Pierre Lenoir marchand près de Niort, élargi des prisons d’Angers 1569

La catégorie PRISON qui est sous la catégorie JUSTICE de mon blog dans la fenêtre de recherche par catégories, va s’enrichier un peu ces jours-ci. Je vais vous présenter beaucoup de prisonniers à Angers.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E6 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 20 novembre 1659 après midy par devant nous Pierre Coueffé notaire royal Angers fut présent estably et duement soubzmis Pierre Lenoir marchand demeurant au bourg de Chandenier près Nior en Poictou

    Je n’ai pas indentifié la paroisse de Chandenier près Niort, mais vous seriez sympa de tenter de l’identifier.
    Pour ma part, en utilisant le moteur de recherche je suis tombée sur ce château en ruines, tout droit sorti des contes de fée !!! Il est sur Wikipedia

lequel a confessé debvoir à Me René Guibeles concierge et garde des prisons royaux de cette ville à ce présent et acceptant la somme de 4 livres 5 sols tz pour reste de sa despense gistes et geollages du temps qu’il a esté détenu prisonnier èsdites prisons, desquelles il a ce jourd’huy esté eslargy et mis hors, laquelle somme de 4 livres 5 solz il promet luy payer et bailler dans 15 jours prochains à peine etc et à ce faire s’oblige luy ses hoirs etc biens et choses à prendre etc et son corps à tenir prison comme pour deniers royaux renonçant etc dont etc fait et passé audit Angers à notre tablier présents Me Jean Lemaçon et Sébastien Moreau praticiens demeurant audit Angers

Nota que le salaire du notaire est deub et qui n’a esté compris

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

6 réponses sur “Pierre Lenoir marchand près de Niort, élargi des prisons d’Angers 1569

  1. Il s’agit sans doute de la commune de Champdeniers qui se trouve dans les Deux Sèvres.

      Note d’Odile :

    Bonjour et un grand merci.
    Effectivement CHAN cela va pour CHAMP
    Odile

  2. Hier au soir, en regardant le journal télévisé sur la 2, j’ai constaté avec étonnement que dans certains états américains, les prisonniers devaient acquitter leur écot pour leur pension ….

      Note d’Odile :

    Bonjour
    Merci pour cette info, qui montre que toutes les anciennes pratiques n’ont pas disparu !

  3. Ce beau château de La Mothe-Chandenier,évoque l’ouvrage d »André Sarazin « Pierres qui meurent en Anjou »

    Les pierres du vieux mur,se meurent et murmurent.
    Laissées à l’abandon du lierre qui enserre.
    Elles pleurent sous la pluie qui perce les ramures.
    Les héros valeureux de l’époque guerrière….
    (auteur inconnu.)

  4. Bonjour Elisabeth
    Un immense merci pour cette vue du ciel, et chapeau pour votre mémoire autant de temps après la publication de cet acte.
    Je suis en ce moment sur la visite des ruines d’une abbaye (sur un acte à retranscrire bien entendu par avec un drone)
    Bonne journée
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.