la Beaumontrie des Vaslin à Saint-Quentin-les-Anges, 1647

Je descends des Vaslin du Bourgneuf en Saint-Quentin-les-Anges, qui furent sergent royal, chirurgien, avant de donner mon maréchal en oeuvres blanches…

Cliquez la carte de Cassini pour l’agrandir

Pour les étudier j’ai tenté de les reconstituer en relisant le registre paroissial plusieurs fois, y compris la totalité des actes pour tenter de trouver de qui ils auraient pu être parrain ou marraine. En effet, dans un baptême, le prêtre donne souvent plus de renseignement sur la qualité des parrain et marraine que sur les parents, et dans tous les cas, ce sont les parrain et marraine qui signent pas les parents, dont pour avoir leur signature il faut impérativement les trouver en tant que parrain et marraine.

Donc, relisant encore avec patience, c’est le cas de le dire car la mère se prénome Patience, je trouve enfin un élément supplémentaire concernant mon Jean Vaslin

    il est chirurgien (cela n’est pas une découverte car cette mention figure sur tous les baptêmes de ses enfants)
    il est « sieur de la Beumontrie » (c’est la seule et unique mention de ce type sur tout le registre)


Cliquez pour agrandir. Cette image est la propriété des Archives Départementales de la Mayenne

Je me réjouis de ma trouvaille. Puis je tente d’identifier le lieu de la Beaumontrie, avec ou sans e comme Beaumonterie, et avec ou sans tronquature :

    Dict. de la Mayenne, Abbé Angot : néant
    Dict. du Maine et Loire, C. Port : néant
    Base des toponymes de la Mayenne en 1901 (site des AD) : néant
    logiciel des toponymes de France, CD de l’IGN : néant

Soit le nom a disparu, soit c’est le nom de la maison et non un nom de terre.
Or, l’abbé Angot, à l’article du Bourgneuf (tome 1er), indique :

Une grande belle maison du 15e siècle est à l’entrée du village

Le village du Bourgneuf était autrefois situé sur les voies de communication, et il fut même paroisse. Il ne restait plus qu’une chapelle au 16e siècle et début du 17e dans laquelle Catherine Vaslin est inhumée au début de l’épidémie de 1639.
Ce village, situé non loin du bourg, a la particularité

    d’être plus important que le bourg,

    d’être à cheval sur Châtelais et Saint-Quentin-les-Angers, c’est à dire à cheval sur le Maine-et-Loire et la Mayenne.


Cliquez le Cadastre Napoléonien pour l’agrandir – Propriété des Archives Départementales de la Mayenne


Cliquez le Cadastre Napoléonien pour l’agrandir – Propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire.

Je suppose que cette grande maison dont parle l’abbé Angot fut la demeure des Vaslin au sens de la famille élargie, comme on le faisait souvent autrefois. Et si je suppose que c’est la leur, c’est qu’ils ont le rang social le plus à l’aise de tout le village.

Maintenant, cette maison ne figure pas dans la base de données de M. H. et j’ignore donc si elle existe envore plus d’un siècle après la note de l’abbé Angot. Mais elle s’appelait très probablement la Beaumontrie, et fut sans doute construite par un certain Beaumont.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog.

6 réponses sur “la Beaumontrie des Vaslin à Saint-Quentin-les-Anges, 1647

  1. Avez-vous regardé le cadastre napoléonien ?
    Note d’Odile : merci, c’est une bonne idée. Je l’avais fait, mais cela ne donne que des numéros de parcelles. Seule sa matrice donnerait des noms de lieux plus fins que ceux des closeries et métairies, comme noms de prés et noms de maisons, mais c’est à Laval et je ne peux y accéder.
    Par contre le cadastre napoléonien m’avait permis de découvrir les dimensions impressionnantes de ce village, comparées à l’étroitesse du Bourg lui-même de Saint-Quentin, et surtout qu’il était coupé en deux départements, car l’autre moitié du Bougneuf est sur Châtelais en Maine-et-Loire, et je viens de vous mettre les cartes.

  2. Effectivement, les matrices cadastrales ne sont jamais mises en ligne, ce qui est très dommage puisqu’elles contiennent de nombreuses informations intéressantes pour la généalogie. Les lieus-dits, qui rappellent parfois l’emplacement d’anciens lieux d’habitats, sont en effet une de ces facettes.

  3. Bravo pour cette recherche ,et peut être est ce une occasion d’aller s’y promener pour voir…à condition de ne pas y trouver un lotissement,ou un hypermarché j’ai été quelque fois déçue par des horreurs dans nos petits villages ou à proximité.
    Note d’Odile : et moi par les chiens qu’on lachait en guise d’accueil. Lorsque j’ai suivi les cours d’histoire architecturale (maisons à pans de bois etc…) le professeur avait évoqué un vécu identique, mais pourtant à deux : ils avaient même eu un accident de ce type, avec veste lacérée par le chien… et retour in extremis à la voiture.

  4. Bonjour,

    La grande maison signalée par l’abbé Angot existe toujours. Elle a brûlé par moitié, sur sa hauteur, et a été vendue « morcelée ».
    J’habite la partie restée intacte et je serais ravie de vous rencontrer car j’ai également entrepris des recherches sur son histoire que nous pourrions partager.

  5. Bonjour Marie-Catherine
    Je me réjouis d’avoir des nouvelles de la maison des mes ancêtres VALIN à Saint Quentin.
    Vous avez l’histoire de mes VALIN en ligne pour compléter le billet ci-dessus.

    Hélas me chartrier de Saint-Quentin ne permet de remonter au delà.
    Donc vous pouvez faire aux ARCHIVES DE LA MAYENNE à Laval la suite en remontant à partir du cadastre Napoléonien et de sa matrice, qui vous donneront les propriétaires successifs.
    Je suis sans l’incapacité de ma déplacer, à mon immense regret (j’habite Saint Sébastien sur Loire et je suis usée par le temps)
    Ce serait pour moi un grand plaisir de vous suivre dans cette recherche à distance aussi je vais vous donner mon adresse courriel.
    Mais Elisabeth sera aussi personnellement intéressée et je ne doute pas qu’elle se manifeste. Elle était passée en 2008 et avait pris de loin quelques photos, mais je suis sure que vous pourrez nous en envoyer.
    Bien à vous
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *