Cession d’obligation à Pierre Grignon de Cuillé, Angers 1599

Les 2 actes que je mets ce jour sur ce blog sont manifestement liés, parce que Cuillé a peu d’habitants et les Grignon doivent y être apparentés.

    Voir ma page sur Cuillé

J’ai des ascendants à Cuillé et mon ancêtre François Maugard intervient ici, mais je n’ai pas compris s’il était caution de Mathurin Grignon ou l’inverse.

    Voir ma famille Maugars
Cuillé, collection particulière, reproduction interdite
Cuillé, collection particulière, reproduction interdite

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E70 – Voici la retranscription de l’acte, avec mes commentaires habituels : Le 10 février 1599 avant midy en la court royale d’Angers endroit par davant nous Michel Lory notaire d’icelle personnellement estably honnorable homme Jehan Hamelot marchand demeurant à Château-Gontier soubzmettant confesse avoir ce jourd’huy ceddé et transporté et encores cèdde et transporte à Pierre Grignon dict Dagonaye demeurant audit lieu paroisse de Cuillé la somme de 60 escuz sol restant de plus grande somme audit Hamelot due par deffunt Gratien Grignon demeurant audit Cuillé par obligation passée par devant (blanc) notaire de Château-Gontier pour de ladite somme se faire par ledit Pierre Grignon payer des héritiers dudit deffunt Gratien tout ainsi que ledit Hamelot eust fait ou peu faire auparavant ces présentes, et à ceste fin a ceddé ses droictz et actions audit Pierre Grignon et en iceulx l’a subrogé et subroge et consent qu’il s’y faisse subrogé par justice si nécessaire au garantaige et restitution … et est faicte la présente cession et transport pour et moyennant pareille somme de 60 escuz sur laquelle somme ledit Hamelot a confessé avoir receu dudit Grignon auparavant ce jour la somme de 30 escuz sol et le reste montant pareille somme de 30 escuz ledit Pierre Grignon deuement soubzmis soubz ladite court soy ses hoirs a promis est et demeure tenu icelle somme payer et bailler audit Hamelot dans le jour et feste de Toussaint prochaine ce que dessus a esté stipulé et accepté par lesdites parties respectivement à laquelle cession transport et tout ce que dessus est dit tenir etc dommaiges oblige à prendre est mesmes le corps dudit Grignon tenir prison comme pour deniers royaulx par deffault de payement de ladite somme etc renonczant etc foy jugement condemnation etc fait audit Angers à notre tabler présents François Belhomme praticien et Guillaume Blanchet compagnon apothicaire demeurant Angers,
ledit Pierre Grignon a dict ne savoir signer

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen

10 réponses sur “Cession d’obligation à Pierre Grignon de Cuillé, Angers 1599

  1. Bonjour Odile,

    Nous avions communiqué voici des années alors que j’étais au balbutiement de mes recherches en généalogie. Je me suis investie durant ces 8 dernières années en Berry et Poitou. Maintenant j’attaque enfin ma branche paternelle en Haut Anjou et Bas Anjou.
    Me voilà sur la trace du patronyme Maugars qui m’a entrainée de Ste Christine à Chemillé où ils exercent la profession de marchands (hoteliers entre autre) dans les années 1640-70.
    Il y a des connections avec les Maugars d’Angers mais les registres de Chemillé commencent en 1668 seulement.
    Avec les registres en ligne, c’est formidable de pouvoir avancer surtout quand on habite hors de France. Par contre, je suis limitée dans des recherches plus pointues comme des actes notariés.
    Je tiens à votre disposition mes recherches Maugars sur Chemillé Notre Dame si cela vous interesse de tenter de connecter certains Maugars d’Angers avec ceux de Chemillé.
    Suis à votre disposition. En espérant que mon adresse email sera reconnu par votre serveur.
    Recevez toute mon admiration pour vos travaux qui ne cessent d’évoluer et se perfectionner au fils des années. Félicitations.
    Sarah de San Francisco (souvenez-vous votre aide sur mes Joncheray)

      Note d’Odile :
      Bonjour Sarah ! Je me souviens bien de vous et votre lointaine Amérique. Mes Maugars, comme vous avez pu le constater sur mon site, sont à Cuillé en 1588, et j’avais autrefois tenté de relever le maximum de porteurs du patronyme, en vain. Je pense qu’il existe plusieurs souches de ce patronyme de ce patronyme en Anjou, et qu’on ne pourra probablement jamais les relier.
      Je n’étudie pas les notaires de Chemillé, mais sans doute d’autres chercheurs, et je leur suggère de vous aider, ne serait-de qu’en se signalant ici.
      Mais au fait, vous auriez pu mettre ici un point clair sur vos premiers Maugars de Chemillé, sans oublier leurs parrainages etc… quelqu’un a peut-être un acte notarié susceptible de vous aider.
      Bonne journée
      PS : vous habitez une ville au nom enchanteur ! par contre moi, je n’habite pas Angers, mais la banlieue de Nantes, et les Archives du Maine et Loire sont loin de moi !
  2. Une famille Maugars qui est mienne ?
    Le 27 janvier 1682 à Villevêque X de François Le Pot,fils de déf René Le Pot et de Renée Renoul ,avec Marguerite Maugars,fille de déf René Maugars et de Urbaine Le Bouvier .(vue 146 )
    Le 25 octobre 1650 à Corzé X de René Maugars,fils de Jacques Maugars et de Marguerite Allain avec Urbane Le Bouvier, fille de déf Estiene Le Bouvier et de déf Jeanne Binau.( vue 21 )
    Le 3 novembre 1620 à Corzé X de Jacques Maugars,fils de déf Jacques Maugars et de déf Guillemine Hervé,avec Marguerite Allain,fille de déf Michel Allain et de Estiennette de La Porte.(vue 2 )

  3. Bonjour ensoleillé de San Francisco,

    Je suis votre conseil en listant ma branche Maugars de Chemillé N.D 49:

    Toussaint Maugars dit l’Aisné, marchand et hoste du Dauphin
    X
    Jacquine Mérand +17.10.1680 (vue 149)
    Enfants relevés:
    1-Marie ºvers 1652 +29.06.1697 (vue 263) X 22.06.1678 (vue 130) avec François Fareau, huissier royal
    2-Anne X 06.01.1668 (vue 02) avec Michel Aubert, md de drap
    3-Toussaint dit le Jeune ºvers 1644 +27.08.1684 (vue 167) md X 17.07.1668 (vue 07) permission pr se marier à Ste Christine (49) => année 1668 manquante avec Jeanne Vallain ºvers 1647 +11.03.1717 Ste Christine fille de Jacques, marchand et Renée Leblanc

    Enfants de Toussaint le Jeune et Jeanne Vall(a)in
    1-Renée º07.11.1669 Chemillé N.D (vue 33) +09.02.1693 St Laurent de la Plaine (vue 97)
    X 21.11.1690 St Laurent de la Plaine (vue 77-78) avec Claude Jacob, md
    2-Anne º08.04.1671 Chemillé N.D (vue 62) +01.03.1734 Ste Christine (vue 448) X 08.02.1695 Beaussé (vue 51) avec Gilles Renou, maréchal en oeuvres blanches
    3-Jacques º04.12.1672 Chemillé (vue 94) +19.09.1703 Ste Christine (vue 186) marchand X 19.11.1697 Ste Christine (vue 144) avec Etiennette Le Meunier
    4-Toussaint º21.12.1673 Chemillé N.D (vue 103) + 14.04.1737 (vue 468) marchand cerclier X 25.05.1700 Ste Christine (vue 163) avec Marie Dhéliant
    5-Charlotte º24.10.1675 Chemillé N.D (vue 114) +05.10.1707 (vue 223) X 12.05.1698 Ste Christine (vue 1747) avec Pierre Bouesdron
    6-Louis º17.07.1681 Chemillé N.D (vue 156)
    7-Mathurine ºvers 1683 X 05.07.1707 Ste Christine (vue 215) avec Mathurin Thuau
    8-François º23.08.1683 Chemillé N.D (vue 172)

    En me reconnectant avec le 49 et le 44 en explorant mes branches paternelles, il y a de grandes chances de pouvoir retomber sur vos études de familles. Si je trouve des compléments, comptez sur ma participation (limitée il est vrai mais avec ma bonne volonté).

    Bien amicalement,

    Sarah

      Note d’Odile :
      Bonjour de la Loire, ensoleillée ! mais froide !
      Je viens de faire le patronyme MAUGARS dans l’annuaire téléphone en ligne, et là, stupéfaction, il n’y en plus qu’un en Maine-et-Loire, et aucun en Mayenne. Ce qui est très, très surprenant. Cela signifierait sans doute qu’il n’y aurait pas eu autant de branches MAUGARS que je le crois, et que mes travaux anciens pourraient le laisser supposer. A suivre…
      Je viens de faire l’inventaire en ligne des Archives Départementales du Maine et Loire, pour Chemillé. Hélas, il n’y aura aucune autre source d’archives qui puisse permettre de rebondir.
      Je vien de relire mes propres travaux, et j’y constate mon relevé de 2 curés de Chemillé, relevés par Célestin Port, l’un sur Saint-Pierre est curé en 1668 mais ne l’est plus en 1672, l’autre sur Saint-Léonard, est E. Maugars, curé en 1716 et a probablement duré jusqu’en 1741. Le second est manifestement un descendant des vôtres, mais le premier pourrait être venu d’ailleurs, et avoir attiré à lui un proche, en l’occurence le vôtre. En effet, il arrivait, assez fréquemment, qu’un prêtre, en particulier un curé, parti relativement loin, attire un frère au autre dès qu’il sait qu’une place favorable s’offre, en sorte un peu ce qui se pratique encore maintenant et s’appelle LE CARNET D’ADRESSES pour avoir même au besoin des passe-droit.
      Enfin, votre bonne volonté peut sans doute s’intéresser à mon blog, et le cas échéant émettre des réflexions, ne serait-ce que pour comparer les pratiques anciennes et actuelles, comme je viens de le faire dans la phrase qui précède. Alors à bientôt de vous lire ici.
      Bonne journée
      Odile
  4. Retrouvé dans mes notes pour compléter les Maugars sur Chemillé.
    Chemillé 49 – Notre Dame (1668-1702)
    18.05.1679 – Vue 137 +Pierre Maugars, md et hoste de la Toile Noire
    03.07.1684 – Vue 166 ºJean Maugars fils de Jean, archer et huissier de la maréchaussée d’Anjou et Marie Gaultier
    26.09.1681 – Vue 157 ºCatherine Maugars fille de Laurent, sergent et Jacquine Monnier
    09.07.1684 – Vue 166 +Perrine Pellouin (58) épouse de Jean Maugars, md

    Chemillé 49 St Gilles (1667-1730)
    22.11.1671 – Vue 18-19 +Laurent Maugars (50) md tonnelier époux +Marie Aubert

    Chemillé 49 St Léonard (1667-1790)
    01.02.1677 – Vue 08 Jean Maugars, praticien fils de +Jean, md ferron et Perrine Pellouin
    X Marie Gaultier veuve Anselme Aubron

    Pour plus de logique, vous pouvez inclure l’ensemble de ces Maugars dans votre étude de ce patronyme afin de regrouper l’ensemble de ces individus au cas où l’on trouverai une connection.

    Il faut que je re-prospecte La Tourlandry qui semble abriter un certain nombre de notables. J’ai retrouvé des isolés de ma branche Lamballeur-Guynoiseau originaires de la Tourlandry sur Chemillé.
    Avec les familles aisées, il ne faut pas hésiter à prospecter au delà des 50 km à la ronde; ils se déplaçaient à cheval et non pas à pied !

    A bientôt,

    Sarah

      Note d’Odile :
      Pierre Maugars était hôte de la Tête Noire. Ce nom d’hôtellerie semble avoir existé un peu partout. Voyez ma page sur les hôtelleries.
      Il fallait lire TESTE NOIRE


    Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.
    En voici la retranscription :
    Le vendredy 18 mai 1679 a esté enterré et inhumé dans l’église de céans le corps de déffunct Pierre Maugars marchand hoste de la Teste Noire requiescat in pace, ce par nous curé soussigné Morin.
    Comme dit, j’ai été surprise du peu de Maugars actuellement dans la région, c’est donc intéressant effectivement de tout regrouper.
    Odile

  5. Merci Odile. Suis allée sur votre page « hostellerie » et fut surprise de découvrir que la Noblesse d’hier comme celle d’aujourd’hui utilisait leur patrimoine pour arrondir leur fin de mois. Les voyageurs d’hier sont les touristes d’aujourd’hui. Intéressant!
    Plus je me penche sur le passé, plus je vois de similitudes entre hier et aujoud’hui. La seule différence majeure est l’évolution technologique et scientifique.
    Au plaisir,

    Sarah

      Note d’Odile :
      Les châteaux d’autrefois, de même que les maisons manables, ont toujours tenu table d’hôte, dans le sens de famille élargie. Et, je découvre dans les actes que je dépouille, qu’on se payait pension même entre proches.
      Puis, on a accueilli des étrangers, encore à titre payant, car l’hôtellerie était une activité autorisée dans la noblesse.
      Le but de mon blog et mon site est bien le lien avec le passé pour comprendre aujourd’hui.
      Odile
  6. Des Maugars… au N.E. du Maine et Loire
    Ma famille Rivier est originaire de Genneteil (une autre Rivier de Lasse)identifié au XVe dans ce secteur.
    Le plus ancien vérifié, se nommait François. Il était l’époux d’une Jeanne Maugars et je recherche leurs origines. J’ai François Rivier s’est remarié à Genneteil en 1651 à Catherine Nays sans précision sur les parents. Son fils Jean s’est marié à Genneteil en 1666…
    Il y avait une famille Maugars dans le secteur Genneteil-Savigné (-La Flèche)
    Jacques Maugars, notaire, époux de Marguerite Milocheau eut n enfants :
    – Jacques né en 1641, m.Jehanne Maugars, fille de Jehan, décédé
    – Pierre Maugars né en 1651
    – Marguerite, fille de honorable homme J.M., mar. de Jean Rivier en 1669.
    Jehan Maugars est chirurgien en 1679
    Marie Maugars 1629-1679 x François Frontaud, est une parente
    Ambroys Maugars, sergent royal, p. d’Augustiin Rivier en 1648
    Celà vous inspire t-il ? et bravo pour vos publications…

      Note d’Odile :

    Merci beaucoup. Je ne connaissais pas l’existence de ces Maugars, et je n’ai pas de lien identifié avec ces Maugars à ce jour, mais un lien reste toujours possible compte-tenu du milieu social parallèle aux miens.
    M’autoriseriez vous à les mettre en bas de mon étude MAUGARS, comme d’ailleurs je vais mettre Alexis Maugars, qui n’est pas relié pour le moment aux miens mais qui m’intrigue, car je présume fort que les miens ont un lien avec Angers.

  7. Pas de problème. Je ne manipule pas bien l’informatique. La preuve, ça fait une heure que je cours après cet André Rivier lié à Pierre Grignon de Cuillé

  8. Je reviens sur mon homonyme que vous avez
    mentionné dans vos recherches : toujours pas trouvé
    Pouvez vous me fournir un indice
    Merci d’avance et
    Bonnes fêtes de fin d’année

  9. Bonjour,

    je suis tombé par hasard sur votre site en cherchant des informations sur les Maugars. Par contre, il ne s’agit ni de votre région, ni de cette époque.

    Le personnage qui m’intéresse s’appelait Etienne Maugars, et aurait épousé Béatrix de Vesvre (dame de Vesvre, commune de Neuvy deux Clochers 18250) vers 1249. Il aurait eu un fils prénommé Arnotinus (x Agnès N).

    Les quelques infos glanées sur Internet semblent indiquer que le patronyme Maugars se rencontre essentiellement depuis l’Anjou jusqu’à la Beauce, mais ces informations sont toutes beaucoup plus récentes que l’époque qui me concerne.

    Merci d’avance de l’éventuelle aide que vous pourriez m’apporter.

    cordialement

    Paul Hurley

      Note d’Odile :

    Bonjour monsieur
    je suis désolée, je ne fais pas de généalogie au delà des preuves primaires, c’est à dire les aveux et actes notariés.
    Au delà, j’estime par expérience que les travaux du passé sont souvent entachés d’erreur, et mon site ne les recopie pas par principe.
    Les preuves en Anjou permettent parfois de remonter au début du 16ème siècle mais pas au delà.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.