Pauvreté d’un tuilier : l’inventaire après son décès, Avenières (53) 1766

J’ai déjà dépouillé un grand nombre d’inventaires après décès, et de différentes classes sociales. Je n’avais encore jamais vu les meubles ou objets estimés à moins de 5 sols, et je croyais même qu’on arrondissait tout à 5 sols près, mais ici, on a aligné au sol près, c’est incroyablement peu, et ce tuilier n’est pas riche.
Mais, chose extraordinaire, vous allez voir une croix et un miroir. Or, ces objets sont rares dans les inventaires. Je dirais même que le miroir est plus rare que l’argenterie, et son prix est cependant du même ordre que l’argenterie, car très élevé.
Alors, j’attire votre attention sur l’ascendance de sa veuve, née Moride, et manifestement plus aisée que son époux, qui a donc vécu une descente sociale. Car dîtes vous bien que j’en observe dans toutes mes recherches.
Voir mon étude de la famille MORIDE, car c’est une famille que j’ai longuement étudiée étant donné que j’en descends. J’ai été pompée (volée) sur cette famille depuis 30 ans par tous les indélicats qui fleurissent dans les bases de données et pompent chaque jour mon blog et mon site. Il y en a même qui ont été assez cons pour transformer le patronyme en Morice pensant que j’étais une conne. Je n’ai pas d’autre vocabulaire pour exprimer ce que je viens d’écrire.

Acte des Archives de la Mayenne AD53-3E2-228 Voici ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :
Le 16 septembre 1766 sur les 7 h du matin, inventaire des meubles et effets mobiliers titres et papiers, debtes actives et passives dépendant de la communauté d’entre defunt Joseph Verron marchand thuillier et damoiselle Françoise Moride sa veuve, fait au lieu et closerie d’Angleterre où ledit sieur Verron est décédé et où demeurant ladite demoiselle Moride paroisse d’Avenières, à la requeste et présence de ladite demoiselle Moride tant en son privé nom que comme commune en biens avec ledit deffunt, que mère et tutrice d’Anselme, Françoise Anne et Joseph Verron enfants mineurs d’ans de leur mariage, et en présence et du consentement de Gabriel Delais marchand tisserand mari de demoiselle Marie Verron, oncle paternel (f°2) desdits mineurs, et de Jean Marteau marchand cousin paternel demeurants paroisse de saint Vénérand et la Trinité dite ville, lesquels y ont assisté pour la conservation des droits desdits mineurs. Duquel inventaire a été procédé sous la réserve des droits et actions respectifs des parties. Par nous Louis Rozière et Pierre Lemonnier notaires royayx résidents à Laval, en assistance de François Engerville marchand frippier apréciateur et proclamateur ordinaire de meubles demeurant paroisse dela Trinité, dont les parties ont respectivement convenu après nous de luy prit et receu le serment en tel cas requis comme ensuit :
Dans la salle d’entrée : une cramaillère de fer 15 sols
(f°3) Une marmite de fer 1 livre 5 sols
Une cuiller à pot de fer avec une écumoire d’erain 13 sols
Une pelle à feu canée avec une pinse 10 sols
Une petite marmitte avec son couvercle de fer 15 sols
Un gril de fer 5 sols
Une thuille de fonte, un trepied à tourneret ? et une rotissoire à pain 1 livre 10 sols
Un bassin d’erain 10 sols
Ce qu’il y a de potterie de terre et gueslande [pas trouvé le sens] 1 livre
Un moyen chaudron d’erain 2 livres 10 sols
Un grand chaudron d’erain persé avec son trépied de fer 10 livres
(f°4) Un souflet 4 sols
Une lampe de fer blanc 3 sols
Un chandelier de potin et de fer et une mouchette 15 sols
Une petite dedoille ? 15 sols
Un petit drenois ? avec une banselle 2 livres
Une grande huge de chêne 8 livres
Une couchette de chêne avec sa paillasse 3 livres
Une couette de plume de volaille ensouillée d’un vieux couestis 8 livres
Un petit oreiller de plume d’oye ensouillé d’un vieux couetis 2 livres 10 sols
Un lodier de toile 3 livres
(f°5) Une couchette à barreaux pou enfant avec sa paillasse 1 livre 10 sols
Une petite mante de laine blanche 1 livre
Une petite couette de plume d’oye ensouillée de toile avec un petit oreiller ensouillé d’un vieux couetis 15 livres
Un tour de cheminée de toile ?? avec lair de la cheminée ??? 10 sols
Un charlit de chêne, sa paillasse, vergette de fer, pentes et rideaux de toile à carreaux 15 sols
Une mante de laine blanche 4 livres
Une couette, un traverlit, un petit oreiller de plume d’oye ensouillé de couetis pesant 57 livres, estimés 42 livres 15 sols
Une poisle à frire avec une galloire 1 livre 16 sols
(f°6) Une paire de petits landiers avec une broche à rôtir et une autre paire de landiers 2 livres 10 sols
3 livres de vaisselle d’étain à 17 sols la livre soit 12 livres 11 sols
4 grandes vieilles chaises enfoncées de jonc et 3 petites 1 livre 4 sols
Un fallot 8 sols
Un godendart de 5 pieds de long 4 livres
Une hache, 4 coins de fer, un hachereau à un sermeau, une fourche, un petit brocq et un ramar 6 livres
Une pelle à bécher et un rateau de fer 1 livre 15 sols
Un picq 15 sols
11 fourchettes de fer 11 sols
(f°7) Une selle à cheval avec une bride 6 livres
Dans la chambre … : un salloir de terre avec son couvercle 1 livre
Ce qu’uil y a de d’éguits ou bois 1 livre
Dans le sellier : Un salloir de bois avec le reste de lard salé 3 livres
7 fusts de busse et un quart vices 6 livres
2 poulains à l… avec une vieille pelle 1livre 4 sols
Dans l’étable : une linière roulante, une braye aufort, un bracan ?, une faux, une fausille à 2 tranches 4 livres
Un prinart à poche avec son auge 4 livres
(f°8) Dans l’estrage : 3 chartées de bois de chauffage 17 livres 10 sols
Dans la chambre haulte : Une petite table sur un pliant 1 livre
Une demie armoire de châne garnie de 2 tiroirs 15 livres
Dans laquelle armoire sont les hardes et linge à l’usage des enfants
Une croix avec une figure de christ, une figure de vierge, 2 autres figures, 2 reliquères 12 sols
Un miroir de toilette 3 livres

Une paire d’armoire de chêne 38 livres
Dans ladite armoire : 12 vieux draps de 5, 7 et 4 aulnes 30 livres
(°9) 3 vieilles souilles d’oreiller 1 livre 10 sols
9 nappes de grosse toile mi usées 5 livres 8 sols
9 vieilles serviettes de grosse toile 2 livres 10 sols
Un vieux habit de demi drap gris de fort à l’usage dudit deffunt 3 livres
Nous a ladite veuve Verron déclaré qu’elle a employé le surplus des hardes et linge de son mary à l’usage de ses enfants
5 vieilles chemises à l’usage dudit deffunt 5 livres
11 livres de graisse nette 5 livres 10 sols
8 livres de beurre en 2 pots 3 livres 4 sols
(f°10) Une petite poche avec un boisseau de trains de lin 2 livres
3 livres de sel 1 livre 10 sols
Une paire d’armoire de chêne garnie de 2 tiroirs 36 livres
Dans laquelle armoire sont les hardes et linge à l’usage de ladite damoiselle veuve Verron qui n’ont point été compris au présent inventaire attendu qu’elle nous a déclaré qu’il est porté par son contrat de mariage que sont hors part ses habits hardes et linge à son usage, mesme les bagues
Un charlit de chêne, sa paillasse, vergette de fer, pente et rideaux de demi drap vert 24 livres
Une mante de laine blanche 15 livres
Une couette et un traverslit de plume d’oye ensouillés de couetis 41 livres
Un traverslit de plume de volaille ensouillé d’un vieux couetis Normand 2 livres
(f°11) Un lit à lange ?, sa paillasse, fers, pentes et ridaux de demi drap 24 livres
Une mante d’étamine blanche 12 livres
Une couette et un traverslit de plume d’oye ensouillés de couetis 41 livres
Un matelas de laine et crin couvert de toile à carreau 16 livres
Un petit coffre de chêne fermant à ferrure 1 livre 4 sols
Un petit gueridon à cramaillère 18 sols
8 chaises enfoncées de jonc 4 livres 10 sols
4 huisse de fonte de fer et un trépied 1 livre 6 sols
Un fer à presser 4 sols
(f°12) Une grille 6 sols
2 petites parties de coupeaux 15 sols
12 gobelets de terre et 3 d’étain 1 livre 7 sols
502 d’ardoize étant dans la cheminée de la chambre 8 livres
Un travoil 6 sols
Une boite de sapin fermante à clef 5 sols
Un petit cable du prenors ? 6 sols
A l’instant les parties ont fait comparoir devant nous Vincent Aoustin expert ordinaire demeurant aux Selles dite paroisse d’Avenières, duquel le serment pris au tel cas requis a procédé à la montrée des barrières, eschalliers, hayes et fossés dudit lieu par laquelle il nous a déclaré qu’il faut sur ledit (f°13) lieu 3 barrières neufves, un eschallier au dessous à une barrière, et pour un tablier, les haues et fossés, le tout arbitré à 10 livres en prenant le bois sur ledit lieu
Qu’à la porte de la maison il faut un plancheron par le bas estimé 12 sols compris le clou, que la porte du sellier et celle de l’écurie sont à plus de moitié usées fermant à clef que le ratellier de l’étable aux chevaux est à plus de moitié usé, dans l’étable aux vaches il y a une creche et un ratellier qui sont encore enctarde ?? servit, il faut relever la porte par le bas estimée à 12 sols ; il a 3 toits à porcs couverts de chaume à litière sans égout à deux, lesquels il y a des portes et … le tout de peu de valeur, qu’il y a dans lesdits touets 2 auges de peu de valeur, qu’à l’égard des couvertures, la charpente de la maison batiment est composée de 3 chevrons sous latte, quelle latte en est corompu et est de vétusté, que pour réparer les couvertures de bardeau il y fault (f°14) employer 5 cent de bardeau et celle en ardoise 5 cent d’ardoise, de la latte coyau et doubly avec … à thuille sera à refaire à neuf
Ensuite a été procédé à la prisée des bestiaux dudit lieu d’Angleterre : une vache 50 livres – un cohon de nourriture 15 livres – 2 mères oyes et un jar 2 livres – 2 vieux chevaux avec leur équipage de bas, sangle, bride, licols, benastre 60 livres
Ledit Aoustin déclare qu’il fault refaire une toise de massonne au sellier de la Herpinière devant le magazin et qu’il y a 12 pieds en carré de la couverture d’iceluy à refaire à neuf en bardeau et latte et il faudra du clou à proportion
(f°15) Et a ledit Aoustin déclara que sous la présente contient vérité.
Dans le grenier : 20 boisseaux de segle à 38 sols le boisseau soit 38 livres
Un boisseau et une pelle futière 1 livre 10 sols
Dans les halles de la Herpinière marchandises non cuites : 8 milliers de bricque 40 livres
2 milliers de carreau 6 livres
4 cent de petit bloc 2 livres
Dans le cellier ou magazin marchandise cuite : (f°16) 500 thuilles 105 livres
1 000 petits blocs 10 livres
2 500 petits carreaux 15 livres
500 autres carreaux 3 livres
Dans le four : 15 000 thuilles ou carreaux 90 livres
500 blocs bastards ou petits blocs 25 livres
Dans l’écurie d’Angleterre : 530 blots batards communs 36 livres
(f°17) Une cramallère de fer 15 sols
Un chaudron de fer sans anse 15 sols
Une vieille selle 5 sols
Une vieille couchette à barreaux 12 sols

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.