Pilippe de Châteaubriand engage 2 métairies, Noyant 1566

cette branche de la famille de Châteaubriand est Angevine depuis longtemps, où elle a été possessionnée à Candé, Le Lion d’Angers etc…
mais il est rare de rencontrer cette famille dans les actes notariés.
J’ai vu sur Wikipedia qu’il avait épouse Philiberte du Puy du Fou, mais la date du mariage doit être erronné, car elle ne correspond pas avec entre autres l’acte qui suit.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 19 juin 1568 en la cour royale (Herault notaire royal Angers) personnellement estably maistre Anicet Prodhommme secrétaire de hault et puissant messire Phelippes de Chateaubriand chevalier de l’ordre capitaine de 50 hommes d’armes seigneur de la Rochebaritault Grassays et du Plessys de Tace ? à présent demeurant audit lieu du Plessys de Tace tant en son nom que au nom et comme procureur spécial quant à ce dudit seigneur de Chasteaubriand comme nous est apparu par procuration spécialle passée soubz la cour du chastelet de Paris signée Boreau et Cayard et scellée sur queue double de cire verte soubzmectant ledit Prodhomme esdits noms et en chacun d’iceulx seul etc ses hoirs etc et encores la personne dudit seigneur de Chasteaubriand ses hoirs et biens et choses dudit seigneur présentes et advenir etc ou pouvoir etc confessent avoir ce jourd’huy vendu quité et par ces présentes vend quite dès maintenant et perpétuellement par héritage
à noble homme Jullien Goupilleau controlleur général des traites et impositions foraines d’Anjou et eschevyn d’Angers à ce présent qui a achacté et achacte pour luy ses hoirs etc
les lieux et mestayries de Mans et de la Martinière dépendant du lieu et seigneurie du Plessys de Tace comme lesdits deux lieux et mestairies se poursuyvent et comportent avec toutes et chacunes leurs appartenances et dependances et tout ainsi que ledit sieigneur des Roches ses prédecesseurs ses fermiers leurs mestayers et entreteneurs les ont tenuz et possédées tant auparavant trente ans que depuys et qu’ils les tiennent et possèdent et exploitent sans aucune chose en excepter retenir ne réserver tant en domaine que fief et seigneurie si aulcun fief y a, sises et situées lesdites deux mestayries scavoir la mestayrie de la Martynière en la paroisse de Tace et la mestayrie de Mans en la paroisse de Noyan pays du Maine
tenues icelles mestayries des seigneures de fiefs et aux debvoirs et charges féodaulx et seigneuriaulx anciens et accoustumés que ledit procureur vendeur n’a aultrement seu déclarer et ains la vériffié par davant nous franches et quites lesdites choses vendues des arrérages du passé jusques à ce jour
transportant etc ledit Prodhomme esdits noms et en chacun d’iceulx seul et pour le tout audit achacteur ses hoirs etc la saisine et possession pour en jouyr par ledit achacteur etc et est faite ceste présente vendition quictance cession delay et transport pour le prix et somme de 1 700 lvres tz que ledit achacteur a promys est et demeure tenu payer et bailler audit Prodhomme audit om en ceste ville d’Angers dedans quizaine prochaine apportant et baillant par ledit Prodhomme audit achacteur lettres de ratiffication dudit seigneur des Roches comme il est dit cy après
o grâce et faculté donnée par ledit achacteur audit vendeur et par luy esdits noms retenue et acceptée de pouvoir rescourcer et retyrer lesdite choses vendues dedans deux ans prohain venant en poyant et rendant par ledit seigneur des Roches ou procureur pour luy ses hoirs etc audit achacteur ses hoirs par ung seul et entier poyement ladite somme de 1 700 livres avec les frais et mises raisonnables
et a ledit Prodhomme tant en son nom que audit nom de procureur promys est et demeure tenu faire ratiffier et avoir agréable ces présentes audit seigneur des Roches et en fournyr et bailler à ses despens audit achacteur lettres de ratiffication et obligation vallables et autenticques dedans ladite quinzaine prochainement venant à peine de tous intérests cesdites présentes néantmoins demeurans en leur force et vertu, de laquelle procuration avons audit achacteur décerné coppie signée de nous ledit achacteur ce requérant et auquel achacteur ledit Prodhomme a promys ayder de jorgnal toutes et quantefois que mestier sera et qu’il en sera par ledit achacteur requis
à laquelle vendition et choses susdites tenir etc garantir etc dommages etc oblige ledit vendeur tant en son nom que audit nom de procureur ses hoirs etc hiens et choses présents et avenir etc et encores audit nom de procureur dudit seigneur de Chasteaubriand sesdits hoyrs etc biens et choses dudit seigneur et de sondit procureur présents et avenir et en chacun d’iceulx noms seul etc sans division etc renonczant etc et par especial au bénéfice de division discussion et d’ordre foy jugement et condemnation etc
fait audit Angers par davant nous Michel Herault notaire et tabellion royal en présence de sire Pierre Allain marchand et Me Guy Coquereau licencié èx loix demeurant audit Angers

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

Une réponse sur “Pilippe de Châteaubriand engage 2 métairies, Noyant 1566

  1. Du Plessys de Tacé ?
    Sans doute la terre de Sancé.
    Voir Lompchamps,commune de St Sylvain.
    Le domaine relevant de Sarrigné,formait un fief important uni au XVIe siècle à la terre de Sancé,et appartenait à Philippe de Chateaubriand,qui les vendit le 22 12 1564 à Julien Goupilleau,maire d’Angers,de qui avait hérité Pierre Goupilleau,,grenetier d’Angers qssassiné le 27 6 1569,par le sieur de La Hune »
    Billet du 20 3 2010,Blog Mme OHalbert. »Succession de Thibault Lemasson,sieur de Beauchène »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.