Jean Delimesle vend un tiers de ses parts, Villevêque 1503

et quand on vend un tiers par indivis, surtout à cette époque très reculée, c’est qu’on vend à un cohéritier et je dirais donc que Marie la femme de Raoullet Tournerie, est probablement parente de Jean Delimesle, à moins que ce ne soit Yvonne, la femme de Jean Delimesle qui soit proche parente de Raoullet Tournerie.

Ce type de vente avait au moins le mérite de lutter contre la division des parceilles de terre à chaque succession.
Je descens bien d’une famille DELIMESLE, mais je ne remonte pas si haut, tant s’en faut, et par ailleurs par tout à fait dans le même coin d’Anjou.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 10 juin 1503, en la cour du roy notre syre Angers etc (Cousturier notaire Angers) estably Jehan Lymelle le jeune fils de feu Macé Delymelle paroissien de Villevesque soubzmectant etc confesse avoir vendu quicté cédé et transporté et encores vend etc
à honnestes personnes Raoullet Tournerye et Marye sa femme bourgeoys de ceste ville d’Angers qui ont achacté pour eulx leurs hoirs etc
la tierce partie par indivivis d’une pièce de pré contenant ung quartier ou environ joignant d’un cousté à la Noë à la femme Sousonne et d’autre cousté au pré des Bonnetz abouté d’un bout au pré desdits achacteurs et d’autre bout au pré aux Loyaux
Item la tierce partie par indivis d’ung autre quartier de pré joignant d’un cousté au pré desdits Bonnetz et d’autre cousté au pré des héritiers feu Jehan Danges abouté d’un bout aux communs de Souvigné et d’autre bout aux prés aux Loyaux
Item la tierce partie d’un quartier de boys taillys le tout sis en la paroisse de Villevesque joignant d’un cousté ledit boys à la terre Micheau Joullain et d’autre cousté aux boys aux Loyaux abouté d’un bout à la lande aux Bonnets et d’autre à la Noë à la Sausanne
ou fié de la Barre et tenus aux debvoirs anciens et accoustumés
et est faite ceste présente vendition pour le prix et somme de 4 livres 5 sols tz paiés contens en notre présence etc dont etc
et a promis ledit vendeur faire avoir agréable ces présentes à Yvonne sa femme dedans la st Jehan Baptiste prochainement venant à la peine de 4 livres tz à applicquer etc
à laquelle vendition et tout ce que dessus est dit tenir etc garantir etc oblige etc renonçant etc foy jugement etc
présents à ce Mathurin Leboucher Guillaume Riou Thomas Mainet ? et autres

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Jean Delimesle vend un tiers de ses parts, Villevêque 1503

  1. -LA BARRE-
    -Châtellenie de La Barre,appelée aussi La Cour de La Barre Saint-Maurice d’Angers.Fief relevant de Saint-Maurice d’Angers.la dîme dépendant de Chemant à Corzé.(C.Port).1544,le 7 mars,fondation de la chapelle Saint-Mathieu : »…en notre Court de la Barre Saint-Maurice d’Angers par devant nous Guillaume Genest et Michel Joullain no(tai)res d’icelle et formellement établys Maistre Jehan Drouyn pr(es)tre chappelain de présent de la chappelle de sainct Jehan et fermyer de la chastellenye de Villevesque et Maistre Drouyn Laisné »(AD 49 G 2820)
    (VILLEVEQUE à travers les âges. Raymond Delavigne.)

  2. Bonsoir, Je vous signale la découverte sur la famille noble De Limesle d’un acte de mariage le 16 février 1667 à Ancenis (AD44 Mariages 1667 Ancenis – vue 128/146) entre Bonaventure de la Font, et Anne Guérin. L’époux, écuyer, fils de deffunct écuier Jacob de la Font et de Dlle Suzanne Tournant, (de la paroisse d’Ancenis), l’épouse veuve de René De Limesle, seigneur de la Bouveraye, de la paroisse de St-Herblon.
    Cordialement.

      Note d’Odile :

    Bonjour Laurent
    Merci.
    Si vous descendez d’une des familles de ce nom, faîtes le moi savoir car j’ai encore des actes notariés non retranscrits pour d’autres porteurs du patronyme que ma propre ascendance
    Le soleil tarde à se pointer
    Mais tout va bien
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *