Aveu de Jean Simon au prieuré de la Jaillette, Montreuil sur Maine 1588

ce Jean Simon est sans doute proche parent de Julienne Simon, l’épouse BOUVET qui fait mes BOUVET.

J’ai très longuement étudié autrefois toutes les sources concernant le prieuré de La Jaillette, donc les aveux disponibles et je songe à vous en mettre car ils peuvent vous intéresser. Donc, si cela vous intéresse de savoir si vos ancêtres y possèdent un bien, n’hésitez pas à me le demander.

Voyez aussi toute l’histoire de la Jaillette sur mon site.

cet acte est aux Archives Départementales de la Sarthe, H485 Assises de la seigneurie du Prieuré de la Jaillette : – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

(en marge : Mesnillère) Le 23 février 1588 c’est la déclaration que Jehan Symon s’advoue tenir ou fief et nuepce de céans dont la déclaration suit, ledit Jehan Symon advoue tenir 4 boisselées de terre labourable qui appartenoient à monsieur du Lion d’Angers sises en une pièce de terre appellée les Petites Mesnillères en la paroisse de Monstreuil sur Mayne joignant d’ung costé la terre du lieu de la Chicotière d’autre costé la terre des héritiers de deffunt ( ?) Rahier

aboutté d’ung bout la terre du lieu de Sainct Malleu d’autre bout le pré qui despend de la fabrice de Monsteuil sur Mayne, pour raison desquelles 4 boisselées et aultres choses que tiennent ses codétempteurs …

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

4 réponses sur “Aveu de Jean Simon au prieuré de la Jaillette, Montreuil sur Maine 1588

  1. Bonjour

    il y a 2 Jean Simon sur Montreuil sur Maine pour cette période

    Jean Simon époux de Guillemine Bellanger, né vers 1540 et dcd avant 1598
    Père de Julienne Simon (épouse Bouvet)

    Jean Simon , né vers 1565 et dcd avant 1613
    Père de Julienne Simon (épouse Deslandes) et de Jacquine Simon (épouse Crossay)

    Pour moi, actuellement ils sont distinct
    Lequel a fait l’aveu?

    Cdt
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Bonjour Sréphane
    Utile précision de votre part, et un grand merci.
    De mon côté, j’ai bien noté votre intérêt et je vous mettrai les aveux suvant dans le temps, car je les ai jusqu’en 1734, et selon ceux qui rendront aveu pour les mêmes pièces de terre, vous pourrez différencier les 2 Simon, puisque manifestement vous connaissez leur postérité jusqu’en 1734.
    Donc, je me propose de poursuivre la diffusion des aveux que j’avais relevés au Mans.
    Bien à vous
    Bonne journée
    Odile

  2. Rebonjour
    Nous avons la réponse déjo sur le blog par l’aveu de Jean Bouvet en 1674
    et par ailleurs vous aurez sur le blog le 18 octobre l’aveu de 1686 par ma veuve de Jean Bouvet, alors âgée de 81 ans, ce qui me laisse admirative des capacités des personnes âgées autrefois, malgré tout ce que l’on dit sur leur faible longévité.
    Aveu au prieuré de La Jaillette de Jean Bouvet pour ses biens situés à Montreuil sur Maine, 1674
    Je reporte ces 3 aveux successifs dans mon fichier BOUVET en précisant que cette pièce de terre aux Mesnillières est un bien provenu de Jean Simon, père de Julienne.
    Odile

  3. Après vérification de l’acte de succession de la vve de Jean Simon en 1613 en 2 lots (Julienne Simon épouse Deslandes & Jacquine Simon épouse Crossay), les biens de la famille concernaient la Benestière et les petites Benestières de Montreuil sur Maine; pas de Petite Ménillère dans cette Succession.

    Par contre, dans l’aveu de Jean Bouvet en 1674, il n’y a pas non plus de Petite Ménillère (quasiment 1 siècle, sans doute vendu)

      si car c’est le même emplacement et confrontation. De même qu’en 1683

    Corrigez moi si je me trompe, il y a aveu lorsque il y a changement de propriétaire (achat ou succession)

      Exact, ce qui signifie d’ailleurs que peu avant 1674 il s’est passé quelque chose
      Puis pour 1683, Jean Bouvet était décédé en 1681, donc sa veuve doit rendre aveu.
      Odile

    En 1588, Jean Simon a acheté ou hérité de cette terre

      Oui

    Au final, les 2 sont encore en lice , voir les 2, l’un après l’autre(avant 1588 et apres 1588 père et fils (une Julienne Simon dans les 2 branches)).
    Julienne & Jean Simon ne peuvent pas avoir la même mère Cf Succession Bellanger – Julienne Simon est la seule héritière de sa mère Guillemine Bellanger…..cela reste des hypothèses

    Pour ce qui me concerne, il s’agit forcément de l’un de mes ancêtres (je descends des 2 Julienne Simon et donc des 2 Jean Simon)

    Merci pour ces actes
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Nous parvenons à la même Julienne Simon pour la pièce des Petites Mesnillières. Pour mar part, c’est mon unique Julienne Simon. Je ne descends pas de l’autre Jean Simon.
    Je vous mets des réponses dans votre texte.
    Odile

  4. J’ai été trop vite, dans l’aveu de Jean Bouvet en 1674, vous avez raison vous avez indiqué la Basse Ménillère en Marge de l’aveu

    Il s’agit donc de Jean Bouvet époux Bellanger

    Merci
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *