Il y avait 2 René Gault de la Grange dans les années 1640 signant à Pouancé : voici la preuve par les signatures

L’acte de 1650 attestant que Clément Gault de la Grange et Maurice Barré sont cohéritiers, certainement en partie, de « René Gault de la Grange », j’ai entrepris une relecture des actes de La Prévière et de Pouancé, pour tenter encore une fois de relier Jean Gault sieur de la Coeslonnière à tous mes autres Gault en retentant encore l’analyse des baptêmes et parrainages.
Je découvre alors l’existence de 2 « René Gault sieur de la Grange » à travers les signatures différentes.
La signature du premier est classique de la bourgeoisie angevine avec une initiale pour le prénom, le patronyme, et une floriture.
La signature du second n’est pas angevine et atteste une influence de la cour. En outre, cette signature ressemble à celle de Clément Gault de la Grange de Valpuiseaux, donc, lorsque les enfants de ce dernier héritent en 1650 d’un « René Gault de la Grange » ils héritent d’un frère de leur père, et donc ces 2 frères sont frères de Jean Gault de la Coislonnière.  Le second « René Gault de la Grange » est donc le fils de Jean Gault de la Coislonnière.


« Le 8 septembre 1640 baptême de Laurent fils d’honnorable homme Jean Geslin sieur de la Touche, contrôleur pour le roy à Pouancé, et de Catherine Gault, a été parrain honneste homme René Gault sieur de la Grange, marraine honneste femme Catherine Alasneau épouse du sieur Prevost procureur fiscal de Pouancé, lequel enfant a esté baptisé au logis en cas de nécessité pour Françoise Fauveau matrone »

 


« Le 27 novembre 1645 baptisé Suzanne fille de honnorable homme Mathurin Gault sieur de la Renaudaye et de Suzanne Bluyneau fut parrain noble homme René Gault sieur de la Grange garde du corps de la feue reine mère ayeule du roy, marraine honneste fille Catherine Barré »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.