Quel est le patronyme de l’époux d’Anne Porcher, capitaine de gabelle à Ernée (53)

Outre l’inventaire après décès, je vous ai déjà mis :
testament d’Yves de Villiers : 1694

Or, j’ai du mal à déchiffrer et comprendre le patronyme de l’époux d’Anne Porcher qui est nièce d’Yves de Villiers (ou petite nièce)

voici les 2 vues que je possède, la première extraite du testament

A donné et donné à Me Léon Marchandie et Jeanne Lefebvre sa femme 350 livres ; à François de Villiers son cousin germain 500 livres ; aux enfants de Nicolas Poirier 500 livres ; à Renée et Anne Rousseau filles demeurant au Cheran 120 livres ; aux Patries filles 120 livres ; à Anne Porcher femme de Jean Renard capitaine de gabelle 100 livres [grâce à Frédéric Chopin (cf ci-dessous) il s’agit de Jean DARNAL lieutenant de gabelle à Avenières en 1683] ; à Louis Rossignol 100 livres ; à Jacques Rossignol 40 livres

la seconde de l’inventaire après décès

• Me René de Villiers prêtre demeurant à Saint Sylvin,
• Françoise de Villiers veuve de Jacques Nepveu demeurant à Cheffue ?, [mes longues recherches sur CHEFFES m’ont permis d’identifier Françoise de Villiers épouse de Jacques MORIN et jamais écrit NEPVEU et par contre il y avait des Nepveu à Cheffes d’où sans doute la confusion survenue en 1694 en écrivant cet acte]
• François de Villiers garçon majeur demeurant à Méral [°Le Lion-d’Angers 18 juin 1658 neveu de Yves de Villiers et fils et unique héritier de François de Villiers et Jeanne Lefebvre]
• Jean Darval et Anne Porcher sa femme demeurant en la ville d’Ernée, [fait en vain Ernée 1688-1689 vues 310-381 registre 1680-1689 ; lacunes 1690-1717] [grâce à Frédéric Chopin (cf ci-dessous) il s’agit de Jean DARNAL lieutenant de gabelle à Avenières en 1683]
• ledit Me Léon Marchandie mari de Delle Jeanne Lefeuvre demeurant audit Méral,
• René et Julien Gouleau/Goubars garçons demeurant audit Méral,
• Yves et Nicolas Poirier tant pour eux que pour Marie Poirier leur sœur demeurant audit Méral,

Merci à ceux qui peuvent m’aider à y voir plus clair.
Odile

10 réponses sur “Quel est le patronyme de l’époux d’Anne Porcher, capitaine de gabelle à Ernée (53)

  1. Bonjour Mme Halbert,

    C’est avec grand plaisir que je vous apporte une nouvelle lecture du patronyme de l’époux d’Anne PORCHER découvert, tout à fait par hasard, dans les registres paroissiaux d’Avénières que j’étudie de près.

    Un certain « honorable Jean DARNAL sieur de la Devize », lieutenant des gabelles de la paroisse d’Avénières, y est parrain de Jean Baptiste Margotin, le 5 avril 1683, et appose sa belle signature très lisible au pied de l’acte.
    (A.D. Mayenne – Registre paroissial d’Avénières [mars 1678 – juillet 1686], vue numérique 96/169 – E dépôt 201/E8).

    Il faut donc lire dans le testament de 1694 :
     » à Anne Porcher femme de Jean de Arnard, capitaine de gabelle  » et non pas  » Renard  » – j’avoue que le « A » est ici identique au « R » de Rousseau !!!
    Le patronyme est ici complètement déformé par le rédacteur.

    Et nous lisons bien dans l’inventaire après décès :
     » Jean Darnal [ et non Darval ] et Anne Porcher sa fem[m]e « .

    Il pourrait bien être l’époux d’Anne Porcher mais ce lien n’est pas mentionné dans cet acte de baptême. A voir si d’éventuels baptêmes d’enfants issus de ce couple figurent dans les registres d’Avénières ou de Laval.

    Avec mes remerciements pour tout ce que vous faites pour nous à travers votre blog très enrichissant.

    Frédéric Chopin

    1. Bonjour Monsieur
      Un immense merci, car vous me remontez le moral, qui était TOTALEMENT DANS LES CHAUSSETTES
      j’avais fait quelques années mais à Ernée et il semble bien que l’Anne Porcher que vous avez gentiement relevée soit la bonne piste, je vais creuser encore.
      Odile
      PS l’acte entier était aussi mal écrit, et j’avais eu beaucoup de mal à le retranscrire, et les erreurs de patronyme mal écrit étaient redoutables…

  2. Bonjour Odile

    cf Ernée 1700-1709 ,P 274 droite en bas ,
    Jean Darnard (Darnal) Capitaine inspecteur des gabelles et fermes du Roy décède à Ernée le 3 Avril 1709 .
    Il est originaire du Languedoc ! c’est peut être pour cette raison que son nom est difficile à écrire pour les notaires ou curés non habitués à ce patronyme …car il y a superposition de deux lettres à la fin du nom sur cet acte .

    1. Bonjour Elisabeth
      Merci pour ce DARNARD, DERNARD, DARNAL
      J’avais aussi trouvé entre temps le décès d’un fils Joseph Darval en 1694 à Ernée, à l’âge de 12 ans, mais pas de nom de la mère, d’ailleurs pas plus que de nom d’épouse dans sa sépulture.
      Je continuerai car c’est elle que je cherche, Anne Porcher, qui serai ma collatéralle VILLIERS
      Elle est fille d’un chirurgien, ce qui socialement est compatible avec un capitaine de gabelle.
      Et à ce sujet, pour mémoire, ceux qui ont des capitaines (ou autres grades) de gabelle savent qu’il est le plus souvent impossible de remonter leur filiation pour la bonne raison qu’ils venaient de loin, sans doute pour ne pas trop aimer les locaux et mieux les poursuivre.
      Odile
      PS suis dans le noir total, mais j’aurai volets ouverts ce WE
      mais encore de longues semaines à subir ces travaux …. et tous mes arbres à l’intérieur de l’appartement, les petites bêtes aussi en ont profité. J’apprécie surtout modérément les chenilles… je les attrape avec une pince tellement je suis dégoutée

    2. Bonjour à tous
      Ce matin, en voulant rechercher le décès de Guillaume Bonhommet après la naissance de sa dernière fille connue Marie Anne née le 31 juillet 1688 à Laval la Trinité, je tombe, tout à fait par hasard, sur le mariage de Jean DERNARD et Anne PORCHER, le 4 février 1790, et c’est bien Anne Porcher que je cherchais dans cette affaire. Et miracle encore, cette Anne Porcher est bien dite fille de René Porcher et Marguerite de Villiers, tous deux décédés, mais elle serait de cette paroisse. Ce qui est loin du mariage de ses parents, quand on sait qu’ils se sont mariés à Gené le 4 janvier 1633.
      L’âge d’Anne Porcher n’est pas spéficié, et je n’ai jamais trouvé où ses parents demeuraient ni son baptême. En fait je la recherche uniquement comme collatérale directe de mes VILLIERS, et d’autant que ces collatéraux se sont fait appeler DE VILLIERS ce qui m’a longtemps déroutée.
      Mais DERNARD est veuf de Marie MARGOTIN et signe DERNAL et non DARNAL comme on le pensait.
      Donc son patronyme est DERNARD sur son décès aussi, et ressemble à DERNAL que les gens de Laval et environ comprenait DERNARD. Sans doute que ce lieutenant, puis capitaine de gabelle, natif du Languedoc, avait un accent, et que comme les patronymes n’étaient alors connus des curés (et aussi notaires) que phonétiquement, il avait un accent prononcé sur la fin de son nom quand il l’énonçait.
      Donc cela y est je n’ai plus qu’à retrouver d’éventuelle postérité d’Anne Porcher, après 1790
      Odile
      :mrgreen:

  3. Bonjour Odile

    René Porcher et Marguerite Devilliers demeurent dans le bourg de Gené après leur mariage en 1634 (Baptème de Pierre P70 de votre relevé) ensuite on ne trouve plus les baptèmes de leurs enfants… donc à voir sur Laval

    Il existe un René Porcher, sergent royal , parrain le 10/02 /1600 chez mes ancêtres Jean Terniere x Ambroise Bertran ,Jean Terniere est lui aussi sergent royal .

    Je suis intéressée car je descends d’ une autre branche , de même patronyme à Gené à cette période.
    Louise Porcher née en 1593 à Gené ,fille de Mathurin Porcher et Françoise Rousseau, mariée à La Chapelle sur Oudon avec Jean Roland le 24 Juillet 1622. Mariage noté sur le registre de Gené.

    mais je ne sais pas encore si il existe un lien de parenté de Mathurin avec René donc avec Anne …

  4. Bonjour Mme, bonjour à tous,

    Tous ces échanges nous font avancer et cela est bon et enrichissant.

    Toujours concernant le patronyme DARNAL, incontestablement incompris par les gens de Laval, y compris et surtout par les rédacteurs d’actes officiels, j’ai voulu en savoir plus, notamment suite à l’information donnée par Elisabeth, selon laquelle Jean Darnal serait natif du Languedoc (acte de décès 1709 à Ernée).

    Après quelques recherches rapides sur Internet, j’ai eu la bonne surprise de découvrir qu’il existait une famille d’ARNAL, appartenant à la noblesse d’extraction, originaire du Languedoc.
    Quelques documents nous éclairent sur ce point, notamment :
    – une généalogie rédigée sur le site http://www.nemausensis.com/Personnages/EtiennedArnal/GénéalogieFamilleDArnal.pdf (Histoire – Régionalisme – Patrimoine – Traditions) et tirée de l’ouvrage ancien « Tableau généalogique, historique, chronologique, héraldique et géographique de la noblesse… » 5e partie, Paris, chez Nyon, 1787. Famille d’ARNAL, p.p. 25-33. Maison noble du Languedoc remontant à Etienne d’ARNAL, seigneur de la Devèze et de Mongairol, lequel habitait le château de la Devèze, paroisse de Molezon, diocèse de Mende en 1585.

    – Sur Gallica, voir aussi :
    * « Recherches sur la généalogie et l’histoire de la famille Arnal de Serres », par Jacques de Serres, 1906. (p.p. 2-4 où il est question du patronyme ARNAL anciennement ARNAIL et à la page 7, où est mentionnée la branche des seigneurs de la Devèze-Lacam).
    * Armorial de la noblesse de Languedoc », Tome Second, par L. de la Roque, Paris 1860. Page 415 (ARNAIL alias ARNAL).

    Notre Jean DARNAL, dans l’acte de baptême du 5 avril 1683 à Avénières, est bien qualifié de « sieur de la Deveze » [et non pas « de la Devize » comme je l’ai lu à tort], ce qui tend à le rattacher, de façon quasi certaine, à la branche des seigneurs de la Devèze de la famille d’ARNAL du Languedoc.

    En conclusion :
    – pour ma part, j’ai toujours lu la signature de notre officier des gabelles comme étant « DARNAL » (ou « D[‘]ARNAL ») (avec un A majuscule après le D majuscule).
    – le nom patronymique est donc bien : d’ARNAL alias DARNAL.

    Bon dimanche.

    Frédéric CHOPIN

    1. Bonjour Frédéric
      Merci
      Je viens de relire les 3 actes que j’ai maintenant, et qui portent la signature et vous avez raison il faut bien lire d’ARNAL ou DARNAL
      En descendez vous ?
      Pour ma part je ne m’intéressais qu’à Anne Porcher en tant que fille de Marguerite Villiers, car cette Marguerite Villiers était demi-soeur de ma Nicole Villiers.
      Odile

  5. Bonjour Mme,

    Je ne descends pas de la famille d’ARNAL, mais j’étudie de près toutes les familles de potiers en terre et tuiliers du pays de Laval dont une famille MARGOTIN.
    Or, la première épouse de ce Jean d’ARNAL est née MARGOTIN, et en l’état actuel de mes recherches, je ne suis pas parvenu à la relier à telle ou telle branche de cette famille.
    J’ai découvert, dans le registre paroissial d’Avénières, le baptême de leur fils Joseph [que vous mentionné dans votre essai généalogique de Villiers], et je dois dire que cet acte est déroutant car le patronyme porté sur l’acte est « de Renard ». Au premier abord, il aurait été impossible de rattacher cet enfant au couple d’ARNAL-MARGOTIN, sans avoir connaissance au préalable de l’acte de mariage d’ARNAL-PORCHER de 1690 !!!!! En plus de 30 ans de recherches, je ne me souviens pas avoir rencontré un tel cas de patronyme erroné !!!

    « Joseph de Renard » « Joseph fils de Jean de Renard et Marie Margotin, son espouse, né du neufviesme du présent mois, baptisé par moy ptre soubsigné, tenu et nommé par Jean Margotin et Marguerite Bodin qui ont déclaré ne scavoir signer de ce enquis en présence des soubsignés, fait le douxiesme may mil six cens quatre vingt deux ». (BMS 1678-1686, vue 79/169)

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *