Julien Masseot et autres se portent caution pour l’élargissement de la prison pour non paiement de l’impôt des tailles : Marans 1592

J’ai beaucoup étudié les MASSEOT car je descends de l’une de ces branches,  mais à ce jour je n’ai jamais pu relier ce Julien Masseot, bien que les lieux soient identiques.

Mais l’acte qui suit me donne le métier de ce Julien Masseot, qui est sergent royal et il est le seul à savoir signer.

L’acte est splendide par la somme considérable de solidarité qu’il atteste entre paroissiens d’une même paroisse. Ceux qui ont prélevé la taille ont manifestement oublié de reverser le montant perçu au receveur à Angers, et ils sont donc emprisonnés par justice, mais leurs concitoyens viennent à Angers se porter caution d’eux pour leur mise en liberté. Cette caution est un acte important, car ils répondent comme les prisonniers libérés de la suite des poursuites, ce qui signifie qu’à la limite ils pourraient eux aussi être poursuivis et autrefois à faute de paiement c’était la prison. Nous sommes bien loin de nos jours de la mise en prison pour défaut de paiement de l’impôt !!!

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle)

Le 30 avril 1592 en la cour du roy notre sire Angers endroit par davant nous (Lepelletier notaire) personnellement establyz Julien Maceot sergent royal, Pierre Gernigon, Estienne Deille, Guillaume Manceau demeurant en la paroisse de Marans soubzmectans eux et chacun d’eux seul et pour le tout sans division etc confessent avoir promis et promettent à Me Estienne Lherbette sergent royal demeurant en ceste ville d’Angers présent stipulant et acceptant que Jehan Pihu, Estienne Peletier et Jehan Halligon paroissiens dudit Marans lesquels ont cy davant esté eslargiz et tirez de prinson où ils avoyent esté constitués à faulte de poyement des tailles de ladite paroisse à la requeste de Me Sanson Legaufre et Me Olivier Cupif recepveurs des tailles en l’élection d’Angers et par jugement de leur eslargissement baillés en garde par commandement audit Lherbette donné de messieurs les présidents et esleuz en l’élection dudit Angers que lesdits Pihu, Peletier et Haligon tiendront bonne et seure prinson et se représenteront toutefois et quantes entre les mains dudit Lherbette et en l’estat qu’ils sont à présent et sy tost que ledit Lherbette en requérera de ce faire, lesdits establis et chacun d’eux, à peine de toutes pertes despens dommages et intérests ces présentes néanlmoings etc et oultre garantir et acquiter ledit Lherbette de tous despens dommages et intérests qu’il pourroyt avoir et esquels il pourroyt requérir à deffault de faire accomplir ce que dessus (f°2) et le tout par les mesmes voies contraintes poursuites et rigueurs que ledit Lherbette y seroyt et pourroyt estre contraint et poursuivy ; à ce tenir etc obligent lesdits establis eulx et chacun d’eulx seul et pour le tout sans division etc renonczans etc et par especial ont renoncé et renoncent au bénéfice de division d’ordre et discussion etc foy jugement et condemnation etc fait et passé audit Angers au tablier de nous notaire après midy présents à ce vénérabgle et discret frère Pierre Avril docteur en théologie et Pierre Richoust demeurant Angers ; lesdits establis fors ledit Maceot ont dit ne savoir signer »

5 réponses sur “Julien Masseot et autres se portent caution pour l’élargissement de la prison pour non paiement de l’impôt des tailles : Marans 1592”

  1. Bonjour,
    Bravo tout d’abord pour votre blog assez impressionnant tant en qualité qu’en quantité !
    Nous avons beaucoup d’ancêtres en commun et je souhaitais avoir votre avis sur une possible influence anglaise ou espagnole.
    L’Anjou a été sous la domination des Plantagenêts entre 1128 et 1202 avec beaucoup de liens avec l’Angleterre et le nord de l’Espagne.
    Avez vous trouvé une quelconque descendance ou influence tant espagnole qu’anglaise trois ou quatre siècles plus tard, du côté du nord d’Angers, Montreuil sur Maine, Saint Martin des Bois, etc, voire jusqu’à Craon ?
    Merci.

    1. Bonjour
      J’ignore vos ancêtres, et à quel titre vous cherchez des origines jusqu’à l’influence Plantagenêt. Un tel travail ne relève en aucun cas de la généalogie car serait peu sérieux.
      Mes ancêtres et mes études sont le fruit de mon UNIQUE TRAVAIL, ancien, puis largement pompé par la suite par les bases de données.
      Je ne fais jamais de suppositions et je m’arrête TOUJOURS là où les preuves s’arrêtent. Il est donc impossible de remonter à l’époque des Plantagenêts, puis sauter 4 siècles !!!
      J’ai effectivement plusieurs patronymes qui sont vraisemblablement d’origines étrangères mais puisqu’il est impossible de remonter on ne peut rien affirmer.
      Odile

      1. Je vous remercie de ce retour très rapide et ces précisions. Je comprends et partage votre approche.
        Loin de moi l’idée de faire un raccourci de 4 siècles. Et ma question dépasse effectivement le cadre de la généalogie.
        Disons que dans beaucoup de régions françaises, un changement de dirigeant émanant d’un autre pays ou d’une autre culture (type Alsace par exemple pour faire simple) laisse des traces culturelles assez marquées.
        En Anjou, en dehors de Fontevraud, je ne vois pas ces traces de culture britannique ou espagnole émanant de cette époque et qui aurait pu perdurer. Vous avez parcouru toutes les communes de long en large, vous avez transcrit un volume considérable de documents. Je voulais juste avoir votre sentiment sur ce sujet.

  2. Bonjour,
    Pouvez-vous m’indiquer à quels patronymes d’origine étrangère vous pensez ?
    Par ailleurs, j’ai noté qu’un lien semble ne pas renvoyer sur la bonne fiche : Le lien de la famille Thibault de Montreuil sur Maine renvoie sur celui de la famille Allard http://www.odile-halbert.com/Famille/Allard.pdf. C’est vrai qu’il y a quelques Thibault dans ce pdf, mais existe-il un autre document ?
    Merci beaucoup.

    1. Bonjour
      Je n’ai pas d’ascendants THIBAULT et je n’ai pas de fichier dédié à ce patronyme, c’est pourquoi il y en a parfois dans mes collatéraux en particulier ches mes ALLARD.
      Pour les patronymes d’origine étrangère, il vous suffit d’avoir l’ouvrage de base, indispensable, qui est le dictionnaire étymologique des noms de famille, de Marie-Thérèse MORLET, et vous constaterez qu’un grand nombre sont d’origine étrangère, même le mien etc… Si vous ne l’avez pas, il est aux Archives Départementales, entre autres…
      Odile

Répondre à Bertrand Thibault Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *