Bail à ferme des Aunais en Challain, 1615

La famille Leclerc de Juigné, de Sautré, des Aulnais, possède alors les Aulnais en Challain. Cette terre des Aulnais est longuement étudiée dans l’histoire de Challain publiée par Mr de l’Esperonnière dans son ouvrage sur la Baronnie de Candé, que j’ai numérisée sur ce site. Voyez la page 41 et suivantes de mon document .PFD

LE CLERC de Juigné, de Sautré, des Aulnais, etc. : D’argent, à la croix engrêlée de gueules, cantonnée de quatre aigles de sable becquées et onglées de gueules.
LE CLERC de Juigné, de Sautré, des Aulnais, etc. : D’argent, à la croix engrêlée de gueules, cantonnée de quatre aigles de sable becquées et onglées de gueules.

    Voir un brève histoire de la famille Leclerc
    Voir ma page sur Challain-la-Potherie
    Voir l’histoire de Challain selon Mr de l’Esperonnière in La Baronnie de Candé

J’ai trouvé l’acte qui suit aux Archives du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici ma retranscription : Le samedi après midy 13 décembre 1615 par devant nous Jullien Deille notaire royal à Angers furent présents establys et deument soubzmis René Leclerc écuyer sieur des Roches et des Aulnays demenrant en ceste ville paroisse de Saint Maurille d’une part
et François Forest marchand demeurant à Candé d’autre part
lesquels confessent avoir ce jourd’huy fait et font entre eulx bail à tiltre de ferme conventions et obligations qui s’ensuivant c’est à scavoir que ledit sieur des Roches a baillé et baille par ces présentes audit Forest ce acceptant audit tiltre de ferme et nom autrement pour le temps terme et espace de 7 années et cueillettes entières et parfaites à commencer au jour et feste de Toussaint prochaine et qui finiront à pareil jour icelles révolues scavoir est la terre et seigneurie des Aulnaiz en Challain et closerie de la Levraie y annexée comme elle se poursuit et comporte sans rien en réserver
fors et excepté les logis granges escuries et greniers et enclose de ladite terre jardrin estant au de ladite enclose avec le grand pré proche estant au-dedans dudit enclos et les fiefs cens rentes et debvoirs droit de melletonage les chasses garennes fuye estang d’aulx et pescheries et l’usage en la boulangerie et pressouer pour desdites choses réservées disposer par ledit sieur bailleur à sa volonté
et du surplus le preneur en jouira comme ung bon père de famille sans rien démolir
tenir entretenir et rendre les logements de ladite terre en réparation de couverture terrasse et careau ainsi qu’il lui sera baillé et audit effet faire exécuter et accomplir à Gratien Chevallier couvreur d’ardoise la convention faire avec luy pour ladite couverture auqiel il paiera les cousts par an portés par ladite convention
et les cens rentes et deniers deus pour raison de ladite terre et en acquitera ledit sieur bailleur
et entretiendra outre ledit preneur les baulx à ferme dudit lieu de la Levraye et de la Vairie ensemble mes marchés de moitié pour ce qui reste d’iceulx et fera complir les charges des baulx et marchés et laissera lesdit lieux garnis et rendre lesdites mestairies en bon estat de réparation saut audit preneur à s’en pourvoir
n’abattra ni fera abattre aucuns bois fructuaulx ne marmentaulx fors les esmondables et en saison convenables mesmes le bois taillis et plesses une fois seulement d’autant que ledit bailleur les fera couper dans ung an et s’en réserve ladite couppe
prendra ledit preneur dans ladite feste de Toussaint prochain les bestiaux appartenant audit bailleur par prisaige et les rendra
ensemble les tenir ensepmancés de sepmances de pareille quantité de semances qu’il les trouvera
dont et du tout sera fait procès verbal aulx frais du preneur en présence dudit sieur bailleur ou autre de sa part ayant procure
ledit bail en outre fait pour en paye rde ferme par ledit preneur audit bailleur en sa maison audit Angers par chacune desdites années au terme de Toussaint la somme de 900 livres tz premier paiement commenczant à la Toussaint que l’on contera 1618 et à continuer
et aura le preneur la couppe des bois et touches esmondables qui sont autour de ladite prée
comme ainsi les parties l’ont voulu consenti stipulé et accepté auquel bail obligations et conventions et ce que dict est tenir et garantir etc dommages etc obligent etc biens et choses dudit preneur à prendre vendre etc foy jugement condemnation etc
fait et passé audit Angers maison dudit sieur bailleur présents à ce honorables hommes Me Jacques Demariant sieur de Bellanger Me Samson Delespine advocats au siège présidial dudit Angers tesmoins

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

3 réponses sur “Bail à ferme des Aunais en Challain, 1615

  1. -LE CHATEAU DE LA COUR DES AULNAYS
    à -CHALLAIN- LA-POTHERIE.
    -Aux confins de la Bretagne et de L’Anjou,le château de la Cour des Aulnais,qui n’est plus qu’une exploitation agricole,conserve de grands et beaux vestiges de son passé.
    -Un châtelet d’entrée qui est presque un donjon,grosse tour carrée armée de deux tourelles en encorbellement,de vieux murs d’enceinte,des lierres centenaires,une jolie chapelle à la voûte de bois en carène de vaisseau-chapelle malheureusement convertie en grange-entourent une vaste cour dont l’ancien logis seigneurial à fait place,sans doute au lendemain des combats de la chouannerie,à une habitation dans le caractère des dernières années du XVIIIe siècle.
    -Cette importante seigneurie des Aulnais donnait au Moyen-Age son nom à une famille de chevalerie dont une des dernières représentantes,Jeanne des Aulnais,l’apporta à Guillaume de la Motte,écuyer,lequel devait la laisser veuve avant 1384,avec des enfants mineurs;l’espérance de vie était alors très courte,et particulièrement pour les gentilshommes,astreints qu’ils étaient par leur naissance à verser »l’impôt du sang »pour la défense du pays alors en grand danger de tomber sous la domination anglaise.
    -Un deuxième Guillaume de la Motte,fils du précédent,meurt vers 1425,laissant Charles,seigneur des Aulnais jusqu’à 1495.Mathurin,fils de ce dernier et pour satisfaire au testament de son père,fera bâtir,dans les années 1501-1506,la chapelle seigneuriale que nous voyons encore,et qu’il dédia à saint Mathurin et sainte Barbe.
    -De son épouse,Françoise Fresneau,il avait eu une fille,Jacqueline,mariée à Antoine de Beauvau du Rivau,baron de Saint-Cassien,chevalier de l’Ordre du Roi;leur fils,Gabriel de Beauvau,brillant soldat qui participe à la bataille de Saint-Denis en1567 et reçoit le collier de l’Ordre de Saint-Michel,obtient en 1577 de son suzerain,le seigneur de Challain,l’autorisation de « bâtir,construire et édifier pont-levis,douves,tours,canonnières et toutes autres défenses ainsi que bon semblera audit sieur des Aulnais ».En échange,il s’oblige en devoir féodal à offrir »par chacun an au seigneur de Challain,à l’Angevine(Nativité de la Vierge,8 septembre),six couples de chiens »;quand ils ne sont pas en guerre,ces gentilshommes n’ont que la chasse en tête,le »noble déduit » !
    -Notre Gabriel de Beauvau mourra en 1582,chevalier de l’Ordre,écuyer d’écurie du roi,maître des Eaux et Forêts de Touraine.Il avait en1569 perdu un fils à la bataille de Jarnac.Un autre, Louis,qui participe à la bataille d’Yvry,aux sièges de Paris,de Laon et d’Amiens.La paix revenue dans le royaume,il s’en revient chez lui manger la poule au pot,mais fixe sa demeure à son château de Rivarennes,près d’Azay-le-Rideau,étant,comme son père,maître des Eaux et Forêts de Touraine au ressort de Chinon.
    -C’est sans doute ce qui,en 1609,l’amène à vendre (par devant Deillé,notaire à Angers) sa seigneurie des Aulnais à René Le Clerc,seigneur des Roches en Morannes,gentilhomme ordinaire de la Vennerie du Roi,qui,lui,va faire sa demeure habituelle des Aulnais en attendant,car il est fort riche,d’acheter en 1617 la baronnie de Sautré à Feneu.Il mourra en 1640,laissant Pierre,prêtre de l’Oratoire et Louis,qui hérita des Aulnais et y recevra le 2 septembre 1659 Mgr Henri Arnault:le vénérable évêque d’Angers,frère des célèbres jansénistes,fit-il une remarque défavorable sur la chapelle ?Toujours est-il que le maître de maison envisagea dès le lendemain de la reconstruire-à moins que ce ne fut en prévision du baptême de son fils Louis,car celui-ci devait naître aux Aulnais le 27 avril suivant.
    -Le père mourra en 1670;la terre passe alors à deux de ses enfants,Pierre,prêtre,docteur en Sorbonne,et Théophaine,dont héritera une nièce,Geneviève Le Clerc de Brion,mariée en 1731 à Pierre du Laurens de
    Lavau de Gennes.Ceux-ci auront un fils,Louis-Auguste,mort sans postérité à la veille de la Révolution,et la propriété passera à sa soeur,Louise-Mélanie,épouse du marquis de Jousselin;cet officier d’artillerie prendra part aux soulèvements contre-révolutionnaires de 1793 et la marquise de la Rochejaquelin note dans ses mémoires qu’il fut un des plus braves officiers de l’armée vendéenne.
    -Il survivra longtemps aux tempêtes révolutionnaires,ne disparaissant qu’en 1854 après avoir vu neuf fois se succéder sur la France,monarchies,républiques et empires.La Cour des Aulnais avait été,elle,plusieurs fois incendiée au cours de la guerre civile;un violent combat s’y déroula même le 18 thermidor an II entre l’adjudant général Decaen et un groupe chouan qui laissa vingt morts.
    -Comme de nombreux châteaux de l’Ouest,la cour des Aulnais ne fut pas restaurée et on installa une ferme dans les bâtiments épargnés par la guerre.
    (Vieux Logis en Anjou-André Sarazin.)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Manoir_de_la_Cour_des_Aulnays
    v

  2. La Cour des Aulnays n’est plus une ferme depuis que les derniers agriculteurs locataires ont pris leur retraite en 2007 et que les lieux ont été vendus en 2011. Depuis 2013 le lieu est ouvert au public, avec un projet autour de la sauvegarde du patrimoine historique, naturel et immatériel.
    Voici le site internet : https://www.lacourdesaulnays.com/
    Je poursuis les recherches pour compléter ce que nous savons grâce à René de l’Espéronnière et l’incroyable travail de Madame Odile Halbert, que je remercie !
    Si quelqu’un a des informations qui pourraient m’intéresser, ou souhaite m’aider dans mes recherches, je suis intéressée ! Je ne suis en effet qu’une amateur et débutante de surcroît alors je ne suis pas à l’abri d’erreurs.
    Merci d’avance !
    Geneviève Karlsson, actuelle propriétaire et habitante des lieux

    1. Bonjour
      Nous allons chercher encore, et de vôtre côté si vous obtenez accès à des documents anciens que vous ne parvenez pas à déchiffer, n’hésitez surtout pas à mes les envoyer et je me ferai un plaisir de vous les retranscrire et analyser, pour compléter l’histoire de votre propriété
      Et de leur côté mes lecteurs se feront aussi un plaisir s’ils ont des compléments
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *