Engagement pour une petite somme et à très court terme, Méral 1548

19 livres seulement et s’il a remboursé sous 15 jours la pièce de terre est déclarée totalement rémérée. Il faut vraiement qu’il ait eu une grande urgence d’argent liquide !

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E2 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 25 juillet 1548 en la cour du roy notre sire Angers (Marc Toublanc notaire de ladite cour), personnellement estably vénérable et discret Me Jehan Raguyn prêtre demeurant en la paroisse de Méral comme il dit soubzmectant luy ses hoirs etc confesse avoir aujourd’huy vendu quité cédé délaissé et transporté et encores vend quite cèdde délaisse et transporte et promet garantir dès maintenant etc
à noble homme François Goyon sieur de Bigot demeurant à Courbeveille au comté de Laval à ce présent qui a achapté et achapte tant pour luy que ses hoirs etc
une pièce de terre nommée les Hearts sise près le lieu de la Hamonière audit achapteur appartenant contenant 5 cordes pied de roy joignant d’un cousté la terre Jehan Suzanne aboutant d’un bout la terre Macé Meaulain d’autre bout la terre et biens tenans feu Michel Goignon, ou fief et seigneurie de Pugent et tenue d’illecques à franc debvoir,
Item 2 boisselées de terre labourable sises ès pièces des Chasteliers nommées le Champ ou bois dite paroisse de Méral joignant d’un cousté la terre Jacques Girard d’autre cousté la terre René Ermenier aboutant d’un bout au chemin tendant de la Sorterre à Méral audit fief et seigneurie de Pinguet et tenu d’illecques à franc debvoir comme dessus
transportant quitant etc et est faite ladite vendition cession et transport pour le prix et somme de 19 livres 12 sols 8 deniers tournois que ledit achapteur a payé et baillé manuellement contant audit vendeur qui a eu prins et receu en présence et vue de nous la somme de 8 livres 19 sols tournois et le surplus de ladite somme tant ce jourd’huy que auparavant ce jour comme ledit vendeur l’a recogneu et confessé par devant nous dont il en a quité et quite ledit achapteur ses hoirs etc
et sont compris en ladite somme 45 sols tz et 4 boisseaux de blé seigle mesure de Craon apréciés à 24 sols en quoy Jehan Raguyn frère dudit vendeur estoit tenu et obligé vers ledit achapteur dont ledit achapteur a cédé et cèdde ses avoirs audit vendeur qui les a acceptés et accepte à ses périls et fortunes et sans garantage, au moyen de quoy l’obligation sur ce faite demeure nulle au profit dudit vendeur et la luy rendra ledit achapteur s’il l’a dedans le temps de la grâce cy après mentionnée
o grâce et faculté donnée par ledit achapteur audit vendeur de pouvoir rescourcer et rémérer lesdites choses vendues dedans le jour et terme de Notre Dame dite Angevyne prochainement venant en rendant et poyant le sort principal frais et mises raisonnables o convention expresse qu’en rendant par ledit vendeur ledit sort principal audit achapteur dedans d’huy en 15 jours prochainement venant lesdits choses demeurent rescoussées sans en paier autres mises par vertu de ladite grâce
et a ce tenir oblige ledit vendeur ses hoirs etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc fait audit Angers en présence de noble homme Claude Du Boyshallebran sieur de Lespischere René Robert Loys Daigremont et Nycollas Bedeau demeurant en ladite ville tesmoins

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

Une réponse sur “Engagement pour une petite somme et à très court terme, Méral 1548

  1. Bonjour
    Ne sachant comment vous contacter, je me permet d’utiliser ce moyen.
    J’ai le plaisir de vous adresser cette petite généalogie qui vous manque.

    I René HEVIN, sieur de la Chevillardière, chirurgien, fils de René HEVIN (°1702), sieur de la Bertrie et Jeanne Françoise ANDOUART (°~ 1697), demoiselle de la Tesserie, né à Brielles (35) le 2/11/1721, lendemain de la Toussaint.
    Il s’est marié, à l’âge de vingt-neuf ans, le 19/1/1751 à Argentré-du-Plessis (35) avec Gilette LASNE, fille de Jean François LASNE, sr de la Courdoisière et Gilette Nicole FRIN, Delle de la Courdoisière, d’où :

    1) René Pascal HEVIN Qui suit en II.

    2) Jean Baptiste HEVIN, né le 7/3/1754, décédé après 1782, à l’âge de vingt-sept ans au moins.

    3) Jeanne Félicité HEVIN, née à Brielles (35) le 31/5/1756, y décédée le 14/10/1771, à l’âge de quinze ans.

    4) Michel Marie Hyacinthe HEVIN, né à Brielles (35) le 16/8/1759.

    5) Vincent HEVIN, Noble Homme, sieur de l’Etanchet et de Brielles, né vers 1760.
    Il s’est marié, à l’âge de vingt-huit ans environ, le 8/4/1788 à Erbrée (35) avec Anne Mathurine Louise CORBEAU, de la Pavière, fille de Jean François CORBEAU (°1728), sieur de la ville, avocat au parlement et Marie Françoise Rose PLANCHAIS (°1735), née à Erbrée (35) le 21/5/1760, d’où :

    a) Victoire Reine HEVIN, décédée à Erbrée (35) le 22/3/1792, née à Erbrée (35) en 4/1792.

    II René Pascal HEVIN, né à Brielles (35) le 2/4/1752, jour de Pâques.
    Il s’est uni avec Françoise SALVRAY, décédée à Brielles (35) le 6/5/1785, lendemain de l’Ascension, d’où :

    1) Françoise Renée Jeanne HEVIN, née à Brielles (35) le 29/10/1782.

    2) René Pascal Olivier Michel HEVIN, Propriétaire et Juge de Paix, ancien membre du conseil général d’Ille et Vilaine, décédé à la Berterie, né à Brielles (35) le 20/11/1783, y décédé le 15/1/1849, à l’âge de soixante-cinq ans.
    Il s’est uni avec Perrine Sainte HEVIN, de la Courtoisière, d’où :

    a) ****** HEVIN.
    Elle s’est unie avec Prospert Amédé RUBIN, de la Ruissonnais, Juge de paix à Vitré.

    3) Amélie Françoise Michelle HEVIN, née à Brielles (35) le 7/4/1785.

    Cette famille HEVIN se rattache aux HEVIN de Brielles

    Cordialement
    Yves OLLIVIER

      Note d’Odile :

    Bonjour
    Merci, de mémoire, car j’ai fait ces travaux HEVIN il y très longtemps, du temps en tous cas qui fut avant le numérique !
    je vais aller voir cela.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.