Patience, joli prénom, et Saint Patient

Il y a quelque jours je vous proposais Saint Paterne, à cause de l’acte qui suit :

« le 28 may 1617 Paterna fille de Me Jean Vaslin et de Loyse Cive fut baptisée par moy soussigné de laquelle fut parrain vénérable et discret Me Mathurin Hamon prêtre doyen de Craon et curé de céans, et marraine Madeleine Lemotheux »

Il s’agit d’une soeur d’un de mes ancêtres. Voir l’état actuel de ma famille VALLIN aliàs VASLIN

Je fais et refais et refais encore les registres de Saint-Quentin, car je recontitue toujours minutieusement les fratries. Hélas, plus de Paterna, par contre une Patience.

Revenant alors à Paterna, j’agrandis encore plus le patronyme :

Cliquez sur les images pour les agrandir.Cette image est la propriété des Archives Départementales de la Mayenne

Avec beaucoup d’efforts, on pourrait lire Patience ! Mais j’avoue que la confusion est possible. Néanmoins, comme elle se transforme en Patience, c’est ce prénom que je conserve dans mon relevé.

Mais au fait, qui était le saint de cette Patience ? Là encore, j’ai 3 hypothèses, mais je penche pour la 3e, qui est saint Patient, évêque de Lyon, qu’on aurait féminisé.

PATIENCE (sainte), Patientia, est honorée à Huesca en Espagne. Baronius croit qu’elle était épouse de saint Orence et mère du martyr saint Laurent. — 1er mai.
PATIENT (saint), Patiens , évêque de Metz, succéda à saint Félix, et florissait au commencement du 4e siècle. Il fonda hors des murs de la ville l’église de Saint-Jean-Baptiste, qui porta dans la suite le nom de Saint-Arnoul, et dans laquelle on croit qu’il fut enterré. En 1193, on y découvrit ses reliques, et on les plaça dans une châsse, à côté du grand autel. Saint Patient eut pour successeur saint Victor. — 8 janvier.
PATIENT (saint), évêque de Lyon, fut élevé sur le siége métropolitain de cette ville vers le milieu du 5e siècle. Quelques auteurs prétendent qu’il succéda immédiatement à saint Eucher, mort en 450. Saint Sidoine Apollinaire, avec qui il était lié d’une étroite amitié, assure qu’il possédait toutes les vertus épiscopales; il ajoute qu’il ne sait ce qu’il doit le plus admirer en lui, ou son zèle pour la gloire de Dieu, ou sa charité pour les malheureux. Cette charité éclata surtout à la suite des dévastations que les Goths firent dans une partie des Gaules, pendant les années 473 et 474, Ces barbares ayant brûlé sur pied une partie des moissons, il en résulta une grande famine. Le saint évêque fit acheter des blés dans les provinces qui n’avaient pas été ravagées, et les distribua gratuitement à Lyon et dans le voisinage; il en envoya même en Provence et jusqu’en Auvergne. Lorsqu’il monta sur son siége, il y avait beaucoup de ses diocésains qui étaient infectés de l’arianisme, les Bourguignons surtout, qui étaient maîtres de Lyon, et il les ramena presque tous dans le sein de l’Église. C’est à sa prière que le prêtre Constance, membre de son clergé, écrivit la Vie de saint Germain d’Auxerre. On croit qu’il mourut l’an 489. — 11 septembre.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog.

4 réponses sur “Patience, joli prénom, et Saint Patient

  1. J’ai vu une Espèrance Desestre , d’Availles sur Seiche , à Cuillé , dans les registres des AD 53. Chez les Anglicans il y a comme prénoms féminins = Hope = Espoir / Espèrance ; Faith = Foi ; Charity …
    D’ autres jolis prénoms rencontrés dans ces registres des AD 53 = Fleurie/y et Guyonne ( je n’avais jamais vu de  » Marin  » auparavant…). Je me demande si un ouvrage a été fait sur la fréquence de certains prénoms et leur répartition par province…?

    Note d’Odile : les prénoms que vous citez ne sont pas rares, mais vous rêvez pour un ouvrage sur la fréquence par région et s’il arrive un jour ce sera une de ces horribles publications, dont j’ai malheureusement acquis un exemplaire sur les patronymes (que je déconseille totalement). Par ailleurs, un tel ouvrage aurait déjà plus de sens par époque que par régions avant la révolution

  2. Je n’ai pas écrit que ces prénoms étaient  » rares  » mais typiques de cette région : je ne les ai pas rencontrés en Haute Provence , Lorraine , ou Gascogne …

  3. Odile,
    « Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet 🙁  »
    A quoi ça sert ?
    Il y a des licences Creative Commons qui me semblent adaptées à ton blog.
    Exemple1 : licence « CC-BY » -> l’œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à l’auteur en citant son nom. Cela ne signifie pas que l’auteur est en accord avec l’utilisation qui est fait de ses œuvres.
    Exemple2: licence « CC-BY-NC » -> NC ajoute que le titulaire autorise à reproduire, diffuser, et à modifier une oeuvre, tant que l’utilisation n’est pas commerciale.
    Cordialement.

    1. Bonjour monsieur
      Je ne me souviens pas avoir gardé les vaches avec vous.
      J’écoute régulièrement les émissions traitant de la pollution de l’environnement et le réchauffement de la planète par les data centers. En particulier j’ai entendu avec effroi les initiatives récentes au Nord pour y aller y enterrer les data centers afin de réchauffer plus rapidement la planète.
      En conséquence, je ne comprends pas qu’Internet soit pollué de milliers de copies pour dire la même chose, en citant peu souvent l’origine et la fiabilité de l’info.
      Pour moi, les copies autorisées sont nuisibles à la planète.
      Et de mon temps les copies étaient question de respect et d’éthique, termes disparus de la planète informatique, j’en conviens.
      Et rassurez-vous, mon site et mon blog ont été bien avant vos licences plus que largement pillés et déformés, sans me citer.
      Et la licence que vous évoquez, plus récente que mon site, ne changera rien au pillage. Et encore moins à la pollution thermique de la planète.
      Odile HALBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *