Contrat de mariage de Symphorien Lemonnier avc Mathurine Doisseau, Angers 1631

milieu de bouchers, et la dot montre que ce sont des artisans aisés parmi les artisans.

Cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 7 juin 1631 après midy (devant Nicolas Leconte notaire royal à Angers) traitant le futur mariage d’entre honorable homme Siphorien Lemonnier marchand Me boucher en ceste ville d’Angers d’une part et honneste fille Mathurine Doisseau fille de defunt honorable homme Jacques Douasseau et honorable femme Mathurine Delahaye sa femme à présent femme de honorable homme Marc Horeau marchand d’autre part, tous demeurant en la paroisse st Pierre dudit Angers et auparavant aucune bénédiction nuptiale ont esté faits les accords et promesses de mariage qui s’ensuivent, c’est à savoir que lesdits Lemonnier et Douasseau mesme icelle Doasseau de l’advis autorité et consentement desdits Horeau et Delahaye sa femme mère de ladite future espouse, de honorables hommes Marc Lemasson lesné mary de Roze Dalahaye, René Delaporte mary de Marguerite Delahaye, Pierre Delahaye marchands Me bouchers en ceste ville du côté maternel, ont promis se prendre en mariage et iceluy solemniser en face de ste mère ste église catholique apostolique et romaine si tost que l’un par l’autre en sera requis tous empeschement légitime cessant, et se prendre avecq tous leurs droits noms raisons et actions après que lesdits Horeau et sa femme ont assuré les droits de ladite Douasseau consister en la somme de 900 livres de son bien paternel deu par honorable homme Estienne Pierre sieur de la Plante marchand demeurant en ceste ville sur laquelle somme est deub 25 livres de rente viagère à honorable femme Guionne Michau son ayeulle, laquelle somme estant par ledit futur espoux receue il demeure tenu l’employer en acquests d’héritages en ce pays d’Anjou de pareille valeur pour demeurer le propre paternel de ladite future espouse sans pouvoir estre mobilisée par demeure d’an et jour ne autre temps, et à faulte d’acquests en constitué rente ou intérest à ladite future espouse à raison du denier vingt à commencer du jour de la dissolution dudit mariage rachaptable un an après ladite dissolution, a condition néantmoings que lesdits deniers se reprendront sur les bien de leur communauté si ils suffisent sinon sur les biens propres dudit futur espoux, et que communauté de biens s’acquérera entre eux du jour de la bénédiction nuptiale et nonobstant la disposition de la coustume de laquelle ils se sont départis et y ont renoncé en ce regard,
et en faveur des présentes ledit futur espoux a donné à ladite future espouse la somme de 1 200 livres à prendre sur les biens meubles d’iceluy futur espoux et à defaut d’iceux sur les immeubles si bon semble à ladite future espouse,
pourra ladite future spouse renoncer à la communauté en ce faisant reprendre ses habits baques et joyaux ensemble lesdites sommes de 900 livres par une part et 1 200 livres par autre, et sera acquitée de toutes debtes encores qu’elle y eust parlé,
et a ladite Delahaye du consentement et autorité dudit Horeau son mary renoncé et renonce au regard de ladite future espouse au droit de douaire qu’elle a droit de prendre sur les biens paternels d’icelle future espouse et à luy faire aucunes demandes de pensions nourritures et entretennements au moyen de quoy lesdits futurs espoux ne pourront prétendre aucuns services du temps que icelle future espouse a esté en leur maison
assignant ledit futur espoux à ladite future espouze douaire coustumier au désir de la coustume de ce pays cas de douaire advenant,
par ce que du tout ils sont demeurés d’accord et l’ont ainsy voulu stipulé tellement que audit contrat de mariage et ce que dit est tenir garantir entretenir et aux dommages etc obligent respectivement renonçant etc dont etc
fait audit Angers maison desdits Horeau et sa femme en présence de vénérable et discret Me Michel Abellard prestre curé de st Pierre, de noble homme Michel Riotte sieur du Tertre, honorable homme Me Gillet Bouchard sieur de la Peronnière proche parent dudit futur espoux

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

16 Replies to “Contrat de mariage de Symphorien Lemonnier avc Mathurine Doisseau, Angers 1631

  1. Mathurine Doisseau est la sœur de Jacques Doysseau seigneur de La Hardouinais/Merdrignac.

    Ils ont aussi un frère Étienne dont je ne trouve pas sa trace.

    Il étaient les 3 enfants de Jacques Doysseau et de Mathurine Delahaye. Jacques Doisseau, le père, décède avant la naissance d’Eienne.

    Mathurine Delahaye se remaria à Marc Horeau et eut d’autres enfants.

    W.LUCAS

  2. Bonjour
    En relisant ce contrat de mariage plus attentivement sans doute que je ne l’avais fait autrefois, je remarque l’absence de Jacques et Estienne Doisseau, les 2 fils de Mathurine Delahaye et feu Jacques Doisseau son premier mari.
    Alors, je me demande bien si cette absence pourrait laisser suposer qu’ils sont décédés, sachant que sur la paroisse St Pierre où ils vivaient, il n’existe pas de registre des sépultures de 1611 à 1644, qui sont les années pertinentes pour chercher leurs sépultures.
    Ce point d’abscence de son frère Jacques Doisseau est important, sachant mon embrouille entre les 2 Jacques Doisseau, nés tous deux en 1609 :

    Mathurine DELAHAYE °Angers la Trinité 8 septembre 1587 Fille de René DELAHAYE et de Françoise OGERON x Angers St Pierre 8 janvier 1608 Jacques DOISSEAU °Angers st Pierre 27 mars 1580 †idem 26 août 1610 Fils Thomas Doisseau et Guyonne Michau
    1-Jacques DOISSEAU °Angers St Pierre 23 avril 1609 « fut baptisé Jacques fils de honorables personnes Jacques Doyseau marchand et de Mathurine Delahaye sa femme et espouse fut parrain honorable homme Thomas Doysseau père dudit Jacques aussi marchand, a esté marraine honneste femme Françoyse Delahaye [tante maternelle] femme de honorable homme Jean Grasenloeil marchand Me boucher Angers »
    2-Mathurine DOISSEAU °Angers St Pierre 12 avril 1610 « baptisée Mathurine fille de honnorable personne Jacques Doysseau marchand et Mathurine Delahaye et ont esté parrains Me Jacques Gohory (s) connestable de ceste ville, et commis au greffe civil dudit lieu, et Guyonne Michau (s) femme de honnorable homme Thomas Doysseau » x 1631 Symphorien LEMONNIER
    3-Etienne DOISSEAU °Angers St Pierre 14 avril 1611 « baptisé Estienne file de deffunct Jacques Doyseau et Mathurine Delahaye son espouse fut parrain honneste homme Me Pierre Pierres marraine Saincte Eveillon (s) femme de René Delahaye marchand tanneur »

    et pour le second Jacques Doisseau, né aussi en 1609 :
    Jacques DOISSEAU °Angers St Maurille 18 avril 1609 « baptisé Jacques fils de honneste homme Jacques Douasseau marchand poislier et de Renée Martineau et fut parrain honnorable homme Jehan Hiret sieur de la Maillardière advocat Angers (s), marraine Catherine Lemasson femme de honnorable homme Louis Papin sieur de la Touche advocat »

    Odile, qui rame avec les 2 frères Jacques
    Bon WE à tous, sachant que dans 30 ans il n’y aura plus de taxe sur l’essence puisque notre planète n’aura plus de pétrole.

  3. Odile,

    Oui comme vous le dîtes, c’est étonnant que son frère Jacques, qui est également sur le point de se marier, soit absent.
    La seule explications, qui va également dans le sens des parrain et marraine des enfants issues du couple Doisseau / Pasqueray, est que Jacques Doisseau époux Pasqueray, n’est pas le frère de Mathurine, mais le cousin germain du père de Mathurine.

    Jacques Doisseau époux Pasqueray serait donc le fils de Jacques Doisseau et de sa seconde épouse Renée Martineau.

    les 2 1er enfants issues du couple Doisseau / Pasqueray ont pour parrain et marraine , Pierre Bodin (époux de Renée Doisseau sœur ainée de Jacques) et Louise Doisseau Vve Jouanne (sœur de Jacques) . Les liens ne sont pas explicites.
    mais tendent à prouver que nous avons à faire à une fratrie…
    On est sur la bonne voie.

    Bon rétablissement
    Stéphane

    1. Bonjour Séphane
      Oui, merci.
      Cette absence est un élément de plus sur la bonne voie, à savoir exclure le fils de Mathurine Delahaye et Jacques Doisseau.
      Je note scrupuleusement ces observations dans mon étude récapitulative, car en l’abscence d’acte totalement explicite, il nous faut lister ces menus éléments.
      Odile

  4. Odile,

    comme vous le dite, c’est étonnant, que son frère Jacques, qui est également sur le point de se marier ne soit pas présent.
    La seule raison qui explique sans doute cette absence, c’est que Jacques Doisseau époux Pasqueray, ne soit pas le frère de Mathurine. d’ailleurs les parrain et marraine des 2 1er nés issues du couple Doisseau Pasqueray, tendent à le prouver:

    Pierre Bodin époux de Renée Doisseau (fille ainée de Jacques Doisseau et Renée Martineau sa 2ème femme)
    Louise Doisseau vve Jouanne (fille de Jacques Doisseau et Renée Martineau sa 2ème femme).

    ce Couple Doisseau / Martineau ont également eu un fils Jacques Baptisé en 1609 à Angers.

    les faits ont tendance à nous montrer que nous sommes en présence d’une fratrie.

    Mais rien n’est simple, car aucun lien n’est mentionné.

    Courage, nous sommes sur la bonne voie,

    Bon rétablissement,

    Stéphane

    3ème essai, en espérant que ce commentaire ne se perd pas dans les tuyaux.

  5. Odile,

    encore un peu d’eau à notre moulin,

    extrait de http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=22747

    « Maistre Estienne LEDO se portant procureur d’escuyer Jacques HAMELIN sieur de Richebourg, conseiller eschevin perpétuel en la ville d’Angers, mary de damoiselle Renée ROUSSEAU fille de deffunts noble homme Charles ROUSSEAU et damoiselle Marguerite DOISSEAU et en dite qualité tenant le germain sur lesdits deux enfants »

    le mariage de cette Marguerite Doisseau est filiatif , fille de Jacques Doisseau et de sa 2ème femme Renée Martineau.

    Stéphane

  6. Odile,

    encore un peu d’eau à notre moulin,

    extrait de http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=22747

    « Maistre Estienne LEDO se portant procureur d’escuyer Jacques HAMELIN sieur de Richebourg, conseiller eschevin perpétuel en la ville d’Angers, mary de damoiselle Renée ROUSSEAU fille de deffunts noble homme Charles ROUSSEAU et damoiselle Marguerite DOISSEAU et en dite qualité tenant le germain sur lesdits deux enfants »

    le mariage de cette Marguerite Doisseau est filiatif , fille de Jacques Doisseau et de sa 2ème femme Renée Martineau.

    Stéphane
    3ème essai

  7. Bonjour Odile,

    il semble non seulement que Jacques Doisseau soit pas le bon, mais je commence à avoir de sérieux doute concernant la filiation de Marguerite Pasqueraye.
    Fille de François Pasqueraye Marchand de draps de soie et de Catherine de La Porte. Ce couple était établi à Angers St Maurice: leurs enfants sont nés en 1605-1606-1607-1608-1609-1611-1613-1614-1616, pas de trace d’une quelconques Marguerite…
    Par contre, ils ont bien une nièce prénommée Marguerite fille de Jean Pasqueraye Avocat à Angers et de Magdelaine de Crespy ,
    Magdelaine qui est un prénom donné à un enfant du couple Doisseau/Pasqueraye

    Autre élément troublant:
    « Me Michel GAULT procureur de vénérable et discret missire Mathurin PASQUERAYE chantre et chanoine de l’église royale de Saint-Martin d’Angers et de noble homme Charles BAZOURDY lequel aux fins de procure du vingtiesme novembre 1683, au raport de CHARLES, notaire royal d’Angers, a déclaré pour ledit sieur PASQUERAYE qu’il est âgé de plus de soixante et quatorze ans »
    extrait de http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=22747

    Pas de Mathurin Pasqueraye issue du couple Pasqueraye/de La Porte. Jean Pasqueray et sa femme ont bien eu un Mathurin agé de + de 70ans lors de cet l’acte.

    Pour Charles Bassourdy, il est l’époux de Mathurine Pasquerays fille de Jean Pasqueray et de Magdelaine de Crespy

    Je suis perplexe, concernant les différentes filiations proposées…
    Stéphane

    1. Bonjour Stéphane
      Réponse totale demain car j’avais en cour une succession de 1641 concernant Pasqueraye et Doisseau, et je vous la mets, et vous aurez vos réponses.
      Odile

    2. Par pitié ne mélanger pas tout!
      marguerite est bien la fille de de Francois Pasqueraye et Catherine de la Roche et non de la Porte. ma filliation est exacte!
      il y a eu une marguerite mais cousine il etait courant que 2 frères donne le meme prénon je l ai vue dans ma famille.

      1. Bonjour
        Je vous mets demain, ainsi que je le promettais ce matin, un acte PASQUERAYE explicitant le lien de Marguerite Pasqueraye.
        Je pense que Stéphane, tout comme moi, nous nous appuyons toujours sur des preuves et quand on n’en a pas, il faut nous excuser sur nos doutes et remarques.
        Si vous avez des actes notariés, des aveux, des baux, et autres preuves, vous pouvez nous les indiquer ou adresser.
        Merci d’avance.
        Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *