Louis Legendre engage la Planche, Le Bourg d’Iré 1553

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 5 juillet 1553 en la cour royale à Angers en droit par davant nous (Herault notaire royal Angers) personnellement establiz honorables hommes Me Louys Legendre et Olivier Taunay licenciés ès loix demeurant ledit Legendre en la ville de Craon et ledit Taunay en ceste ville d’Angers soubzmectant eulx leurs hoirs avecques tous et chacuns leurs biens ou pouvoir etc confessent avoir aujourd’huy vendu et par ces présentes vendent cèdent et transportent chacun d’eulx seul et pour le tout sans division
à vénérable et discret Me Mathurin Leroyer prêtre demeurant à présent en ceste dite ville d’Angers stipulant et acceptant pour luy ses hoirs etc
le lieu et closerie appartenances et dépendances de la Planche composé de maisons estables granges pastiz et yssues vergers prés pastures terres labourables ensemble contenant 30 journaulx ou environ, ensemble 3 quartiers de vigne et tout ainsi que ledit lieu se poursuit et comporte et que deffunte Jacquette Broussart mère dudit Legendre le tenoit et que le veufve feu Anchel Courreau ?? en son vivant mestayer dudit lieu tenoit et exploitoit lesdites choses à titre de mestayaige sans aulcune chose en retenir ne réserver, le tout sis et situé en la paroisse du Bourg d’Iré et tenu des fiers de Roche d’Iré et de la Bizolière à charge audit lieu de la Bizolière de 2 sols 6 deniers tz et audit fief de Roche d’Iré de 6 boisseaulx d’avoine le tout de cens annuel à la recepte desdits fiefs et de 6 boisseaux de bled seigle au sieur de la Brossardière pour toutes charges
transportant etc et et faite la présente vendition pour le somme de 300 livres tournois poyée contant par davant nous en faisant ces présentes par ledit achacteur auxdits vendeurs qui icelle somme ont eue prinse et receue en 16 double ducatz 33 escuz Castille 4 pistoles 33 escuz soleil 2 nobles rose ung vieil escu 2 angelots 2 liarotins de Flandres le tout d’or au poids et prix de l’ordonnance et le reste en testons entiers réalles et monnaye de douzains jusques au parfait de ladite somme de 300 livres tournois dont et de laquelle ils se sont tenuz et tiennent contant et en ont quicte et quictent ledit achacteur ses hoirs et ayans cause
o grâce et faculté donnée par ledit achacteur auxdits vendeurs et par eulx retenue de pouvoir rescourcer et retenir lesdites choses vendues dedans ung an prochain en poyant et reffondant ladite somme de 300 livres avec les frais et mises raisonnables
à laquelle vendition tenir etc garantir etc dommages etc obligent lesdits vendeurs eulx et chacun d’eulx seul sans division de personnes renonçant au bénéfice de division etc foy jugement condemnation etc
fait et donné audit Angers par davant nous Michel Heault notaire royal en présence de maistres Jehan Saymond curé de Varades et Félix Salin prêtre demeurant audit Angers tesmoings

  • PS : prorogation de 3 semaines
    1. C’est plus que bref ! je n’avais encore jamais rencontré si court. Hélas, l’acte de réméré, qui dut être fait, car selon cette prorogation c’est imminent, n’était pas dans la liasse des actes de Michel Herault.

    Le 5 juillet 1554 ledit Me Mathurin Leroyer prêtre par davant nous deument soubzmis et obligé par foy et serment luy ses hoirs etc biens et choses présents et advenir etc a proroge et proroge audit Me Loys Legendre à ce présent ladite grâce et faculté de rescourcet lesdites choses vendues du jourd’huy jusques en 3 sepmaines prochainement venant …

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.