Dispense de consanguinité, Craon et La Selle-Craonnaise (53), 1693 entre René Hunault et Perrine Leseure

par les Sinoir. Fulmination de dispense après bulle du pape Innocent XII

La présente dispense est extraite des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série G. Il s’agit de fulminer un bulle du pape, donc cela signifie qu’ils ont dû passer par Rome, et souvenez vous de la règle des 2 000 livres de revenu total entre les 2 futurs. Donc, bien que cette somme ne soit nullement mentionnée dans l’acte qui suit, il s’agit bien d’une fortume au moins égale à 2 000 livres.

FULMINATION. s.f. Terme de Droit Canon. Action par laquelle on publié quelque chose avec certaines formalités. La fulmination des Bulles. La fulmination d’une Sentence Ecclésiastique. La fulmination d’un Monitoire. (Dictionnaire de L’Académie française, 4th Edition, 1762). En fait, les bulles étaient en latin, et il était indispensable d’en faire une traduction puis la publication de son contenu.

Voici la retranscription intégrale, fautes y comprises : Par devant nous Jean Dupont prestre docteur en théologie vice gérent à l’officialité d’Anjou juge ordinaire commissaire député en ceste partie par Innocent douze pape à présent séant ont compareus
René Hunault marchant tissier en touelle (toile) demeurant à St Clémant de Craon
et Perrine Leseure fille demeurante paroisse de La Selle Craonoise
lesquels nous ont exibé et présenté une bulle de dispense par eux obtenue de sa Sainteté pour pouvoir contracter mariage ensemble nonobstant l’empeschemant de consenguinité qui est entre eux sur la cause de la petitesse des lieux où ils sont nés et où ils demeurent, nous priant et réquérant humblement voulloir enterriner et fulminer ladite bulle sellon sa forme et teneur
à quoi obtempérant avons desdits impétrans prins le serment requis et acoustumez, ensuite iceux interrogez sur les faits résultants de ladite bulle de dispense à la forme et manière qui s’ensuit

    Enquis ledit impétrant de ses noms surnoms âge qualitez et demeure

A dit qu’il s’appelle René Hunault tissier en touelle demeurant paroisse St Clement de Craon âgé de 25 ans

    S’il a donné charge d’obtenir la bulle de dispense qu’il nous a présentée

A dit que ouy et qu’il en requerre l’enterrinement

    Si l’exposé en ladite bulle est véritable tant à l’égard de la petitesse des lieux d’où luy et l’impétrante sont sortis et où ils demeurent à cause de laquelle petitesse des lieux ils ne puissent pas trouver des personnes sortales à leurs conditions pour se marier qui ne soient pas parents, que pour le quatriesme degré de consenguinité duquel ils disent estre parents

A dit que luy impétrant et ladite Perrine n’ont peu trouver de personnes sortables à leurs conditions avec qui ils puissent contracter mariage qu’ils ne soient parents à cause de la petitesse de leurs paroisses

    D’où procède le degré de consanguinité

A dit qu’il provient de ce que luy impétrant est arrière fils de Jean Sinoir et que Perrine Leseurre est arrière fille de Jacquette Sinoir, lequel Jean Sinoir et Jacquette Sinoir estoient frère et sœur

    S’il n’a point forcé, contraint ny enlevé ladite Perrine impétrante pour la faire condescendre et le voulloir épousser (oui, oui, il a mis 2 s)

A dit que non et qu’elle est plainement consentente

    S’il n’a point entre eux autre empeschement canonique ou civil

A dit que non

    S’il fait profession de la religion catholique apostolique et romaine

A dit que ouy
Lecture faite de son présent interrogatoire a déclaré iceluy contenir vérité et a signé

    Enquise pareillement ladite impétrante de ses noms surnoms âge qualité et demeure

A dit qu’elle s’appelle Perrine Leseurre demeurant en la paroisse de La Selle Crannoisse âgée de 29 ans et qu’elle est fille

    Si elle a donné charge d’obtenir la bulle de dispense q’uelle nous a présentée

A dit que ouy, et qu’elle en requaire l’enterrinement

    Si les causes exposées en ladite dispense dont nous venons de faire mention sont véritables

A dit que ouy

    D’où procède le degré de consanguinité qui est entre eux

A dit qu’elle imprétante est arrière fille de Jacquette Sinoir et que ledit René Hunault impétrant est arrière fils de Jean Sinoir lequel Jean Sinoir et Jacquette Sinoir sont frère et sœur

    Si elle n’a point esté contrainte forcée ny enlevée par ledit impétrant pour la faire consentir audit mariage

A dit que non et que c’est de son bon gré et vollontairment qu’elle le veut épousser

    S’il n’y a point entre eux autre empeschement canonique ou civil

A dit que non

    Si elle fait profession de la religion catholique apostolique et romaine

A dit que ouy
Lecture faite de son présent interrogatoire a déclaré qu’il contient vérité et a signé

Est aussy compareu Me Jacques Adam curé de St Clément de Craon âgé de 53 ans, lequel serment presté de dire la vérité, après que luy avons fait lecture du contenu de ladite bulle de dispense a dit qu’il coignoit parfaitement lesdits impétrants, qu’ils sont parents au quatriesme degré conformément à la généalogie par eux déclarée qu’ils sont sortis des lieux où ils demeurent actuellement qu’ils ne seroient trouvez à cause de la petitesse des lieux des personnes sortables à leurs conditions pour se marier qu’ils ne soient parents ou alliés.
Lecture faire de sa déposition a déclaré icelle contenir vérité et a adjouté que tous les autres articles des précédentes dépositions sont véritables et a signé.

Est aussy comparu Gabriel Guyon laboureur demeurant dite paroisse St Clément de Craon âgé de 22 ans duquel serment prins après que luy avons fait lecture du contenu de ladite bulle de dispense a dit qu’il coignoist parfaitement lesdits impétrents qu’ils sont parents au quatriesme degré conformément à la généalogie par eux déclarée, qu’ils demeurent actuellement en les lieux et paroisses de St Clément et La Selle Cranoise, et qu’ils ne seroient trouver à cause de la petitesse desdits lieux personnes sortables à leurs conditions pour contracter mariage qu’ils ne soient parents ou alliez,
lecture faire de sa déposition a déclaré icelle contenir vérité et déclaré dabondant que tous les autres articles des précédentes dépositions contiennent vérité et a déclaré ne savoir signer

Soit communiqué à Monsieur le vénérable promoteur à Angers le 5 mai 1693. Signé Dupont Vu la bulle de notre saint père le pape Inocent douzième obtenue en l’année 1692 par René Hunault et Perrine Leseure de la paroisse de St Clément de Craon et de celle de La Selle Cranoise portant dispense du quatriesme degré de consanguinité avec les causes y contenues, ensemble le procès verbal fait par monsieur l’official d’Anjou commissaire de notre St Père le pape en ceste partie en date de ce jour 5 may il n’empesche la fulmination de ladite bulle, donné Angers par nous promoteur ledit 5 mai 1693. Signé Moreau prieur de Hermentine

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog.

Une réponse sur “Dispense de consanguinité, Craon et La Selle-Craonnaise (53), 1693 entre René Hunault et Perrine Leseure

  1. Report des commentaires parus dans mon ancien blog :
    Marie-Laure, le 7 août : je n’ai pas trouvé leur mariage ni à Craon ni à la Selle Craonnaise .Mais vue 55/248 il y a une dispense de 2 bans pour René Jallet/Gallet , capitaine du chateau du Verger…Et aussi un mariage « Dehestre », vue 59/248 ! Fulmination vient sans doute du Latin =fulmen : foudre ?
    Note d’Odile : Oui, le Littré précise même qu’il y a un adjectif « fulminal » pour qualifier les phénomènes de la foudre : Les phénomènes fulminaux, et que le verbe fulminare, qui a donner « fulminer » et « fulmination » est en issu.

    Marie-Laure, le 7 août : Grand merci pour cette confirmation , pour fulmen.J’ai trouvé trois naissances de filles pour le couple Hunault X Le Seure , la 1ère = Perrine , 24.10.1696 , CRAON , vue 128/248.

    Christine, le 8 août : Je n’ai pas trouvé le mariage de René HUNAULT – Perrine LE SEURE mais BALLOTS : 01.08.1663 : x René HUNAULT veuf de Marguerite POTIER

    Jacquine CYNOIR veuve de René NEANT

    CRAON : 30.08.1658 : x René HUNAULT (Elie – + Louise JEGU)

    Marguerite POTIER (Jacques – + Marguerite GANIER)

    CRAON : 18.01.1633 : x Elie HUNAULT veuf

    Louise JEGU (Fabien – Louise LEMESLE)

    BALLOTS 16.07.1648 : x René NEAU (René – Jacquine ROBIN)

    Jacquine CYNOIR (Yves – + Jeanne LEPAIGE)

    Note d’Odile : merci, j’ai aussi un fichier HUNAULT en ligne qui donne beaucoup de familles de ce nom dans ce coin, mais pas de Perrine Le Seure, et j’ai aussi en ligne sur mon site mes relevés de Craon, que j’avais fait autrefois sur microfilm que j’avais fait venir aux Archives de Nantes, du temps où cela était comme cela qu’on fonctionnait. J’avais fait sur cette paroisse un gros travail et bien que je ne descende pas la plupart du temps des gens cités dans mes billets, je donne ces billets parce que d’autres s’y verront peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *