René Hiret et Charlotte Hunault empruntent 300 livres par obligation, Angers 1659

Certes, cet acte est banal, pourtant il indique curieusement qu’ils demeurent paroisse de la Trinité, alors que tous les nombreux actes que j’ai sur eux les donnent demeurant en la paroisse de Saint Michel Du Tertre.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E6 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 10 décembre 1659 après midy, par devant nous Pierre Couëffe notaire royal Angers furent présents establiz et deument soubzmis Me René Hiret sieur de la Grand Hée advocat au siège présidial de cette ville et damoiselle Charlotte Hunault son espouse deluy authorisée par devant nous quant à ce, demeurant en cette ville paroisse de la Trinité, lesquels chacun d’eux seul et pour le tout sans division de personnes ne de biens leurs hoirs etc renonçant au bénéfice de division discussion et ordre etc ont confessé avoir ce jourd’huy vendu créé et constitué par hypothecque général et universel tant en principal que cours d’arrérages à honorable homme Michel Desmazières marchand Me apothicaire demeurant en cette ville paroisse de saint Maurille à ce présent et acceptant et lequel a achapté et achapte pour luy ses hoirs etc la somme de 16 livres 13 sols 4deniers de rente hypothéquaire annuelle et perpétuelle payable et rendable franche et quite par lesdits vendeurs audit acquéreur ses hoirs etc chacun an à l’advenir en sa maison en cette ville à pareil jour et date des présentes à commencer le premier payement d’huy en un an prochain venant et à continuer etc laquelle dite somme de 16 livres 13 sols 4 deniers de rente lesdits vendeurs solirairement comme dit est ont de ce jour et par ces présentes assise et assignée assiet et assigne généralement sur tous et chacuns leurs biens meubles et immeubles rentes et revenus quelconques présents et futurs quelque part qu’ils soient situés et assis, avecq pouvoir audit acquéreur ses hoirs etc d’en demander et faire déclarer toutefois et quantes plus particulière assiette qu’il sera tenu luy bailler et fournis deschargé de toutes autres hypothéques sans que lesdits général et spécial se puissent préjudicier ains confirmans et approuvans l’un l’autre et auxdits vendeurs leurs hoirs etc d’admortir quand bon leur semblera etc, est faite ladite vendition création et constitution de rente pour la somme de 300 livres tournois payée contant par l’acquéreur auxdits vendeurs qui l’ont receue en notre présence en monnoie bonne et ayant cours suivant l’édit s’en tiennent à contant et l’en quittent, lesquels vendeurs pour plus grande assurance promettent et s’obligent chacun d’eux solidairement comme dit est fournir caution saulvable (sic) en cette ville qui s’obligera solidairement avec eux au payement et continuation de ladite rente et en fournir acte vallable dans deux ans prochainement venant à faute de quoi ils seront tenus faire le rachapt et admortissement de ladite rente et consentent y estre contraignables en vertu des présentes sans forme ne figure de procès ne qu’il soit besoing audit sieur Desmazières d’en obtenir autre jugement ny condempnation par ce que autrement il n’eust fourny lesdits deniers, ce qui a esté stipulé et accepté par lesdites parties promettant et obligeant lesdits vendeurs solidairement comme dit est leurs hoirs etc renonçant etc dont etc fait et passé audit Angers à nostre tablier présents Me Sébastien Moreau et François Bourigault praticiens demeurant audit Angers tesmoings

    amortissement au pied de l’acte précédent :

Le 18 mai 1665 après midy par devant nous Pierre Coueffé notaire royal susdit fut présent estably et deuement soubzmis ledit Desmazières lequel a eu receu contant en notre présence de ladite damoiselle Hunault veuve dudit deffunt sieur de la Grand Hée Hiret demeurante en la paroisse de Senonnes à ce présente qui luy a payé de ses deniers la somme de 307 livres 8 sols 6 deniers ….

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

2 réponses sur “René Hiret et Charlotte Hunault empruntent 300 livres par obligation, Angers 1659

  1. Oui c’est en effet étonnant qu’ils soient dits habitant là-bas si ce n’est pas habituel mais aussi du fait de leur rang social. Je n’ai que rarement vu des personnes aisées y habiter dans ce quartier populaire, l’exception étant pour les officiers des institutions religieuses de cette paroisse (notamment du Ronceray). René Hiret aurait-il exercé une charge dans ce secteur un court temps ou est-ce une erreur du notaire ? Y a-t-il d’autres documents de cette période exacte permettant de le vérifier ? Je n’en ai pas vu dans votre ouvrage « l’allée de la Hée des HIret » ?

      Note d’Odile :

    Bonjour Monsieur
    Merci de partager vos observations avec moi.
    Normalement ils sont locataires à Saint Michel du Tertre, quartier disparu sur le plan architectural. Il est avocat, donc proche du Présidial, enfin je vais tenter de revoir cette distance sur les anciens plans.
    Vous avez raison de préciser que la Trinité est un quartier plus artisan, mais pourtant il y vivait des rangs sociaux plus élevés, donc un quartier très mixte.
    J’ai comme vous le suggérez songé à une distraction du notaire au moment de noter ce point.
    Je poursuis actuellement la reprise intégrale de tous mes actes nons retransrits intégralement, pour voir si j’avais omis quelques points, donc je vais tout renoter.
    Bon WE sous le soleil
    Odile
    PS je suis en train de prendre en main la machine à coudre de LIDL qui semble une petite merveille pour son prix. Je modifie certains vêtements pour donner de l’aisance à mes épaules désormais soudées et me compliquant les mouvements.

  2. Bonne couture Madame Halbert ….Amicalement. N de la Hardouinais.

      Note d’Odile :

    J’ai acheté du jersey coton pour ajouter un pli creu de 35 cm de largeur dans le dos de mes chemises de nuit, pour avoir plus d’aisance, car je n’ai plus mes épaules soudées désormais, et j’ai bcq de mal à me tourner dans le lit quand les chemises ne sont pas vastes et élastiques.
    Odile

Répondre à Jérôme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *