Anne Bonhommet, veuve jeune d’un boulanger, avec 8 enfants, fait fructifier son bien : Laval 1759 (suite)

Après avoir eu l’eau dans les fils électriques inclus dans le mur de béton qui prend l’eau, d’oû panne électrique, et la fente dans le mur de béton toujours pas réparée, je suis depuis plusieurs jours sans ballon d’eau chaude, et je fais face aux devis exagérés (l’un m’a demandé 1435 euros pour un cumulus de 150 l posé, et j’ai depuis hier un meilleur devis à 1219 euros, mais ce sont les vacances et les Nantais sont tous aux sports d’hiver, pas au travail, donc j’aurai l’eau chaude dans une semaine). Je suis donc perturbée dans ma vie perso, et vous prie de m’excuser pour le rythme du blog.

Mais, revenons à ce qui me surprend tant dans mes recherches, à savoir la surprenante succession d’Anne Bonhommet, car ici, après avoir déjà acheté 4 maisons alors que je vous rapelle qu’elle a été veuve jeune et non remariée, voici qu’elle achète des closeries, dont voici la première.

Cet acte est aux Archives Départementales de la Mayenne, AD53-3E8-316 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Ceci est la suite de mon billet du jour précédent

Liasse contenant 17 titres de propriété du lieu et closerie de la Morinière paroisse de Loiron : Acte en parchemin du partage des biens de la succession de Jean Roullet et de Anne Chemineau sa femme arrestés et choisis (f°17) devant Me Jean Roullet notaire royal à Launay le 6 mars 1603 où aux 3ème, 4ème 5ème et 6ème lots sont compris la closerie savoir le 3ème lot à Etienne Roullet le jeune, le 4ème à Baptiste Roullet, la 5ème à Etienne Roullet l’aîné, et le 6ème à Perrine Roullet – Acte sur parchemin atesté de René Neil notaire royal à Ahuillé le 27 mai 1646 portant titre nouveau consenti par la propriétaire des lieux des la Provotrie, de la Roche et de la Jiannerie au profit de Michen Aujure propriétaire dudit lieu le cloteau de la Morinière … – Grosse sur parchemin d’acte atesté de Me Pierre Poulain notaire à Laval le 11 novembre 1662 par lequel Michel Aujure à vendu à René Pellé le lieu de la Morinière – Acte atesté dudit sieur Pellerin notaire à Laval le 17 décembre 1674 passé entre lesdits Aujure et Pillé portant adition au susdit acte – Partages sous seing privé du 3 novembre 1738 en 2 lots des biens de la succession de demoiselle Jeanne Huard veuve de Michel Jupin où au 1er lot à Michel Jupin est compris ladite closerie de la Morinière en Loiron – (f°18) Acte atesté dudit Lancro notaire audit Avenières le 6 février 1739 portant vendition faite par ledit Michel Jupin à ladite deffunte demoiselle Bonhommé dudit lieu et closerie de la Morinière et au pied de laquelle copie sont les ventes signées Duchemin fermier de l’abbaye de Clermont – Acte attesté de Lancro notaire audit Avénières le 7 juillet 1739 portant quittance par ledit Jupin au profit de ladite demoiselle Bonhommé – Autre quittance atestée de Me Joseph Jardrin notaire à Laval le 2novembre 1739 – Acte atesté de François Goussé notaire à Ruillé Le Gravelais le 12 avril 1740 par lequel demoiselle Marie Sorin a vendu à ladite deffunte demoiselle Bonhommé un petit cloteau de terre contenant environ 4 à 5 cordes situé au village de la Morinière – Liasse contenant les obéissances du lieu de la Morinière – (f°19) Autre liasse des quittances des devoirs dus à l’abbaye de Clermont –
Liasse contenant 8 pièces : Acte atesté de Me René Noil notaire royal à Huillé le 27 mai 1656 portant reconnaissance de la part de Robert Leclerc sieur de Cranne propriétaire du lieu de la Povoiterie François Martin et Jean Roullin propriétaires des lieux de la Roche audit Huillé du devoir de 2 boisseaux de bled seigle et 30 sols en argent, Jean Daret mary de Renée Fournier et cohéritiers propriétaires du lieu de la Bruancière paroisse de Loiron, devoir de pareil nombre de 2 boisseaux de led et 2 d’avoine et michel Aujure propriétaire du lieu de la Morinière, le tout pour la contribution des devoirs dus à l’abbaye de Clermont – Acte atesté dudit Noel notaire le 29 septembre 1675 portant reconnaissance par François Martin et détempteurs du village de la Roche devoir à Pierre Pillé propriétaire dudit lieu de la Morinière 2 boisseaux de bled et 2 d’avoinr et 30 sols en argent 15 jours avant la feste de notre Dame Angevine – (f°20) dû à Michel Jupin propriétaire du lieu de la Morinière 2 boisseaux de bled et 2 boisseaux d’avoine – Acte atesté de François Joseph Pichot notaire à Laval le 29 novembre 1738 par lequel François Deschamps propriétaire du lieu de la Roche a avoué devoir audit Michel Jupin 3 boisseaux d’avoine et 3 de bled rendus au lieu de la Morinière le 15 septembre de chacune année – Acte atesté de Me Sébastien Chevallier notaire royal à Laval le 6 décembre 1738 portant reconnaissance de la part de Jean Lottier et Marie Motreul son épouse propriétaires du lieu de la Manaire et Jean Orry propriétaire de la Potterie devoir audit Michel Jupin … – Liasse concernant les baux à collon partiaire du lieu de la Morinière (f°21) le dernier desquels atesté de Me Pierre Garreau notaire à Laval le 10 mars 1743 consenti par ladite demoiselle Bonhommé à Pierre Lebreil et Anne Piau sa femme

à suivre, car elle a fait beaucoup d’autres acquêts, y compris un acquêt de la famille Duchemin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *