Anne Prodhomme épousa successivement Georges Marchandye puis Georges Goussé

Ceux qui ont lu mon dossier MARCHANDYE, ont pu y lire durant des années :

    Léon Marchandye est manifestement parent, voire fils de Pierre Marchandye et de Jehanne Froger, étudiés ci-dessus. Je n’ai pas encore trouvé de preuves formelles à ce jour, mais Méral est une petite paroisse et qui sait, un jour, d’autres farfelus comme moi, poursuivant courageusement les dépouillements des notaires d’Angers, trouveront sans doute le lien !

J’avais bien fait de dire manifestement parent, et de m’arrêter là !
En effet, je viens enfin de trouver ses parents dans un acte notarié tout à fait mineur : une vulgaire quittance. Mais, pour en arriver là, que de voyages à Angers depuis tant d’années, tant de dépouillements !

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici la retranscription de l’acte : Le 6 mars 1609 avant midy, devant nous Jullien Deille notaire royal Angers furent présents Georges Goussay marchand cy devant mari de deffuncte Anne Prudhomme auparavant veufve feu Georges Marchandye, tant en son nom que comme père et tuteur naturel des enfants de luy et de ladite Prudhomme, Léon Marchandie, Daniel Benoist mari de Renée Marchandie et Gilles Chevalier mari de Genevieve Marchandye enfants et héritiers des deffunts Marchandye et de ladite Prudhomme, demeurant scavoir lesdits Goussay Chevalier et Benoist au bourg de Méral et ledit Léon Marchandie paroisse de Fontaine Couverte, lesdits deument establiz et soubzmis soubz ladite court

Propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

confessent avoir eu et receu contant en notre présence de dame Anne Chenu femme séparée de biens d’avecq messire René Du Bouchet chevalier de l’ordre du roy et authorisée à la poursuite de ses droits la somme de 2 000 livres en pièces de 16 sols et autre monnaie suivant l’édit des deniers propres de ladite dame comme elle a dit à déduire sur la somme de 2 426 livres deues de 12 années escheues à la Toussaint dernière de 202 livres 3 sols 6 deniers de rente hypothécaire à eulx due chacun an sur la terre de Méral en conséquence de l’arrest de la court de Parlement de Paris donné au profit dudit deffunt Marchandie à l’encontre de defunte dame Renée Duquessat mère dudit Du Bouschet et en laquelle somme de 2 000 livres ainsi payée demeure comprinse et fait part la somme de 450 livres que ledit Du Bouschet est condamné payée sur lesdits arrests en l’acquit des enfants de deffunt Nicolas Briand vivant Sr de Malabry par jugement de mars 1605 de laquelle somme de 2000 livres lesdits establiz se sont tenuz et tiennent à contans et bien paiez et en ont quicté et quictent ladite dame acceptante, à laquelle afin de son remboursement de ladite somme de 2 000 livres ils ont ceddé et cèddent leurs droits et actions et hypothèques et en iceulx la subrogent sans garantaige de restitution hors de leur faict et sans préjudice de la somme de 426 livres 2 sols restant sauf toutefois à déduire sur icelle la somme de 49 livres ung sol 2 deniers desduites de la ferme de la terres d’Eslaudière par jugement du 29 mars 1601 et encores sans préjudice de la (mangé) 78 livres 13 sols 6 deniers restant à paier de la somme de 888 livres 23 sols 6 deniers d’arrérages liquidez et arrestez par sentence du siège présidial de ceste ville du 9 octobre 1587 et accord en conséquence fait par devant Lecordier notaire le 20 octobre 1589, ne préjudicier et o protestation tant pour le reste desdits arréraiges liquidez par ladite sentence que reste de 20 années escheues à la feste de Toussaint dernière et sans pareillement nuire à leurs autres droits vers ladite dame despens dommages intérets et frais de commissaires …
fait et passé audit Angers présents Me Hélye Boissicault Pierre Pitron tesmoins

Propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

    Au passage j’ai aussi la certitude que le patronyme Goussé est bien avec un accent et n’est pas Gousse, puisqu’ici le notaire l’orthographie Goussay.

    Voir mon étude de la famille Marchandie
    Voir mon étude de la famille Goussé

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.