Contrat de mariage de Pierre Coiscault et Jeanne Jarry, Château-Gontier et Angers 1609

Ce contrat mondain, par la notabilité et le nombre des signatures, présente quelques curiosités.

1 – les 2 futurs ont encore leurs 2 parents, ce qui est très rare à l’époque, car la vie était si courte que la grande majorité des contrats de mariage sont signés sans les 4 parents.

2 – le père du marié, qui demeure à Château-Gontier n’a pas fait le déplacement, mais sa femme l’a fait. Je pense qu’elle est venue par bateau, car à l’époque ce moyen de transport était fréquent. Pour le père, j’ai supposé qu’il avait tout de même un quelconque handicap de l’âge, comme trop de goutte ou d’arthrose ou que sais-je ? en tous cas il délègue bien à son épouse.

3 – le notaire utilise des qualifitatifs qui m’intriguent pour désigner les 2 mères. En effet, l’une est toujours qualifiée de « dame » et l’autre de « damoiselle », sans que j’ai pu comprendre pour quelle raison cette distinction.

4 – le patronyme DOHIN évoqué au début de l’acte dans la filiation, devient curieusement GOHIN dans la liste des témoins. Certes le D et le G ont une longue histoire commune, même plus récent la célèbre Vendée Vengée mais comme je ne connais pas ces familles personnellement je vous laisse à vos réflexions.

    Voir mes pages sur Château-Gontier
collection particulière, reproduction interdire
collection particulière, reproduction interdire

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le mercredi 13 mai 1609 après midy, devant nous René Serezin notaire royal à Angers furent présents et personnellement establis Me Donatien Coiscault sieur de la Lice advocat à Château-Gontier en la personne de Me Jacques Blanchet sieur de la Chasnaye son gendre aussy advocat audit Château-Gontier y demeurant fondé de procuration spéciale passée soubz la cour royale de Château-Gontier par devant Nicollas Girard notaire le 9 de ce mois, laquelle signée Girard est demeurée atachée pour y avoir recours quand besoign sera, et damoiselle Guionne Boucquault femme et espouse dudit sieur de la Lice et de luy authorisée comme elle a asseuré, et Me Pierre Coiscault sieur de la Carte, leur fils aisné advocat à Angers y demeurant d’une part
et Me René Jarry sieur du Mesnil advocat au dit siège présidial d’Angers et Jehanne Dohin son espouse de luy duement authorisée, et Jehanne Jarry leur fille demeurant Angers paroisse saint Maurille d’autre part,
lesquels soubzmis soubz ladite cour ont recogneu et confessé avoir traitant et accordant le mariage futur d’entre ledit Me Pierre Coiscault et ladite Jehanne Jarry fait les accords pactions et conventions qui s’ensuivent
c’est à savoir que lesdits sieur et dame du Mesnil en faveur dudit mariage ont donné et donnent à ladite Jehanne leur fille en advancement de droit successif la jouissance du lieu métairye et dépendance du Fougeray paroisse de Juigné Béné ainsi qu’il se poursuit et comporte garny de bestiaulx et sepmances lequel lieu ledit sieur et dame du Mesnil metteront en bonne et suffisante réparation quoy que soit les maisons granges et estables en sorte qu’on en puisse commodément jouir en les parts et portions esquels ledit Jarry est fondé ce qui luy sera advenu de la succession du deffunt sieur de la Brilletaye son oncle au lieu de la Jochetière paroisse du Bourg d’Iré avecques les sepmances et bestiaulx en ce qui luy en peult appartenir à la charge d’en jouir par lesdits futurs conjoints comme un bon père de famille et d’en payer les cens rentes et debvoirs pour l’advenir et le rendre en pareil estat qu’elles leur seront baillées,
outre ont lesdits sieur et dame du Mesnil donné et promis bailler auxdits futurs conjoints dans le jour des espousailles aussy en advancement de ladite Jehanne leur fille la somme de 2 000 livres tz tant en contrats que deniers, de laquelle somme de 2 000 livres y en aura la somme de 500 livres de don de nopces fait audit futur espoux et 1 500 livres qui demeureront et demeurent de nature de propre immeuble de ladite future espouse
et laquelle somme de 1 500 livres lesdits sieur et damoiselle de la Lice et ledit futur espoux leur fils et chacun d’eulx seul et pour le tout sans division de personne ne de biens renonczant aulx bénéfices de division discussion d’ordre ont promis et se sont obligés mettre convertir et employer en acquest d’héritage censé et réputé de nature de propre d’icelle future espouse sans que ladite somme et acquest qui en sera fait ne l’action pour le demander puisse tomber en la communaulté desdits futurs conjoints, et à faulte d’employ ont lesdits sieur et damoiselle de la Lice et ledit Coiscault leur fils dès à présent comme dès lors vendu créé et constitué et par ces présentes vendent créent et constituent à ladite future espouse rente de ladite somme à raison du denier vingt rachaptable néantmoings trois ans après la dissolution dudit mariage pour pareille somme de 1 500 livres tz et arrérages,
davantage ont lesdits sieur et dame du Mesnil promis habiller ladite Jehanne leur fille honnestement de deux habits de soye outre ses autres habits et luy donner trousseau selon sa qualité
et pour le regard desdits sieur et damoiselle de la Lice ils ont aussy en faveur dudit mariage donné et donnent audit Me Pierre Coiscault leur fils en advancement de droit successif la jouissance du lieu et appartenance de la Froté paroisse de Challain, item une closerie sise dans le bourg dudit Challain, item le lieu et appartenance de la Petitaye sis en ladite paroisse du Bourg d’Iré, comme lesdits lieux se poursuivent et comportent avecque les bestiaulx et sepmances qui en déppendent, à la charge desdits futurs conjoints d’user desdites choses comme un bon père de famille sans rien desmollir, paier les cens rentes et debvoirs à l’advenir, tenir et rendre lesdites choses en telle réparation et garnie de sepmances et bestiaulx comme elles sont de présent dont sera fait procès verbal,
accordé entre lesdites parties que la somme de 800 livres que ledit sieur de la Carte futur espoux a dit et asseuré luy estre deue par cédulle et obligation de Jacques Briant escuyer et damoiselle Liboueur ? sa femme sieur et dame de Vaudurant et la somme de 300 livres par Me Guillaume et Estienne les Boulletz aussi par obligation n’entreront en la communauté desdits futurs espoux ains demeureront de nature de propre dudit sieur de la Carte après qu’il a asseuré ne debvoir aulcune chose
à laquelle future espouse lesdits sieur et damoiselle de la Lice et ledit sieur de la Carte leur fils ont constitué et assigné à ladite Jarry future espouse tel douaire qu’il appartiendra suivant la coustume de ce pais et duché d’Anjou
et au moyen desquels dons et adventages se sont lesdits sieur de la Carte et Jehanne Jarry du vouloir authorité et consentement de leurs père et mère promis et promettent mariage et iceluy solomeniser en face de ste église catholique apostolique et romaine sy tost que l’un en sera requis par l’autre pourveu qu’il ne s’y trouve empeschement légitime
et a ledit sieur Blanchet promis faire d’habondant ratiffier et avoir agréable ces présentes audit sieur de la Lice et en fournir et bailler audit sieur du Mesnil ratiffication vallable dedans le jour des espousailles à peine de toutes pertes despens dommages et intérests ces présentes néantmoings demeurent en leur force et vertu
ce qui a esté respectivement stipulé et accepté par lesdites parties tellement que à tout ce que dessus tenir etc et à payer etc et à garantir etc et aulx dommages etc obligent lesdites parties respectivement et lesdits sieur et dame du Mesnil eulx et chacun d’eulx seul et pour le tout sans division de personne ne de biens etc et lesdits sieur et damoiselle de la Lice et ledit Coiscault leur fils aussi eulx et chacun d’eulx seul et pour le tout sans division de personne ne de biens eulx leurs hoirs etc renonçant lesdites parties respectivement aulx bénéfices de division discussion et d’ordre foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers maison desdits sieur et dame du Mesnil en présence de noble homme Pierre Ayrault conseiller du roy, René Gohin sieur de Montreul René Bault sieur de Beaumont conseiller du roy en son conseil, noble homme Michel Gohin sieur de la Grande Belottière, honorable homme Me Maurice Blanvillin ? sieur de Buron, Me Mathurin et Maurice les Jarry advocats, vénérable et discret Me Pierre Jarry chanoine en l’église saint Maurille, Me Ollivier Bouchard sieur de Mont ?, Martin Deschamps sieur de la Boullaye, Me Jehan Coiscault frère dudit futur espoux, noble homme Alexandre Belot sieur du Naurit ?, Me François Basle et plusieurs autres

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

8 réponses sur “Contrat de mariage de Pierre Coiscault et Jeanne Jarry, Château-Gontier et Angers 1609

  1. Que de Coiscault présents !
    Malheureusement, le lien de parenté avec l’époux n’est pas mentionné la plupart du temps et parfois même certains signataires ne sont pas mentionnés dans les témoins.

  2. Jean Dohin époux de Jeanne Gohin ?

    E.2274.(Carton.)-1 pièce,parchemin;2 pièces,papier.
    1401-1579.-DOHIN.
    -Vente par Perrot Dohin à Pierre Bourmaut d’une terre en Saint-Lambert des Levées;-testament de Jean Dohin,avocat à Angers,et de Jeanne Gohin,sa femme,portant fondation de messes et services en l’église Saint-Maurille d’Angers.
    (Série E.Titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  3. « Olvier Bouchard sieur de Mont ? » Peut-être ,sieur des Moriers ?

    E.1752.(Carton.)-1 pièce,parchemin;4 pièces,papier.
    1627-1755.-BOUCHARD.-
    -Fondation par Olivier Bouchard,sieur des Moriers,avocat,d’un salut le jour de la Pentecôte en l’église des Cordeliers d’Angers;-acquêt de la seigneurie de Laigné par Claude-Mathieu Bouchard,sieur du Coudray,et Gabrielle Quantin,sa femme,sur Louise de Collins de Mortagne,épouse de Claude de Montboissier-Beaufort,enseigne des mousquetaires du Roi;-par le même,de la seigneurie de Chauvigny,sur Louise de Madaillan de Lesparre,veuve de François de Valladous;-fragment d’une généalogie.
    ( Série E.Titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  4. E.2653.(Cahiers.)-In-folio,papier,107 feuillets.
    1772.-GOHIN.
    -Copie notariée des titres de la famille Gohin produits pour sa maintenue de noblesse en 1703,comprenant les lettres de provision de l’office de conseiller à la sénéchaussée d’Angers pour Jean Gohin,son fils Jean,son petit-fils René,etc;-contrat d’acquêt par René Gohin,sieur de Montreuil,de la métairie de La Deslandrie;-nomination de Jean Gohin comme échevin perpétuel et maire d’Angers;-enquête de vie et de moeurs de Michel
    Gohin,nommé conseiller en la sénéchaussée,etc.

    E .2654.(Carton.)19 pièces,parchemin;28 pièces,papier.
    1505-1626.
    -Acquêt par Jean Gohin,licencié-ès-lois,de prés en la paroisse de Savennières;-partage de la succession de Marie Belot,sa femme;contrat de mariage de Jeanne Dagues avec René Gohin de La Belottière;-prise de possession par Michel Gohin des métairies de La Petite-Chevrie-Fourateau et de La Petite-Boisselière en Coron;-retrait lignager par Michel Gohin sur René Gohin des moulins de Septaignes;-attestation par le curé de Saint-Michel-du-Tertre qu’Anne Gohin,fille de René Gohin,sieur de Montreuil,morte de maladie contagieuse »comme toute personne,de quelque qualité et condition qu’elles soient,sont subjectes à ce fléau de Dieu, »a été inhumée pour cette cause dans le cimetière et non, »comme ses ancêtres, »dans l’église devant l’autel de Saint-Jean-Baptiste;-jugement de la Prévôté d’Angers qui adjuge la terre et seigneurie de Montreuil-sur-Loir à Michel Gohin,fils de René Gohin et de Jenne Dagues.
    (Série E.Titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  5. E.2655.(Carton.)-3 pièces,parchemin;45 pièces,papier.
    1633-1740.-GOHIN.
    -Requête adressée au Roi par René Gohin,sieur de La Cointerie,Michel Gohin,sieur des Noulis,Nicolas Gohin,sieur de Montreuil,et Pierre Gohin,sieur de Boumois,afin d’être réintégrés en leurs privilèges de partage noble et d’exemption de la Prévôté d’Angers,abandonnés par leurs ancêtres.-contrat de mariage de René Gohin de La Cointerie avec Denise Trochon.;-partage des successions de Michel,Marc et Renée Gohin;-contrat de mariage de Nicolas Gohin sieur de Montreuil,avec Anne Drouin;-traité pour la pension de Françoise Gohin,religieuse au Perray,près Angers;-lettre du Roi Louis XIV au duc de Guiches,colonel des gardes françaises,pour la réception du sieur de Montreuil,comme enseigne en son régiment (avec signature autographe);-testament et partage de la succession de Pierre Gohin,curé de Seiches;-contrats de mariage de René Trouillet avec Anne Gohin de Montreuil;-de Nicolas Gohin de Montreuil avec Françoise Petit;-lettres royaux portant rétablissement du droit de partage noble pour la famille Gohin;-traité pour la pension de Nicolas Gohin,novice aux Cordeliers d’Angers,etc.
    (Série E.Titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

    A noter,que Anne Drouin,épouse de Nicolas Gohin,sieur de Montreuil,est fille de Noël Drouin, notaire et de Julienne Moreau.
    Noël Drouin,a épousé en secondes noçes,Marguerite Tessé,fille de Mr Tessé chirurgien.
    Autre fille du couple Drouin-Moreau ,Simone, qui a épousé Mr de La Blanchardière Audouin, conseiller au Siège Présidial.
    (Journal Toysonnier Angers 1683-1714.billet du 19 3 2008.blog Mme OH.)

  6. E.2656.(Carton.)-5 pièces,parchemin;70 pièces,papier.
    -Brevets pour Augustin -René-Nicolas Gohin de Montreuil,de lieutenant de la compagnie colonelle du régiment de Piémont et de chevalier de Saint-Louis(avec signatures autographes de Louix XV);-certificat de sa réception audit ordre(avec signature autographe du maréchal de Lowendal);-contrat de mariage dudit Gohin avec Cécile-Modeste de Cheverue de Chemant;-consultation de Me Paynault,avocat de Paris,sur le droit de partage noble concédé à l’ainé de la famille Gohin;-liquidation de la succession de Nicolas Gohin de Montreuil et Monique Petit,sa femme;-copie des lettres patentes,qui confèrent à Pierre-André Gohin de Montreuil,brigadier des armées du Roi,le commandement général,en cas de mort du chevalier de Belsunce,des Iles sous le vent de l’Amérique;-brevet pour Augustin-René-Nicolas Gohin de Montreuil d’une pension de retraite de 472 livres;-pour François-Pierre Gohin de Montreuil de sous-lieutenant en la compagnie colonelle du régiment de Piémont,de lieutenant en second en la compagnie de Wallon et de premier lieutenant en la compagnie de Poussargues(avec signatures autographes de Louis XVI,de Louis-Joseph de Bourbon,prince de Condé,et du maréchal de Ségur);-contrat de mariage d’Augustin-François-Pierre de Gohin,vicomte de Montreuil,avec Anne-Françoise-Céleste Ayrault de Saint-Hénis,etc.-Voir la suite de ce dossier à la série L.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.)

  7. E.2657.(Carton.)32 pièces, papier.
    1770-1780.- GOHIN.
    -Lettres adressées à Augustin-René-Nicolas Gohin de Montreuil par M.de Cheverue,ancien officier aux gardes françaises: »J’ai recours à vous et je vous supplie de faire l’impossible pour me rendre le service le plus important.Je vous demande en grâce d’y donner tous vos soins.Je ne vous cacherai point que j’ai envie que mon fils monte dans les carosses du Roy et lui soit présenté.Par l’ordonnance de Sa Majesté,il faut remonter à 1400.Par les pièces que vous avez eu la bonté de m’envoier et qui prouvent qu’un Cheverue épousa en 1407 Jeanne d’Orvaux,je suis bien prêt du but,puisqu’il ne faut plus que sept ans,et quoiqu’il soit clair que ce Cheverue prenant les qualités qu’il prenoit dans son contrat de mariage était surement de noble extraction avant 1400,la rigueur de l’ordonnance exige que je trouve quelque acte qui parle du père de ce Cheverue.Je vous supplie donc,Monsieur,de faire examiner chez les notaires d’Angers et à Nidoiseau,si nous ne pourrions point découvrir quelques pièces qui concernent ce Cheverue. »-Cette recherche est l’unique sujet de cette correspondance ainsi que des lettres de M. d’Andigné ,Du Buat,de La Houssaye et Le Bouvier.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.)

    E.2658.(Registre)-In-folio,papier,93 feuillets.
    1762-1787.GOHIN.
    -Journal tenu par René-Nicolas Gohin de Montreuil,de la recette de ses rentes,fermages de Laneu,Les Essards,Villatte,Le Vivier,La Thuilerie;-gages de jardiniers et de domestiques.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.)

  8. -Au temps où Montreuil sur Loir se nommait Montreuil-Le-Noble.

    E.919.(Registre.)-Petit in folio,papier,53 feuillets;table de 2 feuillets,papier.
    1534-1552.-« Ce sont les cens et devoirs de la terre,fief et seigneurie de Montreuil-Le-Noble dict sur le Loyr,appartenant à honnorable homme et seige maistre Jehan Gohin,conseiller du Roy en la séneschaussée d’Anjou à Angiers et échevin audit lieu »,dus à la recette par Colas Oliveau,le curé de Seiches,Ch Belot,Fr Buron,Germain Brossay,Guil. Vieille,Jeh Taumerie,Jeh Orillon,Math Courballay,René de Sarcé,Vincent Jubault,et autres tenanciers.
    (Série E-Seigneurie de Montreuil-sur-Loir.AD de Maine et Loire.C.Port.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *