Echange entre Françoise Tessard et Mathurin Bourbeau, Combrée 1622

Avec les bornages, on en apprend toujours un peu, en particulier lorsque les registres paroissiaux viennent à faire défaut, comme ici à Combrée. Les bornages qui suivent nous permettent de situer la Thenandière de Mathurin Robert !

    Voir ma page sur Combrée
Combrée - Collection particulière, reproduction interdite
Combrée - Collection particulière, reproduction interdite

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales de la Mayenne, série 206J48 chartrier de Craon, seigneurie de la Roche-Normand – Voici la retranscription exacte : Le 17 janvier 1622 après midy par davant nous Briand Guybelaye notaire de la chastelenye de Combrée ont esté présents personnellement establiz chacuns de honorable femme Françoise Tessard veufve de deffunct maistre Philippe Chevalier demeurant au bourg de Combrée d’une part et Mathurin Bourbeau demeurant au lieu de Minstain dicte paroisse de Combrée d’autre part à la charge dudit Bourbeau de faire ratiffier et avoir agréable ces présentes dedans ung mois à Roberde Thomas sa femme et en fournir lettre de ratification vallable à ladite Tessard à peine etc ces présentes néantmoings etc soubzmettant respectivement etc confesent avoir aujourd’huy fait et font entre eux les eschanges et permutations qui s’ensuivent
c’est à savoir que ladite Tessard a baillé et baille par ces présentes audit Bourbeau en pur et loyal échange deux loppins de pré situez au pré de la Noe de Minstain contenant ensemble 14 cordes de terre ou environ l’un d’iceux joignant d’un costé vers soleil levant le pré de la metairie de Minstain d’autre costé le pré de missire Jean Piton aboutant d’ung bout vers midi à la rivière de Versée d’autre bout le pré de Jacques Poilasne l’autre loppin joignant d’un costé la terre labourable de ladite métairie de Minstain d’autre costé le pré sudit Phthon abouté d’un bout le pré dudit Poilasne et tout ainsi que le dit pré se poursuit et comporte et que ledit deffunt Chevalier l’avoit acquis de Pierre Lullin et de Jeanne Poilasne sa femme tenuz ou fief et seigneurie de la Roche Normand à la charge dudit Bourgeau de payer à l’advenir les deniers deubz à raison dudit pré non excédant 5 deniers par chascun an quitte du passé

et en retour et contreschange ledit Bourbeau a baillé et baille par ces présentes à ladite Tessard les choses qui s’ensuivent scavoir un loppin de terre labourable en la pièce des Taillatz joignant d’un costé vers soleil couchant la terre du sieur de la Thenandière (il s’agit de Mathurin Robert) d’autre costé la terre de Loys Pinon à cause de sa femme aboutté d’un bout vers midy le chemin tendant du bourg de Combrée à la Thenaudière

    on se demandait où elle était située et il est désormais possible de la situer, car ce chemin doit se voir sur le cadastre napoléonien

d’autre bout le pré de Jullien Guesdon
Item un loppin de terre en gast de vigne sis au bas du clos du Portail contenant 4,75 cordes ou environ joignant d’un costé vers soleil levant la terre de Jean Picqueau et Pierre Moreau d’autre costé la terre des héritiers Jean Serber abouté d’un bout vers midy le chemin tendant de Combré à Bouzaille d’autre bout la terre de maistre François Thomas sieur de la Belotaye,
Item un autre loppin de terre aussi en gast sis audit clos contenant 2,25 cordes ou environ joignant d’un costé vers soleil levant les terres desdits Pinon et héritiers Serbert d’autre la vigne de la veufve René Garnier abouté du bout la vigne et terre de ladite Tessard et lesdits Picqueau et Moreau d’autre bout la vigne de René Robert
Item un petit loppin de vigne sis audit clos contenant un tiers de corde ou environ joignant du costé vers soleil levant la vigne de maistre Ysac Rousard à cause de sa femme et d’autre costé la vigne de Jacques Poiteul abouté d’un bout vers midy la vigne dudit Thomas
Item un loppin de terre sis en la chastaigneraie de Vallinière dans lequel y a un chataigner contenant une corde ou environ joignant d’un costé vers soleil couschant la terre de René Vallin d’autre costé la terre desdits Picqueau et Moreau abouté d’un bout vers midy la terre de Jullien Gesdon d’autre bout la terre des héritiers feu Jean Gaste
Item un loppin de verger sis ès grand courtiz de la Vaslinière contenant 1,33 corde ou environ et dans lequel y a 2 noyers joignant d’un costé vers midy la terre des héritiers feu Serbert et y aboutant du bout vers soleil cousché d’autre costé la terre dudit Pinon d’autre bout une petite ruelle tendant du Plaissix à la chataigneraie et comme lesdites choses se poursuivent et comportent et tout ainsi qu’elles sont escheues audit Bourbeau par partages à cause de sa femme tant de ses déffunts père et mère que de ses successeurs
tenus lesdites choses ou fief et seigneurie de Combrée aux cens rentes charges et devoirs que peuvent devoir lesdites choses quittes du passé
auxquelles eschanges permutations et tout ce que dessus est dit tenir etc garantir etc obligent lesdites parties respectivement etc renonczant etc foy jugement condemnation etc
fait et passé en la maison de ladite Tessard en présence de missire René Tessard prêtre Mathurin Thomas Quarqueron et Jean Picqueau demeurant audit Combrée tesmoings

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen d’éthique des blogueurs, disponible sur le site du Parlement européen.

3 réponses sur “Echange entre Françoise Tessard et Mathurin Bourbeau, Combrée 1622

  1. merci Odile pour ces indications.

    J’ai parcouru les planches du cadastre napoléonien et pour l’instant rien trouvé. J’en déduis que le lieu-dit avait disparu au moment où a été fait le cadatre; Ou que, l’âge avançant, j’aurais besoin d’une bonne paire de lunettes…
    Note d’Odile :
    Donc, on est en droit de conclure que le Thenandière est désormais localisée par cet aveu de 1622 mais avait disparu à la Révolution et sans doute bien avant.
    Resterait cependant à faire la matrice du cadastre Napoléonien aux AD, car les matrices donnent les noms de parcelles, et le nom a pu subsister non plus sous la forme d’un lieu tel que closerie, métairie ou seigneurie ou village, mais sous un simple nom de champ ou pré.
    D’ailleurs c’est un coin où d’autres noms ont disparu, puisque la Roche n’est plus Normand !

  2. Pourquoi écrire « joignant d’un côté…la terre du sieur de la Thénandière » et non directement « joignant d’un côté …(la terre de) la Thénandière ». Avouez que la formulation est bizarre.
    Vous avez auparavant restranscrit un acte par lequel Jehan Quelichan cède à Jeanne Noury un lopin de terre au Bourg d’Iré, village de la Guibelaye (encore un lieu dit introuvable sur le cadastre napoléonien!), joignant « d’autre côté le jardin de Mathurin Robert, abouté d’un bout de la terre du dit Robert… ».
    Je pourrais en déduire que cette terre (s’il y en avait qu’une…) appartenant à M. Robert devait se situer à la frontière du bourg d’Iré et de Combrée.

    Votre remarque sur les matrices cadastrales est pertinente; Je songerai à les consulter à l’occasion.

    Note d’Odile :
    Les bornages sont formulés des deux manières, soit par le nom du propriétaire lorsqu’il s’agit dune simple parcelle (loppin comme on disait alors) soit par le nom de la closerie ou métairie. Je ne vois donc rien de curieux.
    Les noms disparus ou déformés, voire totalement déformés sont plus fréquents qu’on ne le pense, et de nos jours nous sommes même en perte accélérée…
    Par contre, je vais vous mettre au fil des jours d’autres bornages extraits du même chartrier, et au fil des bornages vous pourrez mieux situer ce que vous tentez d’identifier.
    Ensuite, à partir du cadaste Napoléonien, et de sa matrice cadastrale, installez vous sur une grande table, prenez des carrés de papier sur lequel vous aurez écrit sur chacune des 4 faces le nom du voisin, et refaire le puzzle.
    Ajoutez une grande dose de patience, comme dans les puzzles…

    Vous avez aussi le cadastre actuel en ligne :
    Voir le cadastre actuel en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *