Chronique de la famille de Cevillé 1638 f°117 de 162
Ces photos sont là pour protéger ce document rarissime. Cette chronique a été intégralement retranscrite, analysée (car tout n'est pas crédible), commentée et complétée. Reportez vous à :  Chronique des Ceville.HTML | histoire des Goucet de Cevillé.PDFhistoire des Cevillé.PDF
navigation f°1 f°11 f°21 f°31 f°41 f°51 f°61 f°71 f°81 f°91 f°101 f°111 f°121 f°131 f°141 f°151
Nicole Chesnays femme de Pierre Chesneau fut mère de Pierre, Renée et Michel les Chesneaux
Pierre Chesneau ainsi que j’ai dit en l’article de sa mère ci-devant, mourut avec elle de la dissenterie
Renée Chesneau fille et sœur des susdits, demeura mineure de mère et de mère, sous le soin de Gervais Chesnays son oncle, avec son frère Michel, et puis fut sous la tutelle de Jean Coursier. Elle fut baptisée par Marc Pelot prêtre le 25.4.1583. Son parrain fut Jacques Potier et sa marraine Julienne Lambert. Elle fut mariée à René Yvon, fils de Guillaume Yvon et Jeanne Blanchet, lequel fut baptisé par Pinault prêtre le mardi 22.5.1576. Ses parrains furent Missire René Chauvin et Georges Pytault, sa marraine Marguerite Blanchet. Il eut la confirmation par Monsieur d’Angers de la Varanne le mardi 19.9.1617. Il fut notaire royal sous la court de St Laurent à Château-Gontier, et passa le Ct de mariage de René Ceville et Guyonne Chesnays mes père et mère. Le 1.9.1605 (à ce que m’a dit sa veuve), il se désista de son office de Nre royal à cause des impositions qu’on y voulait imposer pour lors. Il devint puis après Md en gros

  Chronique de la famille de Cevillé 1638 f°117 de 162

Ces photos sont là pour protéger ce document rarissime. Cette chronique a été intégralement retranscrite, analysée (car tout n'est pas crédible), commentée et complétée. Reportez vous à :  Chronique des Ceville.HTML | histoire des Goucet de Cevillé.PDFhistoire des Cevillé.PDF
navigation f°1 f°11 f°21 f°31 f°41 f°51 f°61 f°71 f°81 f°91 f°101 f°111 f°121 f°131 f°141 f°151