René Segretain et Catherine Jamin rompent leurs fiançailles, Angers 1607

et autrefois cela était quasiement mission impossible. Bref, ils sont passés devant l’official etc… et ils y parviennent, sans qu’aucune explication ne soit donnée par le notaire quant aux motifs de la séparation.

Ce Segrétain s’avère selon sa signature le même que celui que nous avons vu hier sur ce blog.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 24 janvier 1607 après midy par devant nous René Moloré notaire royal à Angers ont esté présents René Segretain mrchand demeurent en ceste ville d’Angers paroisse de St Maurille et Catherine Jamin veufve de feu Pierre Cellier demeurant en la paroisse de la Trinité de ceste ville lesquels ont suyvant le jugement du jour d’hier donné de monsieur l’official d’Angers confessé qu’ils se sont respectivement l’ung à l’autre tout ce qu’ils s’estoient entre donnés en faveur du mariage qui se prétendoient l’ung avecq l’autre et dont ils se sont respectivement quités et quitent et suyvant ladite sentence consenti et consentent que les promesses qu’ils se seroient cy devant faites en faveur dudit mariage demeurent nulles comme non faites dont ils se sont quités respectivement et consentent que l’ung et l’autre contracte mariage avecq autre ainsy qu’ils et l’ung d’eulx verront estre à faire ce qu’ils ont respectiement stipulé et accepté
auxquels accords quictance et ce que dit est tenir etc se sont lesdites partyes respectivement obligées soubz la cour royale d’Angers eulx leurs hoirs etc renonczant etc foy jugement condemnation etc
fait et passé à notre tabler Angers présents Pierre Guilbaud clerc et Thimotté Sireul demeurant à Angers tesmoings
et a ladite Jamin dit et déclaré ne savoir signer

    Cest rigoureusement la même signature que celle que nous avons vu hier sur ce blog, donc le même personnage qui est originaire des la région de La Selle Craonnaise

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.