Jehan Guysneau, abouté d’un bout à la terre de la veuve feu Pierre Aulbert d’un bout le chemin tendant de la Masre du pay… au bourg d’Armaillé – Item un petit cloteau de pré contenant une boisselée joignant des 2 costé et abouté d’un bout la terre Jehan Crosson – Item une planche de jardin contenant 2 hommées ou environ joignant d’un costé au jardin du lieu de la Chaumière et d’autre costé au jardin Jehan Bomier à cause de sa femme d’un bout au jardin René Gault – Item une petite planche de gast de vigne au hault du grand clos d’Armaillé joignant d’un costé au gas Pierre Cochin d’autre costé la terre aux Denis d’un bout la vigne Jehan Crosson – et par raison desdites choses et aultres choses que tiennent Jehan Pignault et Jehan Jehannault qui furent Jehan Legardière (f°3) a confessé qu’ils doivent ensemblement par chacun an au terme d’Angevine à la recepte de céans la somme de 2 sols un denier tz de devoir et 2 boisseaux d’avoine grosse à l’usage du fief, et sont les choses que ledit Cherruau confesse tenir en la seigneurie de céans fors qu’ils a droit de commun à cause de ladite maison es chesnais du Boisangu au pastis Esnault au pastis de la Loge au Rivage et pastis de l’Escu et ailleurs ou les autres estaigers  dudit bourg d’Armaillé ont droit de commun, aussi pour raison des choses de la Bouestelière il a droit de commun au pastis de la Planche Davy pour raison duquel et dudit lieu de la Bouestelière il doit lui et sesdits frarescheurs un bian à vendanger es vignes de la cour – A laquelle déclaration il a fait arrest dont nous l’avons jugé

Le droit de rouissage dans l’étang autrefois : ici l’étang de Senonnes, 1626

Autrefois, selon au moins les nombreux baux que j’ai étudiés, on cultivait du lin en Haut-Anjou. Mais, pour obtenir le fil, il fallait d’abord rouir le lin, et les riverains de la Loire se plaignaient en la saison du rouissage, de l’odeur puissante et peu agréable qu’ils subissaient alors. Donc, les rivières étaient souvent en période de rouissage dans cet état.

Mais ceux qui n’avaient pas de rivière à proximité, allaient même rouir dans des étangs, ainsi, je relève en 1626, dans la déclaration de Michel Hiret à la seigneurie de Senonnes de ses biens et droits dûs au seigneur de Senonnes, qu’il a droit de rouissage dans l’étang de Senonnes. (AD44-1B130 chartrier de Senonnes). Pour mémoire, car vous venez de lire que le document que je viens de citer est archivée en Loire-Atlantique, je vous rappelle que Senonnes est en Mayenne, mais que ce n’est pas en consultant uniquement les archives d’un département qu’on trouve tout ce qui concerne ce département, car l’histoire des archives a eu parfois des détours curieux qui aboutissent à quelques sources éparpillées ailleurs. Ainsi, donc, j’ai trouvé en Loire-Atlantique plusieurs documents concernant Senonnes. Je vous en reparlerai.

Le lin n’est plus cultivé en Haut-Anjou, et il n’est plus cultivé beaucoup dans le monde, mais uniquement en France, un peu plus au Nord. C’était une fibre bien supérieure en qualité au coton. Donc, nos ancêtres qui connaissaient le lin n’y perdaient pas grand chose, bien au contraire, c’est nous qui avons beaucoup perdu.

Enfin, le lin qui est encore cultivé en France a bien un rouissage qui fait l’objet d’une règlementation, car je trouve sur Internet la Convention collective nationale du rouissage-teillage de lin du 28 janvier 1992, issue de l’annexe à l’avenant n° 12 du 6 mars 2002