Carte postale : voyelle O

voyalle Avoyelle Evoyelle Ivoyelle Ovoyelle uvoyelle Y

Nous partons dans les 6 voyelles !

J’ai bien connu le noeud dans la tête, bien après la 2e guerre mondiale. Ma maman, malgré notre grand nombre, tirait chaque matin, et serrait fort avec le noeud, qui avait toujours l’air d’un paquet cadeau le jour de Noël.
Par contre, je découvre le col de la charmante enfant, qui ressemble à l’un de mes napperons, qui vient de rendre l’âme après plus de 100 ans de bons et loyaux service. J’ignorai que les cols avaient cette allure !

voyelle O
voyelle O

Collections privées – Reproduction interdite, y compris sur autre lieu d’Internet comme blog ou site
Gené le 19 septembre 1903 (écrit : 9.19.03, en à Batz, où Aimée avait une amie)
Chère Aimée
Je réponds à votre carte qui m’a fait grand plaisir car je préfère de beaucoup les rues aux fantaisies.
Je regrette beaucoup que vous ne puissiez venir à Gené cette année car je crois que nous aurions eu beaucoup de plaisir ensemble, quoique je ne doute pas que les bains de mer doivent être encore plus attrayants.
Marie vous envoie une carte en même temps que moi et elle espère une prompte réponse.
Je vous embrasse bien tendrement.
Votre amie
Célestine

  • Si vous connaissez Célestine, merci de me faire signe. Manifestement elle est adolescente en 1903 et originaire de Gené, passant ses vacances chez ses parents, et sans doute pensionnaire à Nantes chez les dames Ursulines, comme ma grand’mère, destinataire de cette carte.
  • Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet seule une citation ou un lien sont autorisés.

    4 réponses sur “Carte postale : voyelle O

    1. Ces cols en dentelle ancienne et broderie main ( genre bavette ) avaient bien de l’allure, mais quel entretien !, beaucoup de ces merveilles étaient fabriquées dans les ouvroirs.

    2. Ce col triangulaire est tout nouveau pour moi ,( je connais les cols marins et Claudine ) on dirait presque un mini-poncho …Ma « grande soeur » portait un ruban noué sur le côté elle est représentée ainsi pour la postérité sur son portrait peint lorsqu’elle avait cinq ans… (c’est grace à ce tableau que je le sais car c’était de nombreuses années avant ma naissance… )

    3. Les recensements n’ont pas été conservés en Maine-et-Loire, j’avais déjà demandé. Je viens de vérifier dans leurs inventaires en ligne, la réponse est aussi négative, mais je revérifierai sur place la prochaine fois que j’irai à Angers, et cette fois je noterai à partir de quelle date ils ont été conservés.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *