Marguerite Bourré veuve de René de La Jaille fait le réméré de Beauchesne, Saint Denis d’Anjou 1543

et entre-temps elle s’est remrariée à Jean de la Barre.

Il est rare de trouve les rémérés dans les minutes notariales, aussi en voici une, qui concerne désormais la Mayenne.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 26 juin 1543 (Huot notaire Angers) comme il soyt ainsi que noble et puissant messire René de La Jaille chevalier seigneur de la Jaille et de la Roche Talbot eust autrefois vendu et transporté à damoyselle Marguerite Bourré à présent femme et espouse de noble homme Jehan de La Barre sieur de la Brosse Montbus
le lieu et mestairye de Beauschesne en la paroisse de St Denys d’Anjou o retencion de grâce d’iceluy lieu rescourcer par ledit de La Jaille qui encores dure et depuys ladite vendition, ledit de La Barre et ladite Bourré son espouse et dame Jehanne de La Jaille veufve feu noble et puissant messire Charles Bourré ayent le 8 novembre 1542 vendu et transporté à sire Pierre Doduet marchand demourant à Angers les deux parts par indivis dudit lieu de Beauschene à la charge dudit Doduet de garder ladite grâce audit de La Jaille pour la somme de 484 livres par une part et 416 livres tz qui restoit encores à poyer par ledit Doduet audit de La Barre ladite somme de 416 livres tz lequel de La Barre dit bien vouloir rescourcer et rémérer en ses mains pour sadite femme lesdites deux parts par indivis dudit lieu de Beauchesne
a quoy ledit Doduet a bien voulu
pour ce est il que en la cour du roy notre sire à Aners personnellement estably ledit Doduet soubzmectant etc confesse avoir aujourd’huy eu et receu dudit de la Barre qui luy a baille et oyé compté et nombré en notre présence et à vue de nous la somme de 454 livres tz le sort principal de la rescousse et rémérer desdits deux parts par indivis dudit lieu de Beauchesne à luy vendu par lesdits de la Barre sadite femme et par ladite dame Jehanne de La Jaille, de laquelle somme de 484 livres pour les causes susdites ledit Doduet s’est tenu et tient par ces présentes à bien poyé et content et en a quicté et quicte ledit de La Barre ses hoirs etc
et au moyen de ce demeurent lesdites deux parts par indivis dudit lieu de Beauchesne bien et duement rescourcées et rémérées au proffit dudit de La Barre et sadite femme leurs hoirs et au droit que ledit Doduet eust peu demander audit lieu de Beauchesne par ledit moyen de ladite vendition, ledit Doduet a renoncé et renonce par ces présentes au profit dudit de la Barre ses hoirs etc et aussi en ce faisant et moyennant ces présentes ledit Doduet est demeuré et demeure par ces présentes quite vers ledit de La Barre lequel l’a quicté et quicte par cesdites présentes de ladite somme de 416 livres tz qu’il estoit demeuré redevable vers ledit de la Barre pour le parfait payement de ladite vendition desdites deux parts dudit lieu de Beauchesne
auxquelles choses dessus dites tenir etc obligent lesdites parties etc renonçant etc foy jugement condemnation etc présents à ce honorable homme et saige maistre Hillaire Chenaye licencié ès loix sieur de la Poulleterye et honneste personne sire Françoys Doduet garde de la monnaye d’Angers tesmoings
fait et passé audit Angers en la maison et houstellerie de l’Ours les jour et an susdits

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

Une réponse sur “Marguerite Bourré veuve de René de La Jaille fait le réméré de Beauchesne, Saint Denis d’Anjou 1543

  1. E.2902.(Carton.)-25 pièces,parchemin;4 pièces,papier.
    1372-1496.-JAILLE (de La)
    -Contrats de mariage de Tristan de La Jaille avec Eléonore de Maillé;-de Bertrand de La Jaille avec Guillemette Odard;-« s’ensuit les faits et articles sur lesquelz noble homme Jehan de La Jaille et damoiselle Roberdo Rabinarde,sa femme,entendent estre faicte enqueste…par devant le juge ordinaire d’Anjou…entre lesditz espouz,d’une part,et Raoullette Dinay,veufve de feu Jehan Rabinart,d’autre part »;-lettres royaux portant ordre,à la requête de Jean de La Jaille,de faire »information diligemment et secrectement…sur la manière comme le testament de Jehan Rabinart à esté passé et des voiez qui y ont esté tenues,leurs circonstances et deppendances »;-offre d’hommage par Hector de La Jaille au duché d’Anjou de ses seigneuries de Durtal et de Mathefelon;-accord entre Guyon de La Jaille et Jacquet de Mascon,au sujet d’une rente sur le lieu du Vivier;-aveu rendu à Hector de La Jaille par Geoffroy de Chemens,pour sa seigneurie de Moulines;-testament d’Hector de La Jaille;-contrat de mariage de Jean Auvé avec Jacqueline de La Jaille;;-compromis entre Isabeau de Hesson,dame de Durtal,et Pierre de Champaigne,au sujet du droit de chasse sur la terre de Lézigné;-lettres royaux portant autorisation à François de La Jaille de reprendre le procès pendant entre Hector de La Jaille,son père,et Jean de Beauvau,au sujet du partage de la terre de Tigné;-accordant à François de La Jaille »en recongnoissance des bons et agréables services que nostre cher et bien-amé panetier nous a par cy davant faiz en plusieurs manières »420 livres tournois de pension annuelle;-constitution par François de La Jaille,d’une rente de 25 livres tournois à Arthuse de La Jaille,sa fille,religieuse au couvent de Notre-Dame de Lencloistre,dépendant de l’abbaye de Fontevrauld.
    (Série E.Titres de famille.A D du Maine et Loire.C.Port.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.