Un tabouret attribué par la fabrique de Saint-Vénérand, Laval 1691

pour services rendus à l’église, la demoiselle aura un tabouret gratuit dans la nef. Car autrefois, les places étaient attribuées et payantes. Il me semble avoir connu, dans les années 1950, la fin d’un tel système, ou tout au moins des chaises portant une plaque de cuivre gravée du nom de la famille qui y avait sa place.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales de la Mayenne, série 3E20 – Voici la retranscription de l’acte : Le 20 janvier 1691 après midy devant nous François Lebreton notaire réservé du comté pairie de Laval y demeurant ont esté présents de leurs personnes establis et soubmis Pierre Duchemin sieur de la Guimbretière et Paul Plisson marchands procureurs syndics et marguilliers de la paroisse Saint Vénérand de ceste ville y demeurants,
lesquels en considération des bons et louables services que Françoise Ribay fille a rendus depuis un long temps et qu’elle rend encore tous les jours à l’église dudit saint Vénérand, pour d’autant plus l’obliger à les continuer, ont donné et concédé par ces présentes à ladite Ribay demeurant dite paroisse, à ce présente et acceptante, un tabouret ou escabeau avec l’emplacement d’iceluy situé dans la nef de ladite église proche de l’autel de Sainte Anne du costé de l’espitre entre iceluy autel et le banc des enfants du sieur Lebreton archer de la maréchaussée, pour par elle jouir dudit escabeau et emplacement d’iceluy sa vie durant sans qu’elle soit tenue de payer aucune chose pour la présente concession ny de rente par an par ce que pour les raisons susdites ils le luy donnent gratuitement comme aussi pour les mesmes raisons ont quité et déchargé ladite Ribay du paiement des arrérages qu’elle peut devoir de la rente deue à la fabrice de ladite paroisse sur son banc qui est dans la nef de ladite église à costé du chœur proche la sacristie desquels arrérages de rente ils luy font pareillement don gratuit
dont et de tout ce que dessus avons jugé les parties à leur requeste
fait et passé audit Laval en nostre étude ès présence de François Garnier marchand cellier et François Bertin menuisier demeurants audit Laval tesmoins requis ont signé avec les parties

Cette vue est la propriété des Archives Départementales de la Mayenne. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.