André Beudin vend ses vignes à Jean Mondières, Fromentières 1609

et manifestement ils sont proches parents, car on apprend que les vignes sont échues à André Beudin de la succession de ses parents Jean Beudin et Macé Mondières.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le mercredi après midi 3 juin 1609 avant midy, devant nous Jullien Deille notaire royal Angers fut présent sire André Beudin marchand demeurant à Laval tant en son nom que soy faisant fort de Anne Cailler son espouse à laquelle il a promis et s’est obligé faire rafiffier ces présentes et obliger avecq luy seul et pour le tout à l’effet et entretien et garantage en fournir et bailler audit sieur acquéreur cy après nommé lettres de ratiffication et obligation vallables à les renonciations requises dedans ung mois prochainement venant à peine de toutes pertes despens dommages et intérests ces présentes néanmoins etc
lequel deument estably soubz ladite cour esdits noms et en chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division de parties ne de biens leurs hoirs etc confesse avoir ce jourd’huy vendu quité cédé et transporté et par ces présenes vend quite cèdde et transporte dès maintenant et à présent à tousjoursmais perpétuellement par héritage et promet garantir de tous troubles empeschements et évictions quelconques
à noble homme Jehan Mondières sieur du Buisson porte manteau ordinaire du roy demeurant Angers paroisse St Pierre ce stipulant et acceptant et lequel a achacté et achacte pour luy ses hoirs etc
scavoir est 5 planches de vigne contenans 2 quartiers moins 4 cordes ou environ, situées ou grand cloux de Chantepie paroisse de Fromentières scavoir 3 en ung tenant et 2 en aultre comme elles se poursuivent et comportent o leurs appartenances et dépendances et qu’elles appartiennent audit vendeur de son propre et luy sont eschues et advenues et demeurées en partage des biens de la succession de deffunts Jehan Beudin et Macée Mondières ses père et mère sans autrement les spécifier confronter ne spécification en faire
ou fief dont elles sont tenues aux cens rentes et debvoirs qui en sont deubz que ledit vendeur par nous adverty de l’ordonnance royale a dit et vériffié ne pouvoir exprimer que ledit acquéreur paiera et acquitera pour l’advenir quites du passé jusques à ce jour
transportant et est faite ceste vendition cession et transport pour et moyennant la somme de 120 livres tz que ledit sieur acquéreur aussi soubzmis soubz ladite cour s’est obligé et a promis payer audit vendeur dedans la Toussaint prochainement venant
à laquelle vendition cession et transport promesse de garantage et tout ce que dessus est dit tenir etc dommages etc obligent et mesmes ledit vendeur esdits noms et en chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division de personnes ne de biens leurs hoirs etc renonczant et par especial ledit vendeur esdits noms au bénéfice de division discussion d’ordre etc foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers présents à ce honorables hommes Jehan Mauxion me chirurgien et Toussaint Martineau Me apothicaire demeurants audit Angers et Jacques Pelerin aussi marchand demeurant audit Laval tesmoings

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

4 réponses sur “André Beudin vend ses vignes à Jean Mondières, Fromentières 1609

  1. d’après une généalogie écrite en 1754 « J’ai écrit cette généalogie sur celle de M. Lelièvre, prêtre. Elle est bien mal faite et il y a bien des fautes »
    Des Mondière
    Les Mondière du Mans t ceux de Laval sont sortis de l’Anjou. J’ai recuilli ce qui regarde les Mondières des registres de la Trinité et de Saint Tugal. Il y en a plusieurs dont je n’ai pu faire mention quoiqu’ils soient de la même famille ainsi que je l’ai appris de différentes personnes, entre autre les Mondière des Angevinières du Mans dont les officiers du Présidial et de la Maison de ville, ceux de Meslay et paroisses voisines et … Mondière sieur des Fuseaux président du grenier à sel de Craon, Pierre Mondière, notaire, dont sont issus la mère de M Le Fevre, Me chirurgien à Meslay, la femme de Jacques Paillard de Villamy et M Mondière, md tanneur étaient proche parent de Magdelaine Mondiere femme de Pierre Brillet, dont la femme de M Ernault du Bordage et Renée Brillet épouse de Me Gaultier avocat du Roi, ils étaient peut être les enfants de notre oncle Germain Mondière etc etc
    cette généalogie ne connait pas Jehan Mondières sieur du Buisson

  2. bonjour,je recherche des informations sur ma maison anciennement un manoir 14 siècle.jacques mondiere et magdelaine mondiere en ont ete propriétaires. ma maison est située a montbizot(fief de combles)a 15 km du mans.elle se nomme sainte barbe.elle n a pas toujours porter ce nom.peut être avez vous des information qui me ferait avancer dans mes recherches.cordialement s tarquin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *