Claude du Boispéan échange 10 quartiers de vigne, Rablay 1565

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 4 juillet 1565 (Hardy notaire Angers) comme ainsi sout que dès le 2 mai 1551 ait esté fait contrat d’échange et contreschange entre noble homme Claude du Boispéan vivant sieur de Myrebeau d’une part, et damoiselle renée de Blavou par devant Me Guillaume Fouré notaire royal Angers scavoir de 25 livres de rente avecques 10 quartiers de vigne appellées les Haultes vignes Myrbeau paroisse de Rablay lesquelles vignes ledit du Boispéan avoit baillées en conteschange à ladite Renée de Blavou pour ladite rente de 25 livres tz o grâce et faculté d’icelle rente pouvoir admortir et que pour icelle admortir se soyent trouvés par devant nous ladite damoiselle de Blavou et noble homme René Duvau sieur de Myrebeau mary de Florence du Boispéan fille et héritière principal dudit deffunt Claude de Boispéan, laquelle de Blavou désirant admortir ladite rente rembourse audit Duvau la somme de 300 livres pour laquelle elle avoit prié et requis ledit Duvau qu’il luy pleust rependre lesdits 10 quartiers baillées en contreschange et qu’elle en constreschange recousse dudit contrat d’eschange la saisine pareillement quite de ladite rente ce que ledit Duvau a bien voulu et accordé
pour ce est-il qu’en le cour du roy notre sire Angers endroit par devant nous personnellement establiz ladite de Blavou demeurant en ceste ville d’Angers paroisse de saint Michel du Tertre d’une part, et ledit Duvau esdits noms d’autre part, soubzmectant lesdites partyes respectivement etc confessent les choses susdites estre vrayes et avoir accordé et par ces présentes accordent ce que s’ensuit c’est à savoir que ladite de Blavou a remis et quité et par ces présentes cèdde remet et quitte audit Duvau esdits noms lesdits 10 quartiers de vigne cy dessus mentionnés à elle baillés en eschange par ledit Claude du Boispéan et y a renoncé et renonce pour et au profit dudit Duvau esdits noms ce stipulant et acceptant pour luy ses hoirs etc et a ledit Duvau esdits noms moyennant cesdites présentes remis et quité et par ces présentes remet et quite à ladite de Blavou ce acceptante ladite somme de 25 livres de rente par elle baillée en eschange audit deffunt de Boispéan et demeure par ces dites présentes ladite rente esteinte et admortie sans ce que pour l’advenir ledit Duvau esdits noms en puisse demander aucune chose et se sont quités l’un l’autre des fruits desdites vignes et arrérages de ladite rente de tout le passé jusques à ce jour sans ce qu’ils s’entre puissent faire question ne demande pour raison desdits fruits et arrérages
et de tout ce que dessus lesdites parties sont demeurées à ung et d’accord, auxquelles choses susdites tenir etc dommages etc obligent etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers en présence de noble homme Pierre Galliczon sieur de l’Oriaye et François Fortin demeurant en ceste ville d’Angers paroisse sant Michel du Tertre tesmoings

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

8 réponses sur “Claude du Boispéan échange 10 quartiers de vigne, Rablay 1565

  1. Merci Odile pour cette belle pièce.
    En travaillant sur la famille bretonne de Keroullay, possesseur de quelques terres dans la région, j’ai effectivement rencontré les Boispéan. Votre document apporte plusieurs précisions sur cette famille.
    C’est le 30 mai 1414, qu’Erard Salahadin (d’une autre famille bretonne qui donna un évêque de Nantes au XIVe s.) rendit aveu à Jean Amenard, seigneur de Luigné, pour raison de l’hôtel, terre et appartenances de Mirebeau en Rablay. Cette terre passa donc par la suite aux Boispéan, mais je ne sais en quelle circonstance …
    ADML, E 1721 : Note d’Audouys sur la famille de Boispéan, seigneur de Mirebeau en Rablay.

      Note d’Odile :

    Bonjour Jean-Luc
    Merci de votre intérêt, et je pense que j’ai d’autres documents concernant les Amenard et Boispéan, si cela semble vous intéresser je les recherche sur ma machine.
    Bien à vous
    Odile
    PS je vous envoie les vues de l’acte ci-dessus pour vos tablettes

  2. -E.2953.(Carton.)-9 pièces, parchemin;4 pièces,papier.
    1388-1484.-KAROLAY (de).
    -Accord entre Yvon de Karolay et Raoul Godalen au sujet d’arrérages de rentes dues à la succession d’Huet de Kerentray;-échange entre Yvon de Karolay et Yvon de Kérentray de maisons sises à Angers et à Guingamp;-donation par Jean de Karolay,chanoine de Paris,à Yvon de Karolay,son frère,de l’hôtel de Karolay et de tous ses biens meubles et immeubles en Bretagne;par le même au même,de l’hébergement de La Tinalière;-et du fief de Saint- Aignan et de la terre de La Saumuresche;-don par Yvon de Karolay à Guyon de Karolay,son fils,de l’hôtel de La Saumuresche;-contestation entre Typhaine de Landerneau,curatrice de Jeanne de Karolay,et Geffroy Maurice au sujet des droits de paccage et d’herbage dans les bois et paturages sis sur les paroisses de Thouarcé,Allençon,Faye et Vauchrétien;-fragment de la généalogie des Karolay et des Duplanty.
    (Série E.Titres de famille AD du Maine et Loire.C.Port.)

  3. aux AD49 il y a une cote :

    Seigneurie de Mirebeau
    E799
    1 pièce, parchemin, 22 pièces papier
    1436-1680 : Aveux rendusaux châteaux de Luigné et de Thouarcé par Pierre du Boispéan, Marin Boylesve, Ennemond de Courtet, François Davy d’Argentré et Anne Du Tertre, veuve de Gabriel Delaunay, pour les seigneuries de Mirebeau et le fief des Roches en Rablay. – Relevé des propriétés compsises dans la dîme. – Cordelage de la fresche des Crosniers. – Contrat d’acquêt de la seigneurie par Mélanie-Françoise Louet, veuve Pierre Dumesnil.

    Bonne soirée
    Odile

  4. Bonsoir,
    A quoi peut donc correspondre le « cordelage de la fresche des Crosniers » ? Est-ce la délimitation des biens contenus dans la fresche ?

      Note d’Odile :

    En Anjou, le cordelage est l’arpentage, c’est à dire la mesure de la superficie, donc ici la mesure de la superficie de la fresche.
    La corde est aussi une unité de superficie qui faisait 25 pieds de côté en Anjou, soir 65,95m2
    Je suppose que la mesure était effectuée à l’aide d’une corde définie ? sans doute mesurant un pied
    Odile

  5. E.1475.(Carton.)-4 pièces,parchemin,2 pièces,papier.
    1406-1610.-AMENARD.
    -Lettres-patentes du roi Louis XI,portant autorisation à Loyse de Clermont,veuve de Jean Aménard,seigneur de Chanzé,de traiter avec toutes personnes des affaires de son fils René Aménard »pour ce que ung nommé Franczoys de La Grue,qui est ung pouvre gentilhomme puisné et n’a que très peu,…se vente qu’elle luy a autresfois promis par nom de mariage,et luy…en donne led,de La Grue vexation et procès,combien que jamais elle ne eust voullu ne vouldroit contracter avecques luy et fust-il des plus riches du pays…pour ce que led.de La Grue est accusé et suspeczonné de la mort de feu Jehan Aménard…; »-contrat de rente passé avec le chapitre Saint-Laud d’Angers,par Anthoine Aménard,seigneur du Mesnil et de Mozé;-extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
    (Série E.titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  6. Bonjour Madame,
    Je ne comprends pas comment fonctionne votre blog, mais je me dis que le courrier que je place ici arrivera bien jusqu’à vous…
    Je viens de découvrir votre travail sur les Roulleaux et je suis intriguée.
    Je suis la petite nièce de Guy Mollet et je ne vois pas sa branche dans votre arbre. Il est pourtant bien descendant d’une Roulleaux : je ne peux énumérer tout l’arbre sur ce blog mais vous en communique l’essentiel se rattachant. La grand-mère de Guy était Victoire Roulleaux 1845 – 1897 épouse de Pierre Lelievre. Les parents de Victoire : Jacques Roulleaux et Marie Fleury. Les parents de Jacques : Laurent Roulleaux et Jeanne Thomas. Je suis l’arrière petite-fille de Marie Lelievre, fille de Victoire qui a eu 6 enfants.
    Par ailleurs, pourriez-vous m’expliquer pourquoi le nom de Roulleaux est devenu Roulleaux Dugage sur une branche ?
    Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ma missive.

      Note d’Odile :

    Mes travaux sont des ascendances, pas des descendances actuelles, et d’ailleurs je respecte ceux qui vivent actuellement et je ne les cite pas.
    Autrefois, beaucoup de familles aisées possédant une terre avait coutume d’ajouter le nom de cette terre à leur patronyme, sans doute par esprit de mimétisme si on considère que les nobles avaient le nom d’une terre.
    Il existe (ou existait) probablement une terre nommée « le Gage »
    Je suis désolée si j’ai peu de billets concernant la Normandie sur mon blog
    Roulleaux 1657-1750 Beauchêne (61)
    bien à vous
    Odile

  7. Merci pour votre réponse.
    Mais Guy Mollet, Président du Conseil sous la IVe République, est décédé en 1975. Vous ne le considérez pas dans les ascendants ?
    Comment vous adressez mon arbre ? Pour moi, il manque une branche dans vos ascendants.

      Note d’Odile :

    Je me suis sans doute mal exprimée ci-dessus.
    Mes études ne sont pas des descendances complètes et cela n’est pas le but.
    Mes études sont des études des ascendants les plus anciens, c’est à dire les plus difficiles à étudier.
    Votre grand père n’est donc pas un ascendant mais bien un descendant des Roulleaux.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *