Arrière-ban d’Anjou : Convocation de 1639

L’arrière-ban est une montre pour passer en revue l’état de nobles assujettis à l’impôt du sang, c’est à dire réquisionnable par le roi pour ses armées.
En voici la définition selon le Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500) http://www.atilf.fr/dmf

ARRIERE-BAN, subst. masc.
A. – « Convocation des arrière-vassaux (pour le service armé dû au roi en cas de nécessité) »
B. – « Ensemble des arrière-vassaux, des troupes de réserve »
C. – « Redevance du corps des arrière-vassaux »

    Contexte historique

Le roi a tellement fait appel aux nobles qu’il ne reste ici plus que les vieillards, la plupart invalides au point de ne pouvoir monter à cheval pour venir se présenter à la revue : Une grande partie de ceux qui répondent à la convocation du ban et arrière-ban de 1639 sont âgés, et mêmes nés avant 1580. Outre le fait que l’on vit en moyenne 40 ans à cette période, et que cet âge avancé est rare, on peut les regarder comme de véritables survivants qui ont traversé au cours de leur vie plusieurs épidémies importantes.
En effet, la peste bubonique sévit en Anjou par vagues successives en 1583 et 1640. En 1626, elle fait autant de ravages à Angers qu’en 1583. En même temps qu’à Angers, elle reparaît un peu partout en Anjou en 1631 et 1632.
« Elle frappe à nouveau Angers en juillet 1639 et « dès les premiers jours d’octobre, une terrible épidémie de dysenterie frappe de nombreuses paroisses de l’Anjou, avec une simultanéité et une brutalité étonnantes. Dysenterie bacillaire et peste sont des maladies trop distinctes l’une de l’autre et alors trop fréquentes pour que les contemporains s’y trom-pent. Valuche notre dans son Journal à l’année 1639 : Au moins d’octobre, les maladies de discenterie se sont tant enracinées de tous costés tant ès-villes et aux champs que homme vi-vant n’avoit point veu si grande mortalité pour estre universelle. »
La convocation du ban et arrière-ban est l’occasion de déplacements, et les déplacements sont susceptibles de véhiculer les épidémies.

    le manuscrit de l’arrière-ban d’Anjou en 1639

Il est à la Bibliothèque Municipale d’Angers, Ms 1183 (981) folios 146 à 196


Cette vue est la propriété de la Bibliothèque Municipale d’Angers. Elle fait plus de 4 Mo et si vous l’enregistrez vous pourrez la zoomer plus que beaucoup, pour vous rendre compte de la difficulté de lecture que j’ai rencontrée.

    Retranscription et analyse par Odile Halbert, 2008

En effet j’ai retranscrit ces pages en 2008 espérant que quelqu’un complèterait ma lecture car j’y ai laissé quelques … par ci par là.

Faute d’aide, je vous mets donc ici ma retranscription de 2008 afin qu’elle vous soit utile. Elle fait 170 pages de frappe avec une table alphabétique et quelques explications, en particulier, lorsque je le pouvais j’avais mis des notes de bas de page, et bien sûr on peut compléter ce document.

Mais soyez certain que cet arrière-ban est exceptionnel par le grand âge des nobles convoqués, quoique de vous à moi, ils étaient tellement stupéfaits d’être convoqués par le roi, que dans leurs commentaires on trouve tous les ingrédients de ceux qui désirent de nos jours se faire porter malade pour fuir le travail, et je soupçonne vivement certains de ces vieillards d’en avoir ajouter un peu sur le nombre des années. Donc, si vous avez quelques dates de naissance valides pour certains, merci de nous en informer afin qu’on puisse avoir l’âge réel.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

Une pensée sur “Arrière-ban d’Anjou : Convocation de 1639

  1. Merci pour ce travail très conséquent; l’original nous permet de voir l’ampleur de celui ci

    Quelques Commentaires:
    Jean Le Malle est baptisé à Morannes le 10/11/1618, donc 21ans en 1639
    je profite de ce commentaire pour corriger le prénom de sa mère, elle se prénomme Simone. dans tous les actes tant notariés que religieux elle s’appelle Simone de Sorhouette ni laurence et encore moins élisabeth

    Bonaventure de Dieusie Ecuyer sr de Sermon et de la Giraudière a exactement 86ans fils de Jacques de Dieusie et de Charlotte de la Vezouzière baptisé à SGA le 17/03/1553 selon index de la commune

    René de Dieusie fils puisné (baptisé à SGA le 08/11/1606 – 33ans en 1639) V et D aumônier en 1639 épousera Perrine du Cerisay le 13/06/1640 à SGA Ecuyer Sr de la Rivière

    Jacques de Dieusie fils ainé Ecuyer sr de Cermont (né avant 1606)

    Bonaventure de Dieusie Sr de Dieusie (Baptisé à SGA le 31/03/1621 – 18ans en 1639) est le fils de René de Dieusie Sr de la Dieusie et de la Pommeray (baptisé à SGA le 10/08/1589 – 50ans en 1639)

    Paul de Soucelles Sr de Soucelles (baptisé au temple de Sorges les ponts de ce le 23/08/1613 – 26ans en 1639)
    Henry de Soucelles Sr d’Oiré est né apres 1613 donc – de 26ans
    leur père Gédéon de Soucelles Sr de Soucelles et d’Oiré n’a sans doute pas mentit sur son age né vers 1572 marié vers 1593

    Louis Gastinel Sr de la Feuilletière (SGA 49) est baptisé à SGA le 23/02/1583 donc 56ans en 1639 (pas de postérité – héritière ces 2 soeurs Jeanne et Charlotte Gastinel)

    Mathurin Sibille Sr de la Buronnière est baptisé le 26/05/1580 à Juvardeil – agé donc de 59ans en 1639

    Charles Sibille Sr de la Loge (un peu plus jeune que son frère) est baptisé le 24 06 1584 à Juvardeil – agé de 55ans en 1639

    Hector de Sorhouette , je dirai plutot Charles de Sorhouette Sr de Pommerieux (Contigné 49) est baptisé le 03/09/1590 – 49ans en 1639 (son frère Pierre de Sorhouette Sr de Beaumont et de la Perroussay était également en age d’aller au combat – environ 45ans) – ici il protège leur enfant David de Sorhouette fils de Charles marié en 1643 devait pouvoir se batte en 1639

    René de Champagné Sr de Moiré (Soeurdres 49) et de la Pommeray baptisé à marans 49 le 02/02/1585 – 54ans en 1639 son fils René baptisé également à Marans le 05/02/1618, en 1635, ce même fils avait 17ans il n’y avait pas d’age pour faire la guerre

    Jacques du Ridouet Sr des Tesnières (Soucelles 49) fils de Urbain du Ridouet Sr du Buron (Avessé 72) est baptisé au temple de Sorges ponts de cé le 03/10/1614 soit 25ans en 1639

    Bonne Journée
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Rebonjour Stéphane
    Merci à vous pour ce commentaire très prècis.
    Je suppose que vous serez d’accord pour que je mette en note de bas de page à chaque personnage ce que vous avez apporté, en vous citant.
    Je suis bien aise de constater l’âge réel de plusieurs d’entre eux. Autrefois à 59 ans on était un vieillard.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *