Aveu de Pierre Marchandie (c’est l’époux de Jeanne Froger) à la seigneurie de la Brardière : Méral 1579

et c’est mon ancêtre.

Cet acte est aux Archives Départementales de la Mayenne, AD53-AD53-E156 f°166 chartrier de la Brardière – – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 7 avril 1579 honneste homme Pierre Marchandye marchand demeurant au lieu et maison seigneuriale de la Ragotière paroisse de Méral s’est aujourd’huy avoué notre subjet en nuepce à cause et pour raison des choses qu’il tient en la seigneurie de céans : premier une grande maison fons et superficie les yssues au davant sise au lieu des Communes et les jardins au davant et au derrière de ladite maison et 3 pièces de terre en labeur se tenant l’une l’autre, les haies et foussés entre deux le tout contenant 10 journaux de terre ou environ, joignant lesdites terres et maison le chemin tendant à la Touche Herneys d’autre cousté le chemin tendant de Méral à Saint Péan, abutant d’un bout au chemin tentant du lieu des Brosses à la Hayrye d’aultre au grand chemin tendant de la Roche de Brethanne à Craon, et pour raison desdites choses a confessé debvoir à ladite seigneurie au terme d’Angevine 5 sols tournois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *