René de Salles engage le Petit Morteux et la Papinière pour 4 000 livres, et Claude, son fils fait le réméré 12 ans plus tard, Daon 1607

Vous avez bien lu : le réméré est fait 12 ans plus tard ! Et entre-temps, il y a eu plusieurs prorogations, et même carrément un échange de lieu réméré contre un autre de même valeur, car le lieu réméré en 1599 jouxtait la terre de l’Escoublère de la famille de Salles, aussi il était plus judicieux pour elle de détenir les lieux les plus proches. Et il a obtenu cette échange, qui fait l’objet du présent acte, au pied duquel on trouve aussi le réméré.

Daon - collection particulière, reproduction interdite
Daon - collection particulière, reproduction interdite

J’ai trouvé tous les actes qui sont sur ce blog, grâce à mes longues recherches. Cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Cette trouvaille ainsi que sa retranscription constituent un apport intellectuel au titre de la loi, s’agissant de textes anciens. Par ailleurs ce blog constitue une publication. Seule la copie personnelle est autorisée. La copie ou discussion ailleurs sur Internet constituent un vol de propriété intellectuelle. Voici la retranscription de l’acte :

Le mardi 8 mai 1607 après midy (René Serezin notaire royal à Angers) Comme ainsi soit que dès le 21 mai 1599 défunt René de Salles vivant escuyer sieur de l’Escoublère et Maligné eust vendu à honorables personnes Claude Cormier sieur des Fontenelles et défunte Renée Restif sa femme les lieux mestairyes et appartenance du Petit Mortreux et de la Papinière situés en la paroisse de Daon sur Mayne pour la somme de 4 000 livres tournois en principal o condition de grâce de 4 ans par contrat passé par défunt maistre Mathurin Grudé vivant notaire royal Angers
que depuis ledit contrat Claude de Salles escuyer sieur de l’Escoublère fils aîné et principal héritier dudit défunt René eust obtenu prorogation de ladite grâce jusques au 20 du présent moi par jugements donnés au siège présidial d’Angers les 19 avril 1603 et 20 mai 1605
et que à faulte que feroit ledit de Salles de faire ladite recousse au-dedans dudit temps et iceluy expiré ledit Cormier tant en son nom que comme père et tuteur naturel de Catherine sa fille et de ladite défunte Restif entendist s’appoprier desdits lieux et pour cest effet se pourvoir par les voyes ordinaires dont ayant donné advis audit sieur de l’Escoublère
ne désirant iceluy sieur relaisser lesdits lieux audit Cormier parce qu’ils luy sont fort commodes et situées près sa terre de l’Escoublère et n’ayant à présent deniers pour faire ladite recousse auroit prié et requis ledit Cormier esdits noms luy relaisser lesdits lieux du Petit Mortreux et de la Papinière offrant luy en bailler aultres de pareille valeur et revenu scavoir les métairye et closerie du Grand Cormeray fiefs qui en dépendent situés en ladite paroisse de Daon ce que lesdit Cormier esdits noms luy auroit accordé aux conditions cy après
pour ce est-il que par devant nous René Serezin notaire royal Angers fut présent et personnellement estably ledit Cormier demeurant en ceste ville paroisse de la Trinité tant en son nom que comme père et tuteur naturel de ladite Catherine sa fille, lequel a consenty et consent que ledit Claude de Salles rentre en la possession et jouissance desdits lieux et mestairyes du Petit Mortreux et la Papinière à luy vendue par ledit défunt René de Salles par ledit contrat du 21 mai 1599 pour ladite somme de 4 000 livres en principal o condition de grâce qui encores dure jusques audit 20 du présent mois par le moyen des prorogations cy dessus mentionnées ce qui a esté stipulé et accepté par ledit de Salles à ce présent, demeurant audit Angers, paroisse de la Trinité,
lequel au moyen de ce pour cest effet establiy et soubzmis soubz ladite cour a de son bon gré et libre volonté sans contrainte vendu quitté cédé délaissé et transporté et par ces présentes vend quite cèdde délaisse et transporte et promet garantir de tous troubles hypothèques et empeschements audit Cormier esditsnoms aussi ce stipulant et acceptant, les mestairie et closerie du Grand Cormeray fiefs cens rentes et debvoirs qui en dépendent appartenances et dépendances d’iceulx comme ils se poursuivent et comportent sans rien en retenir ne réserver,
tenus des feifs et seigneuries des Brosses en Marigné à foy et hommage simple à 5 sols de service pour toutes charges cens et rentes et debvoirs, quites des arrérages du passé
transportant etc o grâce et faculté donnée par ledit Cormier esdits noms et par ledit de Salles retenue de pouvoir rescourer et rémérer lesdites métairie et closerie du Grand Armeray et fiefs qui en dépendent dans d’huy en 5 ans prochain venant en payant et refondant par ledit de Salles audit Cormier esdits noms ses hoirs etc en ceste ville en sa maison pareille somme de 4 000 livres tournois par ung seul et entier payement avecq les loyaulx cousts frais et mises raisonnables, tant des présentes que dudit contrat du 25 mai 1599, pour assurance et garantage desquelles présentes ledit Cormier esdits noms s’est expréssement réservé à luy le droit et priorité d’hypothèque qui luy estoit acquis par ledit contrat dudit 21 mai payements et cessions faits en conséquence d’iceluy sans faire aucune novaiton dudit droit d’hypothèque et par cest effet luy sont demeurés entre mains les grosses dudit contrat dudit 25 mai jugements et autres pièces qu’il a concernant iceluy qu’il rendra audit de Salles en cas de recousse
tout ce que dessus respectivement stipulé et accepté par lesdites parties lesquelles à l’entretien et accomplissement des présentes se sont respectivement obligées et obligent elles leurs hoirs renonczant etc foy jugement condemnation etc
fait Angers maison dudit sieur en présence de noble homme Guy Grudé sieur de la Chesnaye conseiller du roy assesseur civil et criminel à la prévosté d’Angers, et Me René de Bonnaire et Benoist Bienvenu escollier et estudiant en l’université d’Angers et y demeurant tesmoins

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

PS (réméré 12 ans après l’engagement) : Le samedi 21 mai 1611 après midy par devant nous René Serezin notaire susdit ledit Cormier a confessé avoir eu et receu dudit Claude de Salles escuyer sieur de l’Escoublère à ce présent, qui luy a payé et baillé contant la somme de 4 000 livres pour la recousse et réméré desdits lieux métairie et closerie des Grand et Petit Cormeray fiefs cens rentes et debvoirs qui en dépendent vendues et engagées par ledit Claude de Salles audit Cormier à condition de grâce qui encore dure …

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

3 réponses sur “René de Salles engage le Petit Morteux et la Papinière pour 4 000 livres, et Claude, son fils fait le réméré 12 ans plus tard, Daon 1607

  1. E.3912.(Carton.)-21 pièces,parchemin;20 pièces,papier.
    1467-1607.- SALLES (de).
    – Partage des successions de Jamet Salles,écuyer,et de Guillemine Legay,sa femme,entre leurs enfants;-extraits de l’enquête faite à Angers au sujet de la noblesse de Guillaume Salles,sieur de Lescoublère;-acquêt par Amaury Salles,sieur de Flée,de prés dans la paroisse Saint- Clément de Craon;-aveu rendu par Lancelot Salles,sieur de Beaumont,de son fief de Flée à la seigneurie de La Motte- Chaorsin;- ratification par Claude de Rorthais,femme de René de Salles,de la vente de la closerie du Pin dans la paroisse de Mesnil-sur-Maine;-sentence du commissaire député pour le « régaillement » des tailles de la Généralité de Tours,qui maintient en leur qualité de noble Antoine Salles et ses descendants;-commission du sieur de Bois-dauphin,-« lieutenant général pour messeigneurs les princes de l’Union catholicque en la ville du Mans »,à Antoine de Salles,sieur de Beaumont,pour lever un corps de 120 arquebusiers à pied et de 6 arquebusiers à cheval pour tenir avec lui garnison dans le château de Sablé;-du duc de Mayenne,qui le confirme en sa charge de gouverneur de Sablé;-« roolle de la monstre et reveue faicte ès halles de ceste ville de Sablé par le sieur de Beaumont… du nombre de huict-vingts hommes de guerre à pied français et dix à cheval pour le service de messieurs les princes de l’Union »;-mandement du duc de Mayenne au receveur général des finances de la Généralité du Maine pour le règlement des dépenses faites par Antoine de Salles pour la garnison du château de Sablé;-lettres royaux qui annulent et suppriment toutes procédures pour faits de guerre,notamment contre Antoine de Salles ( avec signature autographe de Henri IV);- dispenses pour Antoine de Salles,sieur de Beaumont et de Miré,du service et de la contribution pour le ban et l’arrière-ban »à raison des bons et agréables services qu’il nous a tousjours faictz et lesquelz continue chacun jour le sieur de Miré,son fils »( avec signature autographe d’Henri IV);-autorisation royale pour le même de chasser et tirer de l’harquebuse à toute sorte de gibier non deffendu tant en ses boys,sur ses terres et domaynes que noz estangs,marais et rivières »,avec cette mention autographe,ainsi que la signature de Henri IV,: » J’ay accordé la permyssyon cy-dessus.Henry »;- contrat de mariage du marquis de Salles et de Jeanne de Charnacé.

  2. E.3913.(Carton.)-15 pièces,parchemin;68 pièces,papier.
    1614-XVIIIe siècle.-SALLES (de)
    -Contrat de mariage de Raoul de Salles et de Jacqueline Clausse;-inventaire du mobilier de Gabriel de Salles;-mandat pour le sieur de Beaumont,lieutenant au gouvernement de Clermont en Argonne,d’une somme de 3,000 livres sur la recette des amendes forestières;-passeport pour la Hollande pour le sieur de Miré (avec signature autographe du Roi Louis XIII)-don par le Roi au sieur de Beaumont,gouverneur de Clermont, »des biens meubles et immeubles qui ont appartenu au nommé Rutempière,le jeune,assesseur à Saint-Miel,et à Jean Lemolleur,lesquelz se sont jetez dans les troupes du duc Charles »(avec signature autographe de Louis XIII);-testament de Jacques de Salles,sieur de Miré,major au régiment du marquis de Brézé;-traité pour la pension de Jacqueline de Salles,religieuse au Perray-aux-Nonains;-testament du marquis de Salles,sieur de Beaumont et de Miré;-contrat de mariage d’Urbain de Salles et de Félice de Girois;-testament de Louis de Salles,sieur de La Contée;-contrat de mariage d’Urbain de Salles,sieur de Saint-Macaire,et de Claude Nau;-état de compte de ce qui est dû à Charles Belon,héritier bénéficiaire dans la ligne maternelle d’Urbain de Salles,sieur de Saint-Macaire;-testament de Renée Belocier,femme de Charles-François de Salles,sieur de Miré;-congé de René Du Goullet,remplaçant de Charles-François de Salles,au service du ban d’Anjou;-testament d’Urbain de Salles,sieur de Saint-Macaire;-contrat de mariage de Louis-Pierre Leroux,comte de La Roche-des Aubiers,et de Marie-Françoise de Salles;-sentence de l’Intendant de Tours,qui maintient Charles-François de Salles,sieur de Miré,en ses titres et privilèges de noblesse;-notes généalogiques du feudiste Audouys; etc.
    (Série E.Titres de famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  3. -Charles-François de Salles,seigneur de Miré (page 47)
    (Un gentilhomme dévot au XVIIIe siècle :Henri-François de Racappé) Persée.

    vvvhttp://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0399-0826_1982_num_89_1_3073

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.